Toulouse La mobilisation pour la sauvegarde de la prison continue

Article pouvant être lu en 10 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE PENTENTIER

Nouveau message reçu de Jean Chevrot :

Après le RASSEMBLEMENT REUSSI DU SAMEDI 9 OCTOBRE DEVANT LA PRISON ST- MICHEL,

qui a permis de collecter 500 signatures supplémentaires,

nous continuons à informer toutes celles et toutes ceux qui veulent


se joindre à nous pour gagner cette bataille .

Déjà près de 5000 signatures !


Le problème concerne tous les toulousains, et au-delà.

Le ministère de la Justice risque tout simplement

de VENDRE L’EX-PRISON SAINT-MICHEL… SUR LE MARCHE dès le mois de JANVIER.

Ce qui ouvrirait la voie à la spéculation immobilière sur cet énorme espace,

et ce qui pourrait impliquer tout bonnement SA DESTRUCTION.


Et ce qui empêcherait la Mairie de l’acheter à un prix vénal beaucoup trop élevé.

Notre pétition demande donc

à ce que la prison soit protégée au titre des monuments historiques

pour que le ministère de le Justice revienne sur sa décision,

pour qu’elle soit ainsi rachetable à un prix raisonnable par la mairie,

qui par ailleurs s’est engagée officiellement à l’acquérir

pour la réhabiliter en équipements publics,

entouré d’espaces verts.

Est-il besoin de dire que le quartier a fortement besoin de tout cela,

et par ailleurs est très attaché, comme beaucoup de toulousains,

non pas à une « prison », mais à un lieu chargé d’histoire,particulièrement celle de la Résistance,

entre autre du réseau Marcel Langer.

Dans cet esprit, une réhabilitation audacieuse de cet ensemble architectural exceptionnel serait possible,

et rendrait la prison au quartier, et aux toulousains!

http://cqsaintmichel.canalblog.com/tag/prison

TRANSFEREZ CE COURRIER, TELECHARGEZ LA PETITION, SIGNEZ, FAITES SIGNER

N’ATTENDEZ PAS!

(renvoyer dès le mois d’octobre mais continuez à faire signer par la suite)

PETITION EGALEMENT EN LIGNE

http://www.petitionduweb.com/Protection_de_l_ex_prison_Saint_Michel__agrave__Toulouse-8072.html

Merci à vous tous

Jean Chevrot , pour le comité de quartier St-Michel


Lire aussi :

Pétition pour la sauvegarde de l’ex-prison Saint-Michel à Toulouse Vendredi 8 octobre 2010

Une pétition pour sauver les prisons de Perrache Lundi 23 mars 2009

Une maquette de la cathédrale de Laon réalisée par 57 détenus du Val d’Oise Samedi, 27décembre 2008

Avignon : une ex-prison de l’Etat reconvertie en hôtel Mardi 4 décembre  2007

Dans les revues de presses récentes :

Sur la prison Saint-Michel :

Toulouse : La Fnar veut sauver la prison Saint-Michel – LaVieImmo.com 6 octobre 2010 / La Fédération nationale des anciens de la Résistance (Fnar) prend position pour la sauvegarde de l’ancienne prison Saint-Michel, à Toulouse, dont elle demande le classement aux Monuments historiques. Les défenseurs de la prison Saint-Michel se battent depuis plusieurs semaines pour que le bâtiment, mis en vente dans le cadre de la rationalisation du patrimoine immobilier de l’Etat, ne soit pas vendu à un promoteur immobilier. « De nombreux résistants ont été incarcérés dans cette prison, [y] ont subi des tortures et finalement ont été exécutés, rappelle la FNAR, citée par le quotidien La DépêcheOn ne peut oublier que les bâtiments recèlent encore dans leurs caves des ossements de camarades massacrés. Il serait anormal de voir ce monument construit en 1857 être livré aux promoteurs sans aucune retenue de pensée ni de souvenir », s’indigne l’association, favorable à « la conservation de la prison Saint-Michel pour qu’elle devienne un monument historique ». Lire la suite

