Le gouvernement Fillon III et l’avenir de notre patrimoine historique

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

POLITIQUE

Claude Guéant a annoncé la composition du nouveau gouvernement Fillon III, dimanche 14 novembre à 20h15:

[blackbirdpie url= »http://twitter.com/?status=http://elysee.blog.lemonde.fr/2010/11/13/sarkozy-met-fin-aux-fonctions-de-fillon/ »]

Dans la liste des nominés on notera le maintien de Frédéric Mitterrand à la Culture et à la communication, on regrettera le départ d’Hervé Novelli, du secrétariat d’Etat (notamment chargé de l’artisanat et du tourisme), remplacé à ce poste par Frédéric Lefevre (????). On note avec beaucoup d’intérêt l’arrivée de Philippe Richert aux Collectivités territoriales.

A signaler aussi le départ de Patrick Devedjian et avec lui la disparition du  secrétariat au Plan de relance créé en décembre 2008 (qui a beaucoup contribué au sauvetage de nombreux édifices de notre patrimoine national dont les cathédrales)

De tous les ministres de la culture, que j’ai pu connaître comme journaliste du patrimoine (Jean-Jacques Aillagon, Renaud Donnedieu de Vabres, Christine Albanel) Frédéric Mitterrand demeure le plus inaccessible. comme il le reste pour mes confrères de l’Association des Journalistes du patrimoine

D’Hervé Novelli, je garde une compétence et un intérêt sincère pour les métiers de l’artisanat, et de l’artisanat d’art en particulier, ainsi qu’une volonté réelle de valoriser notre patrimoine historique par le tourisme.

De Frédéric Lefevre, connu comme porte-parole de l’UMP, je ne pense rien quant aux questions qui nous préoccupent sur ce blog. Nous le verrons à l’oeuvre.

Philippe Richert, en revanche est un sincère défenseur du patrimoine. Il l’a prouvé à de nombreuses reprises au sénat ù il fut président du groupe d’étude sénatorial sur le patrimoine architectural, un des initiateurs avec le bâtonnier Alain de la Bretesche des Journées juridiques du patrimoine, rapporteur de la mission d’information sur le fonctionnement de la Bibliothèque nationale de France en 2000 puis de celle sur la gestion des collections des Musées en 2002, il est nommé en 2004 rapporteur pour avis au nom de la commission des affaires culturelles du Sénat lors des débats portant sur le projet de loi (devenu loi du 13 août 2004 relatif aux libertés et responsabilités locales permettant, sous certaines conditions, le transfert de propriété d’une partie du patrimoine de l’État aux collectivités territoriales).

En Alsace, président du conseil général du Bas-Rhin, il a fait entrer le  château du Haut-Kœnigsbourg dans le giron départemental. Philippe Richert a été aussi un défenseur de l’archéologie préventive.

Nous observeront aussi avec vigilance les décisions que prendra le nouveau ministre  de la défense, Alain Juppé, concernant l’avenir du patrimoine militaire en général, et de l’Hotel de la marine, Place de la Concorde à Paris, en particulier

Commentaires via facebook
(38 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , , , , ,

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Lehalle Evelyne Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Lehalle Evelyne
Invité

Très bonne présentation des « hommes » qui vont prendre la main sur les sujets de la culture et du patrimoine. Au fond, pas de changement attendu, car manquent surtout, de la part de ce gouvernement, une vision, un projet, pour l’avenir des monuments et du patrimoine, des visiteurs, des professionnels. Un assemblage de petits projets ne fait pas sens, « la culture pour chacun » est une forme d’évitement, à mon avis, des impasses, car elles existent, de nos orientations ces dix dernières années. Et surtout, le dépérissement (vécu!) de l’action publique est dû au fait qu’en laissant de côté la culture dite… Lire la suite »