Culture Aurélie Filippetti sauve son poste

Partagez l'information

POLITIQUE

Aurélie Filippetti conserve son poste de ministre de la Culture dans le gouvernement de Manuel Valls dont la composition a été rendue publique le 2 avril 2014.

Ce qu’en dit le Figaro : 

 » Femme médiatique, elle est confirmée à son poste. Jusque là très politique, elle a protégé le secteur du spectacle vivant, réputé à la fois fragile et proche de la gauche. Femme médiatique, à la tête d’un ministère petit mais emblématique, Aurélie Filippetti s’est retrouvée renforcée dimanche, en conservant la mairie de Metz. Depuis quelques temps, elle avait ostensiblement affiché son amitié avecManuel Valls - on les vit, le 14 février, tous deux assis l’un à côté de l’autre lors des victoires de la musique. Elle était quasiment assurée de rester dans le nouveau gouvernement, rue de Valois…. » lire la suite sur le Figaro.fr

Ce qu’en dit L’Express :

« …le gouvernement Valls préserve donc les prés-carrés des affidés du chef de l’Etat et offre à quelques nouveaux entrants l’œillet à la boutonnière qu’ils quémandaient. Aurélie Filippetti, inclue, qui faisait pourtant l’objet de sérieuses critiques dans les rangs mêmes de la majorité. Et plus largement dans les milieux culturels, où son bilan semble pour le moins mitigé. Il est vrai qu’elle a sur son établi quelques dossiers brûlants, dont celui, bien mené par ses soins, du traitement social des intermittents du spectacle. Cette rallonge qui lui est accordée peut-elle l’inciter à passer à la vitesse supérieure? A imprimer cette image qui lui fait défaut? A forger un projet, qui laisserait derrière elle une empreinte ?… » Lire la suite sur le site de l’Express

De qu’en dit 20 Minutes :

« Deux ans après son arrivée rue de Valois, Aurélie Filippetti, 41 ans, conserve le ministère de la Culture, une charge hautement symbolique pour la gauche malgré un budget de plus en plus restreint et le relatif désintérêt du président. Sortie renforcée après sa victoire à Metz aux élections municipales, la ministre tente d’y développer sa vision de la culture: «Un droit pour le peuple. Ce n’est pas démodé cette idée.»… » lire la suite sur le site de 20 Minutes

Sur Aurélie Filippetti et la politique du patrimoine :

 

 

Mercredi 2 avril 2014

Laisser un commentaire


EmailEmail