Le trésor suspect d’un marchand d’art allemandArticle pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

OEUVRES D’ART VOLEES PAR LES NAZIS

Lu sur le site du Figaro.fr :

La maisonnette autrichienne ayant appartenu au cousin de Cornelius Gurlitt se trouve à proximité des mines de sel qui abritaient le plus grand trésor du Troisième Reich à la fin de la guerre.Trésor nazi : l’étrange pavillon de Wolfgang Gurlitt

La collection constituée durant les années noires par la famille allemande de marchands d’art s’annonce encore plus phénoménale que prévu. Les enquêteurs ont repéré des coffres en Suisse, des galeries à Berlin et des propriétés familiales en Autriche et en Suisse susceptibles de servir de caches.

Le scandale Gurlitt – cet octogénaire soupçonné d’avoir vécu avec un trésor que son père aurait constitué à partir d’œuvres volées à des Juifs pendant les années noires – gagne l’Autriche. Une demeure intrigue les enquêteurs qui ont été aiguillonnés par une journaliste de la chaîne de télévision viennoise Puls 4. Depuis la semaine dernière, ils s’intéressent à une petite maison dans le land de Styrie, à Badaussee, curieusement toute proche des mines de sel où le meilleur des œuvres l’art pillées par les nazis avait été mis à l’abri des bombardements, à la fin de la guerre….

Lire la suite de l’article sur le site du Figaro.fr

Photo : Des milliers d'œuvres d'art restent encore à trouver.

Les Monuments Men ont eu la lourde mission de traquer et mettre à jour plus de 1 500 planques Nazis.

Lire sur le sujet

Commentaires via facebbok
(40 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Tags: , , , , , , ,

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz