Mécenat : objet de la restauration et objet de l’entreprise doivent correspondre

Pocket
Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Lu dans Le Monde du 24 Juin, l’enquête de Aude Lorriaux sur le mécenat des grandes entreprises :


Extrait
« Qu’ont en commun les vitraux de la Sainte-Chapelle et la grille royale du château de Versailles ? Ils sont les heureux bénéficiaires du mécénat de deux entreprises du bâtiment et de l’habitat : Velux – le fabricant danois de fenêtres de toit – et Monnoyeur – le représentant en France du groupe industriel américain Caterpillar.
Le premier vient de lancer les travaux de restauration de sept verrières de la Sainte-Chapelle, située dans l’enceinte du Palais de justice, sur l’île de la Cité, à Paris. Le second s’apprête à inaugurer en grande pompe, après deux ans de travaux, la grille royale, qui avait été fondue sous la Révolution. « Les mécènes sont soucieux de faire correspondre l’objet de leur entreprise et ce qu’ils financent », explique Jean-Jacques Aillagon, le président de l’Etablissement public du musée et du domaine national du château de Versailles. »

Lire l’intégralité de l’article

En savoir plus sur la fondation Velux et sur la fondation Monnoyeur

Lire aussi sur le même sujet Le sacre de la lumière à la Sainte-Chapelle (le Figaro 20 juin 2008)

(20 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de