La prison Saint- Michel face aux élus – la depeche.fr 21 septembre 2010 / Toulouse/Parmi les gros dossiers à l’ordre du jour vendredi 24 septembre au conseil municipal, celui de la prison Saint-Michel. Pierre Cohen veut réaffirmer son intention d’acquérir l’ancienne maison d’arrêt de la Grand-rue Saint-Michel, « au prix initialement fixé par le Service des Domaines, éventuellement actualisé, tenant compte de la conservation du bâti historique ainsi que de la préservation de ce lieu et de la mémoire historique ». Alors que le comité de quartier se démène pour obtenir le classement du site au titre de monument historique, l’avenir de la prison est suspendu à la décision que prendra l’État de céder ce bien à la ville à un prix « raisonnable » ou de le mettre sur le marché au plus offrant. La Préfecture a demandé aux Domaines de faire une nouvelle estimation des terrains et bâtiments. La somme de 750 000 € avancée en 2002 pourrait être revue à la hausse si l’État, propriétaire, veut faire monter les enchères. Lire la suite

Toulouse Prison Saint-Michel : mobilisation ce week-end – Ladepeche.fr 18 septembre 2010 / Pour la deuxième année consécutive, la prison Saint-Michel ne sera pas ouverte au public à l’occasion des Journées du patrimoine, qui se déroulent aujourd’hui et demain (1). Sa visite rencontrait un franc succès – 2 000 visiteurs sur un week-end – lors de son ouverture au public, entre 2004 et 2008. Mais depuis le départ des derniers détenus à l’automne 2009, la direction des services pénitentiaires ne l’ouvre plus. « L’eau et l’électricité sont coupées, et il n’y a plus d’entretien courant. S’ajoutent à cela des problèmes de sécurité », explique-t-on à la direction. Le comité de quartier Saint-Michel, et des associations d’anciens combattants en profiteront pour se réunir ce matin à 11 heures devant la prison. Ils réitéreront leur demande de voir la prison classée monument historique, et annonceront différentes actions de mobilisation pour la protection du site.L’État a mis en vente l’édifice de deux hectares, idéalement placé en centre-ville, et le maire de Toulouse s’est dit prêt à l’acheter au prix fixé par le service des Domaines : moins d’un million d’euros. Mais tant que l’édifice n’est pas classé monument historique, l’opportunité peut être laissée à des promoteurs de l’acheter pour la détruire, et construire des immeubles à sa place. L’occasion pourrait être belle pour l’État de vendre le site à un prix très élevé (on parle de plusieurs millions d’euros) pour renflouer ses caisses. Lire la suite

Toulouse Va-t-on détruire la prison Saint-Michel ? – la dépêche 6 septembre 2010 / Président du comité de quartier de Saint-Michel, Guillaume Drijard fait campagne pour la sauvegarde de l’ancienne maison d’arrêt, que l’État veut mettre en vente. Haut lieu de l’histoire de Toulouse, la prison Saint-Michel qui accueillit durant des décennies des prisonniers, mais aussi des résistants célèbres, va être vendue par l’État. Les Domaines procèdent à une nouvelle expertise pour fixer le prix de l’édifice convoité par la Ville de Toulouse qui souhaite l’acquérir et le réhabiliter. Les habitants du quartier s’interrogent sur l’avenir de ce patrimoine architectural. Certains commerçants, voisins de la maison d’arrêt ont vu leur activité baisser depuis la fermeture de la prison et verraient d’un bon œil le retour de prisonniers. D’autres, comme Guillaume Drijard qui pilote le comité de quartier, demandent que l’édifice soit classé. ous pensez vraiment que la prison Saint-Michel pourrait être rasée ? C’est un scénario possible si l’ensemble n’est pas classé monument historique. Ce classement était inscrit à l’ordre du jour de la commission du CRPS (commission régionale du patrimoine et des sites) le 23 juin, mais le préfet l’a fait ajourner. On est vraiment inquiets parce que parmi les scénarios possibles la destruction du bâtiment est vraiment envisagée. Si l’ensemble est classé la Ville pourra l’acheter comme elle en a l’intention à un prix raisonnable. Dans le cas contraire, ce site de deux hectares pourrait être vendu au prix du mètre carré à des promoteurs. lire la suite

