Des fresques inconnues apparaissent dans l’église de Biot restauréeArticle pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

église de Biot après restaurationPATRIMOINE RELIGIEUX

Les intérieurs de l’église Sainte Marie-Madeleine de Biot (Alpes Maritimes) ont été restaurés de fond en comble depuis 2011, les travaux occasionnant la fermeture de l’édifice cultuel. Les portes ont été rouvertes le 23 juin 2013, dévoilant une église resplendissante et des éléments de fresque jusqu’alors inconnus.

(Extrait du Dossier de presse) Le programme complet de restauration a été lancé en 2011 suite à des études faisant état de graves dégradations des maçonneries et des enduits dues à la fois à des remontées capillaires et des infiltrations d’eau.

Les vitraux nettoyés laissent désormais pleinement entrer la lumière naturelle, leurs reflets colorés baignent les volumes entièrement restaurés de délicats prismes de couleur. Les décors des autels et retables en bois doré ou en stuc des chapelles ont été restaurés et ont retrouvé tout leur éclat. Après nettoyage et rebouchage de fissures, les différents éléments de décors, gypserie, faux-marbres, peinture ou feuilles de cuivre ont été restitués et/ou renovés.

La rénovation des enduits a conduit à la mise au jour de fresques murales jusqu’alors totalement inconnues. « Ces fresques étant fragmentaires, nous ne les avions même pas décelées lors de la campagne de sondages préalable aux travaux », note Pierre-Antoine Gatier, Architecte en Chef des Monuments Historiques, en soulignant l’aspect spectaculaire et exceptionnel de cette découverte. « Personne ne s’attendait à trouver un témoignage aussi ancien dans l’Église Sainte Marie-Madeleine, ces fresques nous ramènent directement à son passé prestigieux ».

Ces fresques sont concentrées sur les murs et les voûtes du bas-côté nord et laissent deviner des personnages, des éléments architecturaux, des animaux fabuleux et de grands soleils placés sur les voûtes. Sans pouvoir être précisément datées, certaines pourraient avoir été réalisées à la fin du XVe siècle et être attribuée à l’école des Primitifs niçois.

Malheureusement ces fresques ont été retrouvées par séquences apparaissant ça et là. Après un travail délicat de dégagement des fragments suivi d’une consolidation des fresques, la gageure des restaurateurs fut donc de redonner une forme de lisibilité à ces morceaux épars sans pouvoir s’engager à les lier entre eux. « La restauration s’arrête quand l’invention commence », explique l’Architecte en Chef des Monuments Historiques.

fresques église de Biotéglise de Biot après restaurationC’est dans cet objectif de lisibilité que la couleur de l’enduit devant recouvrir les murs des bas-côtés nord et sud, à savoir un ocre beige clair, fut préférée à la teinte présente avant les travaux, un enduit orange soutenu. « Nous avons essayé d’imaginer comment donner à l’ensemble une homogénéité, comment intégrer ces découvertes spectaculaires et pourtant fragmentaires au reste de l’église. Nous avons donc choisi de ne pas conserver la teinte très soutenue orange qui recouvrait les bas côtés pour d’une part ne pas entrer en contradiction avec la délicatesse des teintes des fresques, d’autre part laisser les fresques au premier plan ». Pour l’Architecte en Chef des Monuments Historiques, cette découverte archéologique est somptueuse malgré son aspect incomplet qui peut surprendre à première vue.
Pour les autres enduits de l’église, la démarche fut plus simple.

Sur la nef peinte d’un délicat badigeon bleuté et l’abside du choeur dont la voûte est peinte de caissons en trompe l’oeil vivement colorés les interventions relèvent d’une démarche de conservation. En effet, les enduits étaient bien conservés et ont fait l’objet d’un ‘simple’ travail de nettoyage, de consolidation et reprises ponctuelles.
Ensuite, entre la chapelle de l’Ange Gardien et la chapelle Saint Antoine, les restaurateurs ont retrouvé un très beau semis de fleurs de lys, là encore fragmentaire. L’enduit a donc été posé en laissant apparaître les fleurs conservées.

En savoir plus sur le site de la ville de Biot

[googleMap name= »Sainte Marie-Madeleine »]Place de l’Eglise 06410 Biot [/googleMap]

Commentaires via facebbok
(327 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , ,

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Des fresques inconnues apparaissent dans l’église de Biot restauréeArticle pouvant être lu en 3 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
debard elisabeth
Invité

bonjour madame, bonjour monsieur
je désire prendre contact avec un responsable de la paroisse qui gère l’organisation des spectacles de l’église marie madeleine à Biot, afin de lui soumettre un projet de concert pour janvier 2017 si votre édifice est disponible ce mois là. me tenant à votre disposition pour de plus amples renseignements ,je vous remercie par avance de votre obligeance, très cordialement
le secrétariat chorale SYNERGIE de st Vallier de thiey.06460

wpDiscuz