Trois « Labex Patrimoine » sélectionnés

Article pouvant être lu en 4 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

Carte labex des projets par région et domainePATRIMOINE ET CREATION – NOUVELLES TECHNOLOGIES – LABORATOIRES D’EXCELLENCE

Trois projets de laboratoires d’excellence ou « labex », dont l’objet concerne le patrimoine historique et culturel, viennent d’être sélectionnés par le Commissariat général à l’investissement.

Parmi la quinzaine de projets, soutenus parle Minsitère de la Culture, les trois projets sélectionnés sont :

Patrima dont l’objet est d’offir à notre pays « un outil de rayonnement international dans le domaine des études patrimoniales »,

Matisse, qui travaillera sur les nouveaux matériaux pouvant être utiles à la conservation et à la restauration du patrimoine,

Création, Arts et Patrimoines dont les travaux devront favoriser de nouveaux modes de diffusion des connaissances et des pratiques artistiques vers de nouveaux publics,  notamment via l’utilisation dans des technologies numériques. Tous les trois se situeront en région parisienne

Ci-dessous la présentation des trois labex « patrimoine »

Les Labex du patrimoine et de la création

PATRIMA porté par les universités de Cergy-Pontoise et de Versailles Saint Quentin avec le Centre de recherche et de restauration des musées de France, le Laboratoire de recherche des monuments historiques, le Centre de recherche sur la conservation des collections, le Centre de recherche du Château de Versailles, les Archives nationales, le musée du Louvre, la BnF et deux écoles de l’enseignement supérieur Culture : l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles et l’École nationale supérieure d’art de Paris-Cergy

« Le Labex PATRIMA réunit environ 200 chercheurs (…). S’appuyant sur une fondation partenariale en cours de constitution, PATRIMA vise à faire émerger des sciences du patrimoine au sein du paysage universitaire français, dans le contexte d’une dynamique territoriale forte des universités du grand ouest parisien. Il sera ainsi une institution de référence unique en France et donnera à notre pays un outil de rayonnement international dans le domaine des études patrimoniales qui lui faisait défaut jusqu’alors. »  En savoir plus

MATISSE porté par le PRES Sorbonne Université (Paris 6) avec le Centre de recherche et de restauration des musées de France, le Laboratoire de recherche des monuments historiques, le Centre de recherche sur la conservation des collections et le Centre Chastel

« MATISSE s’appuie sur des relations fortes avec l’industrie (Saint-Gobain, Arcelor-Mittal, Sagem, …). Ce soutien exceptionnel témoigne de la confiance des partenaires industriels dans les compétences de ce projet et dans sa capacité à répondre aux principaux enjeux qui se posent aujourd’hui en science des matériaux.  MATISSE va aussi travailler en étroite collaboration avec les agences culturelles françaises en leur proposant d’appliquer leurs avancées scientifiques et techniques à la conservation, mais aussi à la valorisation du patrimoine. La conservation du patrimoine, ou encore l’exploitation durable des ressources naturelles, sont devenues des enjeux auxquels répondra le projet MATISSE. La structure de matériaux complexes sera aussi source d’inspiration pour la synthèse de nouveaux  matériaux. Ces progrès technologiques seront à l’origine de nouvelles activités industrielles. » En savoir plus

Création, Arts et Patrimoines porté par le PRES HESAM : Paris 1 Panthéon Sorbonne, École nationale supérieure de création industrielle, Institut national du patrimoine, Institut national d’histoire de l’art, École nationale supérieure d’architecture de Paris La Villette, laboratoire CRAL de l’École des hautes études en sciences sociales – LASCAR dans le domaine de l’archéologie porté par le PRES Université de Bordeaux : PACEA unité mixte de recherche CNRS et ministère de la Culture et de la Communication

Ce labex, chargé de l’étude de l’interaction entre l’art et le patrimoine artistique, permettra notamment de mieux articuler les bibilothèques et les musées pour une meilleure diffusion de la culture pour tous. Ses travaux sur les  nouveaux modes de diffusion des connaissances et des pratiques artistiques vers de nouveaux publics, et notamment de l’utilisation dans ce cadre des technologies numériques, devraient conduire à la création d’activités économiques nouvelles dans ce secteur. En savoir plus

Lire aussi

New Aglae soutenu par le ministère de la Recherche Mercredi 2 février 2011

Comment des oeuvres de Van Gogh perdent leur éclat d’origine ? Mardi 22 février 2011

Patrimoine historique en haute technologie Samedi 18 septembre 2010

Sciences et technologies au service du patrimoine Lundi 8 mars 2010

Et toutes les archives de la rubrique Innovation/technologies

commentaires via facebbok
Partages
(11 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , , ,

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz