Loto du patrimoine, dès le 15 juin

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Au cours d’une conférence de presse donnée le 11 juin dans les salons de son ministère, Franck Riester, ministre de la Culture, a annoncé la mise en vente au prix de 3 € dès le 15 juin  de la grille du super Loto du Patrimoine avec un tirage exceptionnel le 14 juillet. A partir du 2 septembre, deux nouvelles offres de tickets de grattage à 3 € et 15 € seront proposées.

De gauche à droite Jacques de Peretti, président-directeur général d’Axa France, Guillaume Poitrinal, président de la Fondation du Patrimoine, Franck Riester, ministre de la Culture, Stéphane Bern, et Stéphane Pallez, présidente-directrice générale de la Française des jeux

Selon les termes du communiqué de presse, le ministre de la Culture a voulu déployer cette année des moyens supplémentaires, notamment en augmentant les plafonds des taux de subvention des monuments soutenus dans le cadre de la Mission Patrimoine en péril : jusqu’à 40% pour les édifices inscrits au titre des monuments historiques (20% habituellement) et jusqu’à 60% pour les édifices classés au titre des monuments historiques (40% habituellement).

Objectifs de gains plus élevés

L’opération conduite à l’initiative te sous l’égide de Stéphane Bern accueille un nouveau mécène. En effet la compagnie d’assurances AXA France, membre fondateur de la Fondation du patrimoine, a rejoint la Mission Patrimoine en péril, en apportant durant 3 ans en
apportant 500 000€ annuels. 

Les taxes prélevées par l’Etat sur le produit de la Française des Jeux seront compensées par une dotation supplémentaire du ministère de la Culture, comme l’an dernier, a assuré Franck Riester.

Avec un résultat de 22 millions d’euros l’an dernier, la Française des Jeux affiche un objectif de gain oscillant cette année entre 25 et 30 millions d’euros.

103 édifices sélectionnés

103 édifices ou monuments sont proposés au financement du loto dont 18, un par régions sont déclarés emblématiques; ils ont été sélectionnés parmi les dossiers présentés par plus 900 porteurs de projets. La liste complète est disponible sur le site dédié par la Fondation du patrimoine et la Mission Bern.

Au sein de celle-ci, on remarque une plus grande importance des sites non protégés au titre des monuments historiques (51). On note également que la part la plus importante (et on s’en réjouira) valorise le patrimoine religieux parmi lesquels on compte 35 édifices ouverts au culte (29%) et 7 qui sont d’origine religieuse mais désaffectés (6%).

(132 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de