Vincent Droguet directeur des collections du château de Fontainebleau

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

CHÂTEAU DE FONTAINEBLEAU Vincent Droguet

Aurélie Fillipetti, ministre de la Culture et de la Communication, vient de nommer Vincent Droguet, conservateur en chef du patrimoine, directeur du patrimoine et des collections du château de Fontainebleau.

(Communiqué) Il succède à Xavier Salmon, qui a pris en octobre la direction du département des arts graphiques du Louvre. Sous l’autorité de Jean-François Hebert, président, et aux côtés de Christine Richet, administratrice générale, il est désormais « […] responsable de la conservation, de la protection, de la restauration, de la mise en valeur et de la présentation au public des collections […] ainsi que de l’étude scientifique desdites collections et de l’architecture des bâtiments, des parcs et des jardins […]. ». Dans les mois qui viennent, il aura notamment la charge d’accompagner l’exposition « Peintre des rois, roi des Peintres, François Gérard (1170-1837) portraitiste », les célébrations du Bicentenaire des Adieux de Napoléon Ier, mais également les ouvertures au public du théâtre Impérial et du boudoir Turc, restaurés. Né en 1959, Vincent Droguet est reçu premier au concours des conservateurs de l’Inventaire général en 1984, et intègre le Service régional de l’Inventaire de la région Centre (Orléans) avant de devenir en 1995 conservateur, puis en 2006, conservateur en chef, au château de Fontainebleau. Parmi les expositions dont il a été commissaire, « Henri IV, un temps de splendeurs » en 2010, et « Le roi et l’artiste, François Ier et Rosso Fiorentino » en 2013 auront particulièrement marqué Fontainebleau par leur ampleur et la qualité des catalogues réalisés sous sa direction. Spécialiste des collections de peintures, des décors de la Renaissance et du musée Chinois de Fontainebleau, il est intervenu dans de nombreux colloques, parmi lesquels, en 2013, The Yuanmingyuan in Britain and France. Representations of the Summer Palace in the West, au « Centre for Chinese Studies » de l’université de Manchester, ou encore, Copia e invencion. Modelos, replicas, series y citas en la escultura europea à l’occasion des rencontres internationales des musées et collections de sculpture au Museo Nacional de Escultura à Valladolid. Auteur de l’ouvrage Les jardins de Fontainebleau (Nicolas Chaudun, Paris, 2011), il a collaboré à de nombreuses publications sur Fontainebleau, dont Le château de Fontainebleau (Fondation BNP Paribas, Paris, 2010), La Soie et le Canon. France-Chine 1700-1860 (Gallimard, Paris, 2010), Fontainebleau. Vraie demeure des rois, maison des siècles (Artlys, Paris, 2011), Le Musée chinois de l’impératrice Eugénie (Artlys, Paris, 2011). Enseignant à l’Ecole du Louvre depuis 1990, Vincent Droguet est également membre du Comité de publication du Bulletin Monumental depuis 1995, du Comité d’action de la Sauvegarde de l’Art français depuis 2000, du Conseil d’administration de la Société d’Histoire de l’Art français depuis 2003, et du Comité scientifique pour la mise en valeur de l’abbaye de Cluny III depuis 2004.

(3 177 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Tags: , ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de