L’Unesco classe la Cité épiscopale d’Albi au patrimoine mondiale de l’humanité

Article pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE MONDIAL – UNESCO

La 34ème session du Centre du Patrimoine mondial qui s’est ouverte le 25 juillet à Brasilia, a décidé, le 31 juillet 2010 à l’unanimité d’inscrire la Cité épiscopale d’Albi sur la Liste du Patrimoine de l’Humanité ! Bravo Albi !

Vistez la cité épiscoplae en 360°

Les principaux monuments religieux de la Cité épiscopale

(source wikipedia)

Le Palais de la Berbie et ses jardins forment avec la cathédrale l’ensemble de la cité épiscopale édifiée après la croisade contre les Albigeois. L’édification d’une telle construction permet de protéger les évêques d’Albi, devenus les maîtres de la ville, des hostilités des cathares et des bourgeois d’Albi. Elle permet aussi de se protéger d’éventuelles attaques extérieures et de renforcer la présence de l’inquisition. Le nom de Berbie vient de l’occitan bisbé qui signifie évêques. Au xiiie siècle, l’évêqueBernard de Castanet est le personnage décisif dans la construction de cet ensemble. Il fait construire le donjon haut de cinquante mètres, les quatre tours et les murailles. Il entoure le palais de courtines et de remparts extérieurs jusqu’au Tarn. C’est à l’origine un château-fort qui se transforme au fil des siècles en résidence. En 1905, le palais devient le domaine du département et le maire Andrieu y installe le musée d’Albi. Il devient ensuite après la mort d’Henri de Toulouse-Lautrec en 1922 le musée en l’honneur de Toulouse-Lautrec avec la dotation de ses œuvres par sa mère à la municipalité.

La Cathédrale Sainte-Cécile a été édifiée entre le xiiie siècle et le xvie siècle par les évêques d’Albi devenus seigneurs d’Albi après lacroisade contre les Albigeois. C’est un chef-d’œuvre du gothique méridional grâce à son architecture unique de brique et son décor intérieur constitué du plus vaste ensemble de peintures italiennes réalisé en France. La cathédrale présente des dimensions importantes avec114 mètres de long, 35 mètres de large et 40 mètres de haut, ce qui en fait le plus grand bâtiment en brique du monde. Les tours du clocher se dressent à 78 mètres de haut. L’entrée se fait sur le côté dans la nef et non par le portail d’entrée sous le clocher à cause du manque de place. La cathédrale a été restaurée au xixe siècle par l’architecte César Daly qui suréleva les murs et les contreforts de sept mètres. D’autres modifications ont été faites au xve siècle avec la porte Dominique de Florence et le porche ou baldaquin du xvie siècle. En1948, la cathédrale est élevée au rang de basilique. La place qui entoure la cathédrale Sainte-Cécile est la place du même nom qui a été réaménagée avec de nombreux espaces piétons en 2005.

Albi « la Rouge » perle de l’humanité – La Croix 1er aout 2010 : La Cité épiscopale de la préfecture tarnaise a été inscrite dimanche 1er août au patrimoine mondial par l’Unesco. La Réunion attendait encore la décision de l’organisation pour ses sites naturels Lire la suite

Albi : Frédéric Mitterrand « se réjouit » – Figaro.fr AFP 1er aout 2010 : Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand s’est réjoui dimanche de l’inscription de la Cité épiscopale d’Albi au patrimoine mondial de l’Unesco, une « reconnaissance mondiale pour un des monuments les plus exceptionnels du patrimoine français ». Il s’agit du 34e site français inscrit au patrimoine mondial de l’Unceso, a précisé le ministère. Lire la suite

Lire aussi

La France propose la cité épiscopale d’Albi au patrimoine mondial de l’Unesco

Les cloches de Sainte-Cécile d’Albi à pleine volée








Commentaires via facebbok
(51 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des