Des écrits de Robespierre inédits préemptésArticle pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

Partages
Brouillons autographes de discours, articles et une lettre. (Sotheby's/ArtDigital Studio)ENCHERES / ARCHIVES

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, annonce que l’Etat a exercé son droit de préemption, au bénéfice des Archives de France, sur deux ensembles de documents d’une importance historique et patrimoniale majeure, écrits par Robespierre et mis en vente le 18 mai 2011 chez Sotheby’s à Paris. « Une excellente nouvelle » pour l’association arrageoise Les Amis de Robespierre

Ci- dessous le communiqué du ministère de la Culture et le compte-rendu de la vente selon Nord Eclair…

(Communiqué) « Ces écrits, comprennent d’une part des manuscrits autographes de Robespierre, demeurés, pour certains, inédits, d’autre part, des papiers relatifs à la famille Le Bas.

Les premiers, rédigés entre janvier 1792 et juillet 1794, constituent un ensemble de 113 pages manuscrites, qui comportent de nombreuses ratures permettant de suivre l’élaboration de la pensée de ce personnage majeur de la Révolution française.

On notera, entre autres le brouillon du discours aux Jacobins sur la guerre, prononcé le 25 janvier 1792, un important fragment de celui qu’il prononça la veille de sa mort, le 8 thermidor an II, ainsi qu’une lettre inédite sur le bonheur et
la vertu.

Le second ensemble comprend d’importantes archives relatives à la famille du conventionnel Le Bas, qui compta, jusqu’à sa mort, le 10 thermidor an II, parmi les fidèles de Robespierre.

Le Ministère s’était déjà porté acquéreur, pour les Archives nationales, d’un manuscrit autographe de Robespierre, intitulé Finances, le 12 mai dernier, illustrant ainsi l’engagement de l’État dans l’enrichissement des collections publiques. »

Lire aussi :

L’État sauve les écrits inédits de Robespierre ( Nord Eclair 19 mai 2011) : « C’est une excellente nouvelle », se réjouit Yves Adam, le secrétaire de l’association arrageoise Les Amis de Robespierre, en apprenant que l’État français a, comme il l’espérait de tout coeur, fait valoir son droit de préemption lors de la vente aux enchères de manuscrits inédits de Robespierre, hier après-midi, chez Sotheby’s à Paris (voir notre édition d’hier). Un droit très spécifique à la France, exercé au nom des Archives de France, « au prix du marteau pour deux lots adjugés 65 000 euros (fonds Le Bas, ndlr) et 750 000 euros (brouillons de discours, d’articles et de rapports de Robespierre, ndlr), soit 979 400 euros au total avec la commission d’achat » , a précisé la maison Sotheby’s. L’ensemble des documents, écrits par le chef des Jacobins au plus fort de la Terreur, était estimé de 200 000 à 300 000 euros. Le prix d’adjudication a donc été jugé « très raisonnable » par le commissaire de la vente, Alain Renner, au vu de la « valeur historique » de ces documents « rarissimes ». Lire la suite

Commentaires via facebbok
Partages
(26 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags:

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz