Un soutien total mais vigilant à la reconstruction de la cathédrale de Notre-Dame de Paris

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Vendredi 19 avril, la Fédération Patrimoine Environnement, dont je suis membre du bureau, m’a demandé d’éditorialiser la lettre numérique spéciale qu’elle publiait suite à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Lire aussi : A propos des églises incendiées en France

Notre-Dame de Paris avant l’incendie (c)BSpourPatrimoineenBlog
L’édito de Benoit de Sagazan, vice-président  
Le soir du lundi 15 avril, nous avons vu brûler Notre-Dame de Paris sous nos yeux impuissants, avec stupeur, d’abord, puis sidération, inquiétude ensuite. Nous avons été frappés par la profonde communion d’une foule immense venue spontanément sur les lieux supplier qu’un terme soit mis à cette souffrance insoutenable.
Nous avons aussi mesuré cette autre foule, encore plus nombreuse, qui pleurait devant des images terribles retransmises sur les écrans du monde entier. Nous avons admiré le courage des sapeurs-pompiers face à la puissance désastreuse d’un incendie insatiable, et l’organisation plutôt efficace du sauvetage des trésors de la cathédrale.
Nous avons également apprécié l’élan de générosité que nous encourageons et qui, dépassant largement nos frontières, témoigne de l’universalité de cet édifice emblématique.
Nous avons également interrogé notre propre émotion. De quoi nous parle Notre-Dame de Paris ? Sur quoi repose son universalité ?
Pour tenter l’explication, ont été tour à tour évoqués, ici ou là, la sacralité d’un temple chrétien, phare spirituel d’une grande capitale, la légende glorieuse des bâtisseurs de cathédrales gothiques, la mémoire d’un édifice qui a traversé les siècles et qui a épousé les grandes heures de l’Histoire nationale, la célébrité du monument le plus visité en Europe, l’inquiétude pour son prestigieux trésor et le succès planétaire de l’œuvre phénoménale de Victor Hugo et de ses dérivés…
Toutes ces réponses sont valables…
Lire l’intégralité de l’édito

Sur le même sujet lire aussi sur ce blog :

(388 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de