Archive for the ‘…Tarn-et-Garonne’ Category

14 églises aidées par la Sauvegarde de l’Art français en janvier 2019

14 janvier 2019

Lors de son premier comité de l’année 2019, la fondation la Sauvegarde de l’Art Français a décidé d’aider à la restauration de 14 églises en France.

(suite…)

Un projet d’envergure pour l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue

16 mai 2017

TARN-ET-GARONNE

abbaye Beaulieu-en-Rouergue Eglise et bâtiment des moines.par Mossot travail personnel wikimedia commons

Abbaye de Beaulieu-en-Rouergue en 2007 par Mossot, wikimedia-commons

Dans un communiqué de presse daté du 16 mai 2017, le Centre des monuments nationaux annonce qu’il met en oeuvre un projet culturel, patrimonial et touristique d’envergure pour l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue (Tarn-et-Garonne)

(suite…)

Le Tarn-et-Garonne face à l’entretien de son patrimoine religieux

1 mars 2017

TARN-ET-GARONNE

Information lue sur le site de La Dépêche :

Clochers en péril : sacré chantier

A Montauban, la flèche de l’Immaculée Conception a été démolie et ne sera pas reconstruite. ./Photo DDM, Chantal Longo

Le département compte près de 400 églises et chapelles catholiques. Un patrimoine exceptionnel qui faute de rénovations de plus en plus difficiles à financer se fragilise.

(suite…)

Première biennale européenne du patrimoine urbain en Occitanie

28 octobre 2016

TOURISME CULTUREL

Belle initiative relevée sur la Dépêche du Midi :

La première biennale européenne du patrimoine urbain, du 4 au 14 novembre à Cahors, Carcassonne Auch, et Toulouse./ DDM

./ DDM

La première biennale européenne du patrimoine urbain aura lieu du 4 au 14 novembre à Cahors, Auch, Carcassonne et Toulouse. Tables rondes, conférences, ateliers intensifs, expositions, etc. seront au programme.

(suite…)

Une pétition contre la démolition de la flèche d’une église de Montauban

14 septembre 2016

TARN-ET-GARONNE

Les membres de cette association veulent sauver la flèche de l'Immaculée Conception./Photo DDM

Les membres de cette association veulent sauver la flèche de l’Immaculée Conception./Photo DDM

Information lue sur le site de la Dépêche, à la suite de laquelle on pourra lire la réponse de Mgr Bernard Ginoux , évêque de Montauban :

Une pétition contre la démolition de la flèche de l’Immaculée Conception

L’association «Montauban développement durable» a lancé une pétition en version papier qui enregistre près de 1 500 signatures contre le projet de démolition de la flèche de l’église de L’Immaculée Conception. Une version électronique est aussi en ligne. Et il faut faire vite. Les travaux sont prévus en octobre.

(suite…)

950e anniversaire de l’abbatiale Saint-Pierre de Moissac

19 juillet 2013

L'église abbatiale950 ANS – ABBATIALE DE MOISSAC

Du 21 au 24 novembre 2013 seront commémorés les 950 ans de la dédicace de l’abbatiale Saint Pierre de Moissac

Située sur la Via Podiensis du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, classée Grand Site Région Midi-Pyrénées, dans une Ville d’Art et d’Histoire, l’abbaye est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’abbatiale a été dédiée à saint Pierre en 1063, période qui marque un tournant dans le développement de la cité.

(suite…)

Moissac, une autre ville de Justes

21 février 2013

1945. Réfectoire du Moulin de MoissacCOLLOQUE – MEMOIRE – MOISSAC

A l’image du Chambon-sur-Lignon, les habitants de Moissac ont protégé 500 enfants juifs durant l’occupation nazie. Pour que cette histoire  exemplaire, porteuse d’enseignements, de mémoire et d’espoir ne soit pas oubliée, des journées de rencontres et de débats seront organisées avec le soutien de la municipalité, les 27 et 28 avril 2013

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Moissac, une petite ville du Sud Ouest de la France a abrité une maison d’enfants juifs. 500 enfants venus de tous les coins d’Europe y ont été recueillis. Tous ont échappé à la barbarie nazie.

Etonnamment, ce qui c’est passé à Moissac est largement resté hors des livres d’histoire, hors aussi de la mémoire collective. Et pourtant, pour que le pire n’advienne pas ici, il aura fallu que la force et le courage de Shatta et Bouli Simon, ce couple d’éclaireurs israélites dirigeants de la maison soient relayés par le soutien et le silence de toute la ville. Il aurait en effet suffit qu’une seule personne parle pour que la vie de ces enfants bascule dans l’horreur que l’on sait. Certains bien sûr à Moissac ont été reconnus « Justes parmi les nations ». Mais le rôle essentiel de l’ensemble de la ville et de ses environs n’a pas lui, reçu la reconnaissance méritée.

Au programme :

(suite…)