De l’avenir de nos églises

Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

A MON AVIS – EGLISES

Dans la lettre du patrimoine religieux N°24 je présentais l’état de mon analyse sur l’avenir de patrimoine religieux. Analyse que j’ai publié ensuite sur le blog. Cela m’a valu quelques réponses. Parmi mes contradicteurs, l’argument « la France n’est pas le Québec » est le plus souvent avancé.

Certes, en France la « grande braderie » n’a pas véritablement commencé. Notre patrimoine religieux est peut-être mieux protégé qu’ailleurs (Cet avis généralement partagé mériterait néanmoins d’être vérifié). La loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat nous a certainement épargné le pire et deopuis les années 80, la majorité des municipalités entretiennent leurs églises, avec l’appui d’associations efficaces, comme ici.

Mais pour autant on ne peut pas clamer qu’en France la question de l’avenir du patrimoine religieux ne se pose pas. A l’instar du Québec, mais aussi de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la Belgique pour ne citer qu’eux,  des églises sont démolies (à Roubaix), des églises sont en vente, d’autres sont en danger  comme à Sète, d’autres encore changent de destination.

Sans compter la grande souffrance dans laquelle sont plongées nombre de chapelles d’hôpitaux, de lycées.

Qui peut garantir qu’en notre cher pays, on ne posera pas prochainement la question que les Belges, y compris au sein même de l’Église catholique, se posent : Belgique A quoi servent des églises vides ?

C’est pour toutes ces raisons, qu’il me parait important d’en parler ouvertement. On ne saurait trouver de solutions à l’avenir de nos églises sans poser d’abord le bon diagnostique. C’est pour toutes ces raisons qu’il convient de réveiller les consciences, et celles des catholiques en premier lieu afin que l’on ne se pose pas chez eux la question des églises vides.

C’est aussi pour cette raison que ne je cesserai pas d’encourager, entre autres, cette belle initiative de la Nuit des églises nourrissant le rêve que dans les prochaines années, il n’y en ait plus une seule de fermée !

La question choque ? Je peux le comprendre. Elle scandaliserait ? Je reprendrai alors à mon compte la formule du pape saint Grégoire-le-Grand :” Si du récit d’un fait véritable il résulte du scandale, il vaut mieux laisser naître le scandale que de renoncer à la vérité.”

Lire aussi

Eglises : les bonnes et les mauvaises nouvelles

23 décembre  2011

Un internaute : « Vous avez bien du courage de vous occuper des pierres alors que l’essentiel se trouve ailleurs… »

6 décembre 2011

Patrimoine : Tenir car le pire n’est pas toujours au rendez-vous

25 novembre 2011

A propos de l’avenir de nos églises : constats et perspectives

30  juin 2008

Commentaires via facebbok
(250 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags:

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz