Le Carmel de Laval, tout en béton, reconnu « Patrimoine du XXe » siècle ».

Article pouvant être lu en 1 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

Lu dans Ouest France du 30 mai 2008 :

« Le Carmel de Laval (Mayenne) a été le premier édifice, en Mayenne, à obtenir l’appellation« Patrimoine du XXe siècle ». D’autres édifices sont sur une liste d’attente. »

carlem%20Laval.bmp


«  Construit en 1965, contemporain de l’église Sainte-Thérèse, le bâtiment a été entièrement réalisé en béton, « dans l’esprit de Le Corbusier, explique Philippe Bénézech, architecte des Bâtiments de France. Et donc en rupture franche avec l’école des Beaux-Arts et son enseignement classique. »
Ici donc, pas de pilastre ni de piliers, pas de colonnes ni de fioritures, rien qu’une forme élancée, symbole de spiritualité « et d’une certaine austérité proche de nos convictions » complète soeur Patricia. « Les éléments classiques ont été remplacés par une vérité de matériau, le béton armé », note Philippe Bénézech. Un matériau proposé par l’architecte Michel Marconnet et choisi pour son moindre coût par les soeurs. »

D’autres édifices mayennais seront labellisés par le ministère de la Culture dont le centre de secours de Villaines-la-Juhel, le centre EDF et la salle de sports d’Évron ainsi que la maison du directeur EDF de Laval, tous oeuvre des architectes Maillard et Ducamp. Seront également concernés les bains douches de Laval de Guinebretière, le choeur de l’église Saint-Pierre, rue Magenta, de Vago, la piscine de Château-Gontier, de Kalisz et les archives départementales, de Perrault.

Lire l’intégralité de l’article signé par Jacqueline Azzi.

Partages
(5 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *