Chronique du Sanctuaire de Notre-Dame de Poueylaün, en souscription

Article pouvant être lu en 4 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)
ND de PoueyLaun

ND de Poueylaun, par Bollystolly / wikimedia commons

HAUTES-PYRÉNÉES

Chronique du Sanctuaire de Notre-Dame de Poueylaün (Arrens, Val d’Azun, Hautes-Pyrénées).

L’histoire d’un site majeur de Bigorre, par François LALANNE, conservateur en chef du patrimoine (h.), et Arnaud LALANNE, docteur en histoire de la philosophie, professeur de philosophie, sera publié en décembre 2017.

L’ouvrage est actuellement soumis à une souscription

Le site de Poueylaün est constitué de deux bâtiments : le sanctuaire, et un ancien sanatorium, qui réalisent une alliance défiant les codes architecturaux.

Le sanctuaire, classé Monument Historique en totalité (Arrêté du 11 septembre 1954), dédié à Notre-Dame, avec son grand retable doré,œuvre du maître sculpteur bigourdan Marc Ferrère(1674-1758), dialogue avec les terrasses héliothérapiques du sanatorium Jean Thébaud, œuvres des architectes Pierre-Sylvain Saubusse (1874-1958), Louis-Clovis Heckly (1893-1975) et Paul Heff (1894-1960), labellisées Architecture remarquable du XXe siècle (novembre 2016).

L’intérêt patrimonial de cet ensemble monumental, dont la vocation est l’accueil depuis l’origine, a justifié une ample recherche à travers le temps : analyse d’archives inédites, publiques ou privées, dépouillement de sources imprimé es, de projets de restauration du sanctuaire ou de valorisation des lieux, réalisés ou abandonnés, investigation de fonds photographiques méconnus,recueil de témoignages oraux, etc.

Poueylaün porte la trace des vicissitudes de l’Histoire et des moments de splendeur de la vie des villages d’Arrens et de la vallée d’Azun, comme de la vie du diocèse de Tarbes et de Lourdes, Lourdes, dont Poueylaün est une des quatre « préfaces » , avec Garaison, Piétat et Héas, ces cinq sanctuaires marials des Pyrénées, dont Mgr Laurence, « l’évêque des Apparitions » confia la garde aux Pères de Garaison, Missionnaires de l’Immaculée Conception (M.I.C.).

SOMMAIRE DE L’OUVRAGE

  • Vol. 1 : Introduction. A. Une longue tradition de dévotion mariale : « Notre-Dame de Poueylaün, Notre-Dame d’Héas, Notre-Dame de Garaison, Notre-Dame de Piétat, puissant quadrilatère… » des « préfaces de Lourdes … » (p.13). B. Origines légendaires de Notre-Dame de Poueylaün (pp. 17-26).
  • Vol. 1 : Chap. I. Un oratoire consacré à Notre-Dame et un « hospitalet » (pp.27-32).
  • Vol. 1 : Chap. II. De l’oratoire à la « Chapelle dorée » (pp.33-132).
  • Vol. 1 : Chap. III. Le sanctuaire de N.-D. de Poueylaün profané sous la Révolution (pp.133-164).
  • Vol. 1 : Chap. IV. N.-D. de Poueylaün retrouve son statut de sanctuaire marial : l’action déterminante de femmes et d’hommes et illustres, et de Mgr Double, évêque de Tarbes (pp.165-199).
  • Vol. 1 : Chap. V. La « Maison de Poueylaün » : l’œuvre de Mgr Laurence et des Pères de Garaison (Missionnaires de l’Immaculée Conception) (pp.200-402).
 
  • Vol.2 : Chap. VI. Après l’entrée en vigueur de la Loi de Séparation des Eglises et de l’Etat (9 décembre 1905), les prêtres d’Arrens prennent le relais des Pères de Garaison dans le Sanctuaire, devenu propriété de la commune, et le Département peine à créer un centre de soins contre la tuberculose, dans les bâtiments congréganistes dont il est devenu propriétaire (pp.403-469).
  • Vol. 2 : Chap. VII. Avec l’ouverture du Centre Jean Thébaud (1936) et l’arrivée de Sœurs Franciscaines de Montpellier, Poueylaün retrouve l’œuvre originelle d’accueil des pèlerins et des malades. Sa fermeture, en 2012, n’obère ni la vie du sanctuaire, ni la recherche d’une utilisation nouvelle des bâtiments (pp.470-579).
  • Vol. 2 : Annexes :
  • 1. Ressources documentaires
  • 2. Protections Monuments Historiques
  • 3. «N.-D. de Poeylaün» (Transcription d’un manuscrit inédit du Père Ferrère)
  • 4. Notices biographiques et Tableaux des Personnels des diverses «Maisons» des M.I.C.; Listes des évêques de Tarbes, puis de Tarbes et Lourdes, des curés d’Arrens, des prêtres du val d’Azun aux XVIIIe et XIXe s.
  • 5. Notices nécrologiques ou biographiques de Pères et de Frères M.I.C.
  • 6. Extraits des Constitutions de la Congrégation des M.I.C.
  • 7. Notices bibliographiques de membres de la famille Balencie d’Arrens, complétées d’une généalogie simplifiée
  • 8. Table des Illustrations (pp. 580-788).
 
L’ouvrage (2 volumes; format A 4; impression numérique Copymédia) est présenté sous forme d’Annales : 788 pages de textes ; 367 illustrations (dont 178 en couleur), tirées de photos, cartes postales, plans, gravures, etc.

BULLETIN DE SOUSCRIPTION (à renvoyer avant le 15 novembre 2017)

NOM :
PRENOM :
ADRESSE POSTALE:
Tél.:
Adresse mail :
Prix de l’ouvrage : 35 €
(+ 8 € de frais d’envoi postal par ouvrage-en 2 vol.-)
Nombre d’ouvrages (en 2 vol.) souscrits : ……. ouvrage(s)
Montant total : ……. euros
Libeller le chèque à l’ordre de : François Lalanne et l’envoyer avant le 15 novembre 2017, à l’adresse suivante : François Lalanne, 56, Boulevard du Maréchal Leclerc, 33 000, Bordeaux.
Tél 05 56 96 21 65.
N.B. : Envoi d’un reçu par retour.
 
Commentaires via facebbok
(85 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz