Le musée de la Grande Guerre à Meaux inauguré le 11 novembre 2011

Article pouvant être lu en 4 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

MUSEE – PATRIMOINE MILITAIRE – GRANDE GUERRE

Le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux sera inauguré le 11 novembre 2011 par Jean-François Copé, Président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux,en présence du Président de la République, Nicolas Sarkozy.

Ci-dessous présentation de la collection de Jean-Pierre Verney et du nouvel espace muséal

Les collections

Le musée de la Grande Guerre présentera sur 3000 m2 l’extraordinaire collection construite au fil des années par Jean-Pierre Verney, spécialiste reconnu de la Première Guerre mondiale, et aujourd’hui propriété de la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux.

Jean-Pierre Verney commence à rassembler des objets à la fin des années 1960. Loin de vouloir atteindre une exhaustivité, comme chez la plupart des collectionneurs, son objectif est de pouvoir raconter l’Histoire et des histoires en se servant des objets comme passeurs de mémoire :

  • armement et artillerie (fusils, mitrailleuses, sabres, baïonnettes, obus, torpilles…),
  • objets de la vie quotidienne sur le front et à l’arrière (réchauds, tabac, prothèses, souvenirs, pharmacie, objets de culte…),
  • gros matériels (roulante, charrette de compagnie, lit d’hôpital, chaise de mutilé, tour d’obus…),
  • plus de 200 uniformes complets représentant la totalité des pays belligérants(35 pays),
  • journaux, photographies, plaques de verre, affiches, cartes postales mais aussi des dessins, des lettres,des gravures et des tableaux…

La collection est d’une exceptionnelle diversité. Elle “exprime l’émotion, la lassitude, la colère, la fierté, laséparation et une grande partie des nombreuses facettes révélées ou obscures de l’événement” explique Jean-Pierre Verney qui a rassemblé près de 50 000 objets et documents. Acquise en 2005 par la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux, elle est à ce jour la plus importante collection d’Europe pour aborder la Grande Guerre sous tous ses aspects.

L’espace muséal

Le musée a pour ambition de devenir un haut lieu de la mémoire nationale et de s’inscrire parmi les grands équipements culturels et historiques de France et d’Europe. Plusieurs milliers de visiteurs sont attendus.

Aujourd’hui encore, Meaux et les communes de son agglomération portent les traces de la Première Guerre Mondiale. De nombreux sites témoignent des combats : Barcy, Chambry, Chauconin-Neufmontiers… Désireux de devenir la porte d’entrée des parcours de mémoire sur le premier conflit mondial, le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux se situe au pied du monument américain commémoratif des batailles de la Marne1914 et 1918.

Inscrire le musée sans perturber le paysage, tel était l’enjeu pour l’architecte Christophe Labqui.  Le nouvel équipement muséal s’étend sur 7000 m2 : 3000 m2 dédiés à l’exposition permanente, 300 m2 pour les expositions temporaires, 2 salles pour accueillir les scolaires et développer des ateliersde découverte, 1 auditorium de 115 places, un centre de documentation comprenant plus de 6000ouvrages, un café, une librairie et une boutique. La construction répond aux besoins d’un grand musée du XXIe siècle.

le discours du musée

Un comité scientifique a été constitué autour de l’historien Marc Ferro pour construire le discours historique du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux. Le contenu de ce dernier s’attache à démontrer combien les conditions ont pu changer entre une bataille de la Marne en 1914 qui rappelle la guerre de 1870 et une bataille de 1918 qui fait appel aux avancées techniques que l’on retrouvera dans tous les conflits qui suivront. Cette période marque un vrai tournant dans l’Histoire, une transition entre le XIXe et le XXe siècles, dont de nombreuses conséquences résonnent encore aujourd’hui. C’est par cette approche que le Musée se définitcomme un musée d’Histoire et de Société. Pour raconter l’histoire des hommes et des femmes qui ont vécu le premier conflit mondial, une muséographie immersive a été imaginée. Elle permet à tous les types de publics de comprendre la Grande Guerre.

Les temps forts de la visite

Temps fort de la visite, la “grande nef” accueille notamment les uniformes complets de Marne 1914 et de Marne 1918, les gros matériels (avions Blériot XI et Spad XIII, 3 camions, char Renault FT17, taxi de la Marne…) et la reconstitution d’un champ de bataille (tranchée allemande, no man’s land et tranchée française). Tout autour, des espaces thématiques entrainent à chaque fois le visiteur dans une ambiance différente : des objets à toucher et manipuler, des ambiances olfactives ou encore un travail sur le design sonore, des projections sur différents supports sont également proposées. Les images d’archives témoignent ainsi de la dureté des combats, de la vie dans les tranchées ou à l’arrière.

Un espace de projection grand format et en relief plongera d’autre partle visiteur au coeur de cette période. Bornes multimédia et audiovisuelles accessibles à l’ensemble des publics, espaces de détente, espaces ludiques pour le jeune public, la muséographie utilise les technologies les plus modernes et joue avec les sens des visiteurs.

Lire aussi

Un musée de la Grande guerre à Meaux en 2011 Mercredi 21 avril 2010

11 novembre 2010 Souvenirs d’une guerre Mercredi 10 novembre 2010


 

Commentaires via facebbok
(127 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , , , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des