Les souterrains politiques de la prison Saint-Michel – LibéToulouse 7 mai 2010 / ARCHÉOLOGIE. Deux chantiers de fouilles en un à Toulouse: d’un côté, Monique Attia, 69 ans, qui cherche les ossements de son père résistant sous la prison Saint-Michel. De l’autre, le maire PS de la ville qui cherche les courriers que lui cache son conseiller municipal, l’UMP Jean-Luc Moudenc. Á peine élu au Capitole, Pierre Cohen se portait acquéreur de l’établissement pénitentiaire de la rue Saint-Michel à Toulouse auprès du ministère de la Justice qui, selon nos sources, l’évaluait encore à 750.000€. La Garde des Sceaux Rachida Dati se gardait surtout de lui répondre. Au contraire, qui lui a succédé à ce poste, Michèle Alliot-Marie confirmait vite sa volonté de vendre Saint-Michel. Sauf que c’est à son correspondant UMP à Toulouse Jean-Luc Moudenc qu’elle choisissait d’adresser son courrier. Colère du maire quand son conseiller l’a exhibé lors du dernier conseil municipal du 30 avril. Lequel maire s’est dépêché de se plaindre au préfet Dominique Bur du «manquement (de la ministre) à l’étiquette républicaine»:

Sur d’autres prisons « historiques »:

Un ancien camp d’internement de Tziganes inscrit comme monument historique – Google news AFP 2 aout 2010 / ANGERS — Les vestiges de l’ancien camp d’internement de Tziganes de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire) viennent d’être inscrits comme monument historique, une première en France, a-t-on appris lundi auprès de la direction régionale des affaires culturelles des Pays-de-la-Loire. L’arrêté d’inscription, signé le 8 juillet, rappelle que ce « lieu de mémoire » abritait « le plus grand camp d’internement de Tziganes en France » et représente le « seul camp dont il subsiste encore des trace de bâti ». Le classement porte sur la prison, le réfectoire, l’école, l’infirmerie, les sanitaires collectifs et les logements du camp de plus de 5 hectares où 2.500 à 3.000 hommes, femmes et enfants furent enfermés entre novembre 1941 et janvier 1945, et dont il ne reste aujourd’hui que des murs en ruines. lire la suite

Lyon et ses trésors cachés – L’Express.fr 1 juillet 2010 /  Depuis qu’elle est inscrite à l’inventaire mondial de l’Unesco, la capitale rhônalpine attire de plus en plus de visiteurs aventureux.  (…) L’Unesco a donc consacré une nouvelle conception du patrimoine, qui, au-delà des vieilles pierres, s’intéresse aux hommes. Il est possible d’installer de l’habitat social dans des bâtiments historiques, tout en transmettant l’héritage des lieux. Pour Anne-Catherine Marin, l’exemple des prisons Saint-Paul et Saint-Joseph, fermées il y a un an, est symptomatique: « Au lieu de les détruire immédiatement, les pouvoirs publics ont accepté de lancer un appel à projets qui permettrait de réhabiliter ces établissements tout en conservant des éléments de l’histoire du monde carcéral. C’est bien le signe d’une évolution de la relation des habitants avec leur patrimoine local. » Lire la suite

Aube Troyes 1791: la maison d’arrêt dans ses murs – L’Est Eclair 25 avril 2010 / Initialement, l’implantation de la maison d’arrêt troyenne dans l’ancien couvent des Cordeliers n’était que du provisoire. Elle y est toujours… Elle devrait fermer en 2015 pour cause de vétusté. Effectivement, c’est une vieille histoire. La maison d’arrêt de Troyes plonge ses racines dans la Révolution. Le 23 décembre 1791, une délibération du Directoire du département fixe, provisoirement, dans l’ancien couvent des Cordeliers, l’installation de la maison d’arrêt. Le 13 mars 1792, les dix derniers religieux sont expulsés et le mobilier du monastère vendu. Les prisonniers de la Terreur inaugurèrent la nouvelle vocation des lieux. Il n’y eut pas d’aménagements particuliers : les détenus furent entassés dans les corps de logis. Lire la suite

Commentaires via facebook
(68 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de