Ecole de Chaillot. Édifices cultuels : Convertir pour préserver ?

Pocket
Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Mardi 2 et Mercredi 3 avril 2019, l’Ecole de Chaillot organise deux journées d’étude autour du thème : Valeurs et complexité des édifices cultuels. Convertir pour préserver ?

Journées d’études aux cours des quelles j’animerai une table ronde sur un thème qui m’est cher : Démolir, partager ou convertir ? Invitation au dialogue …

Présentation du thème :

Le paysage bâti hérité de l’histoire institutionnelle et religieuse est aujourd’hui menacé de disparaître. L’actualité économique et cultuelle met les affectataires, propriétaires et élus en responsabilité d’un renouvellement du récit territorial, sous l’angle de sa potentielle reconversion. Au nom de quelles valeurs nos sociétés du XXIe siècle vont-elles s’engager dans cette mutation aux significations multiples ? Quels sont les acteurs de cette mutation ?

Quelles qualités, compétences et connaissances sont nécessaires aux professionnels du patrimoine pour être en mesure de préserver les signes tangibles de l’histoire et de répondre aux attentes des populations et des maîtres d’ouvrage tout en valorisant l’espace commun ?

Le programme

 Mardi 2 avril 2019

 I – Patrimoine religieux et intérêt public, généralité

De l’usage des édifices cultuels. Approche historique et territoriale
Philippe Cieren, chef de l’Inspection des patrimoines, DGP, MCC

Héritage et droit. Réalités institutionnelles et civiles, études de cas.
Pierre Vérot, historien, directeur en entreprise, professeur en économie urbaine

Sens et unité de l’espace cultuel. Décor, œuvres, mobilier.
Marie Monfort, conservatrice en chef du patrimoine, DRAC Ile de France

 II – De l’avenir du patrimoine religieux. Enjeux d’acteurs

Convertir ou vendre. Quel est le prix à payer ?
Patrice Besse, expert en ventes patrimoniales

Un partenaire à ne pas négliger : l’affectataire
Caroline Biencourt, conservatrice des archives du diocèse de Cambrai

Démolir, partager ou convertir ? Invitation au dialogue …

« Le devenir des églises », projection de la vidéo et commentaire d’Olivier Jacquin,  Sénateur de Meurthe-et-Moselle (54) (s/réserve), suivie d’une table-rondeen présence de : Caroline Biencourtconservatrice des archives du diocèse de Cambrai, Jean-Paul Mauduit, architecte du patrimoine, Benoît de Sagazan, journaliste, créateur de Patrimoine en blog, animateur

Mercredi 3 avril 2019

 III – Église désaffectées : un patrimoine à réinventer  

Thomas Coomans, historien de l’architecture et du patrimoine, Université de Louvain (KU Leuven)

       La patrimonialisation des églises : acteurs, mémoire, identité

  • Contextes urbains et ruraux, espaces physiques et mentaux
  • Autorités centralisées et/ou mouvements citoyens
  • Du cultuel au culturel : d’un sacré à l’autre

      Au cœur du débat, la valeur d’usage

  • Comment évaluer les valeurs patrimoniales des églises
  • Valeurs symbolique et valeur d’usage sont-elles compatibles ?
  • Analyse multidisciplinaire : histoire, architecture, économie, société

     Comment réaffecter l’église, Méthodologie et projet d’usage durable

  • Une typologie d’usages : approche critique basée sur un demi-siècle d’expérience
  • La durabilité des réaffectations multifonctionnelles
  • Research by design : ou la rencontre de la morphologie du bâtiment et des besoins locaux

IV –  Préserver l’art sacré du XXème siècle

Église Saint-Jacques-le-Majeur, Montrouge (92), E. Bagge arch., 1933-1938, IMH 2006
Visite sous la conduite de : Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des Monuments historiques, Claire Vignes-Dumas, historienne de l’art.

Église du Saint- Esprit, Paris 12ème ; Paul Tournon arch., 1928-1935, IMH 1979/ MH 2016
Visite sous la conduite de : Laurence Fouqueray, architecte voyer générale honoraire, responsable du Département des édifices cultuels et historiques (DECH) de la Ville de Paris de 2009 à 2018, Véronique Milande, conservateur du patrimoine, responsable de la Conservation des œuvres d’art religieuses et civiles (COARC) de la Ville de Paris, et Louise Delbarre, conservateur du patrimoine, spécialité Monuments historiques.

En savoir plus en cliquant sur ce lien (Clôture des inscriptions le 29 mars 2019).

Renseignements au 01 58 51 52 96 /59 98

(613 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de