Menaces sur la chapelle de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul à ParisArticle pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

PATRIMOINE HOSPITALIER – PATRIMOINE RELIGIEUX

 

PAR JEAN-LOUIS HANNEBERT, RÉDACTEUR INVITÉ

Architecte du patrimoine, Jean-Louis Hannebert alerte sur les menaces qui pèsent lourdement sur la chapelle de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris. L’hôpital fermera ses portes en 2011 avant d’être vendu avec sa chapelle. Une menace qui rappelle celle que subit actuellement la chapelle de l’hôpital Laennec

Ci-dessous l’article de Jean-Louis Hannebert

L’hôpital Saint Vincent de Paul ( 72 avenue Denfert Rochereau  à Paris 14°) fermera ses portes cette année et son terrain va être vendu.

Sa chapelle, encore consacrée au culte, a été construite par l’architecte Daniel Gitard en 1655. Elle a desservie le Noviciat de l’ordre de l’Oratoire jusqu’en 1792. Une vie religieuse et culturelle intense s’y est déroulée jusqu’à la Révolution. De nombreuses générations  de savants, de professeurs et de prédicateurs ont été formés dans le couvent attenant.

Le Maréchal de Biron a été enterré dans cette chapelle en 1756.

Pendant plus de 200 ans, les sœurs de Saint Vincent de Paul y ont accueilli et soigné  les enfants trouvés  (on voit encore le « tour » qui permettait les abandons anonymes ).

Les bâtiments conventuels du XVII° siècle comportent encore deux beaux escaliers à la française à balustres en bois tourné.

Cet ensemble ne bénéficie d’aucune protection monument historique et risque d’être détruit,  en créant une situation aussi ubuesque qu’à l’hôpital Laennec.

Jean-Louis Hannebert
architecte du patrimoine

Lire aussi

Laennec : une chapelle d’hôpital transformée en salle polyvalente

Mercredi 23 février 2011

 

Commentaires via facebbok
(1 235 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: ,

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz