Posts Tagged ‘Patrimoine mondial Unesco’

Trafic de biens culturels et restitutions

22 septembre 2010
Pocket

TRAFIC DE BIENS CULTUREL ET RESTITUTION

Le Comité intergouvernemental pour la promotion du retour des biens culturels à leur pays d’origine ou de leur restitution en cas d’appropriation illégale se réunira pour sa 16e session du 21 au 23 septembre à l’UNESCO (salle XI) afin de discuter des actuels efforts de restitution et d’autres sujets relatifs au retour des biens culturels.

(suite…)

Pocket

Le parc archéologique d’Angkor

23 août 2010
Pocket

ÉTÉ 2010 – TOUR DU MONDE DU PATRIMOINE DE L’HUMANITÉ

Le sourire retrouvé d’Angkor au Cambodge

(suite…)

Pocket

L’abbaye Saint-Pierre de Montmajour

30 mai 2010
Pocket

PATRIMOINE RELIGIEUX – VIDÉOS

L’abbaye Saint-Pierre de Montmajour (Bouches-du-Rhône) fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1840. Elle est aussi inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1968. Elle est gérée par le Centre des monuments nationaux qui l’ouvre notamment à la visite

(suite…)

Pocket

Françoise Choay : Le patrimoine en questions

23 mars 2010
Pocket

PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL – A LIRE

couverture F. Choay le patrimoine en question_0Universitaire de renommée internationale, Françoise Choay est historienne des théories et des formes urbaines et architecturales. En 1996 dans  l’Allégorie du patrimoine, elle dénonçait « le culte actuel du patrimoine, ses excès » et pointait « ses liens profonds avec la crise de l’architecture et des villes ». Son livre, récemment publié au Seuil, « Le patrimoine en questions, anthologie pour un combat » apporte une suite à son  propos précédent.

Dans cet ouvrage, l’auteur n’a rien perdu de sa pugnacité et continue de dénoncer « les aspects mortifères de la muséification du patrimoine » : la culture de masse et la marchandisation des monuments historiques. Dans son collimateur, Françoise Choay place l’Unesco et sa conception universaliste du patrimoine. Cette institution est à ses yeux responsable de l’éclosion d’une industrie culturelle planétaire qui voue nos monuments à devenir des centres touristiques avant d’être des lieux de vie.

L’auteur dénonce les dérives d’une « croisade mercantile » qui conduit à en certaines contrées du monde à dissocier l’aspect historique du monument de la vie culturelle qui commande son existence (cf les temples shinto au Japon), et à labelliser des « faux » : le village sur canaux de Lijiang en Chine, quasiment entièrement reconstruit à l’identique après un séisme; la volonté de couronner l’œuvre du Corbusier « lourdement restaurée » et dotée d’un « faux intégral » (cf l’église de Firminy).

François Choay ne fait pas que dénoncer, elle propose des réponses aux dérives sous la forme de trois combats à mener : une meilleure éducation et formation en histoire de l’art; l’utilisation éthique de nos héritages édifiés, autrement dit la volonté de replacer ces édifices dans les usages contemporains comme savent le faire les Italiens lorsqu’ils logent des universités dans d’anciens palais; l’encouragement à la participation de tous à la sauvegarde, l’entretien et l’utilisation non mercantile des nos patrimoines, notamment urbains ou villageois.

On peut de pas être d’accord avec l’auteur mais son point de vue mérite d’être pris en considération. Le tourisme seul ne peut sauver l’ensemble de notre patrimoine ni décider de son avenir, au risque de transformer notre pays en un gigantesque parc de loisirs.

J »ai apprécié dans ce livre l’argumentation de Françoise Choay et son érudition. En historienne, elle sait mettre en perspective les enjeux; en pédagogue elle sait choisir les exemples et les références à son propos.  Cette grande voyageuse qui enseigne sur tous les continents, sait aussi  remettre les points de vue à leur place, rappeler incidemment que les Français ne sont ni les meilleurs ni les premiers en matière de protection du patrimoine.

J’ai encore plus appris par l’anthologie qu’elle propose en seconde partie d’ouvrage. En une vingtaine de textes qu’elle introduit, de l’abbé Suger à Malraux, elle soumet des illustrations de combats menés en faveur du patrimoine. J’ignorais la plupart de ces documents et davantage qu’il existât avant l’abbé Grégoire, sous la Révolution, des Poggio Bracciolini (1380-1459), Jacob Spon (1647-1685), Bernard de Montfaucon (1655-1741), ou Aubin-Louis Millin (1759-1818) qui s’interrogeaient sur l’avenir de nos « héritages »…

Un ouvrage à conserver au rang des livres de référence.

Lire aussi

Pocket

Lascaux / Frédéric Mitterrand renouvelle le Conseil scientifique

18 février 2010
Pocket

Conformément à ses  engagement pris le 21 janvier 2010, Frédéric Mitterrand, le ministre de la Culture et de la Communication, a nommé le  16 février 2010 les membres  du conseil scientifique de la grotte de Lascaux (Dordogne).

Ce conseil est composé de personnalités, françaises et étrangères, qualifiées dans les domaines de domaines de l’archéologie, des sciences de l’environnement appliquées au milieu souterrain, de la
biologie et des sciences de la conservation des matériaux du patrimoine.

Placé auprès du directeur général des patrimoines du ministère de la Culture, il a pour mission d’apporter conseils et expertise sur la définition des programmes de recherches nécessaires à la conservation de la grotte de Lascaux, l’évaluation de leurs résultats et de donner son avis sur les mesures à prendre en cas de réapparition de risques de dégradation.

Il comprend outre son président, Yves Coppens, membre de l’Académie des Sciences et professeur honoraire au Collège de France :

(suite…)

Pocket

La France propose l’inscription du patrimoine minier à l’Unesco

26 janvier 2010
Pocket

UNESCO

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, annonce la décision du Gouvernement français de proposer le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais à l’inscription sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Communiqué du 25 janvier 2010 :

(suite…)

Pocket

Petite balade à Bordeaux, ville d’art et de patrimoine

16 juin 2009
Pocket

PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL

Petit tour en ville de Bordeaux, Ville d’art et d’histoire, inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 2007. Il n’y a pas d’actualité à proprement parler dans cette vidéo à usage évidemment promotionnel, mais je ne résiste pas au plaisir de vous faire découvrir cette cité qui est aussi mienne et que j’aime de plus en plus à parcourir, le nez en l’air…
(suite…)

Pocket