Le tourisme au secours du patrimoine religieux ou l’inverse

Pocket
Article pouvant être lu en 4 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

ETUDE

Lu sur le site de l’Organisation mondiale du tourisme :

logo OMTLe tourisme peut protéger et promouvoir le patrimoine religieux

(Communiqué)

Le développement durable du tourisme sur les sites du patrimoine religieux a été au cœur de la Conférence internationale sur le patrimoine religieux et le tourisme : catégories, tendances et défis, organisée conjointement par l’OMT, le Ministère espagnol de l’industrie, de l’énergie et du tourisme et la municipalité d’Elche, les 27 et 28 novembre 2014, à Elche , en Espagne).

D’après les estimations de l’OMT, de 300 à 330 millions de touristes visitent chaque année les principaux sites religieux à travers le monde. On dénombrerait environ 600 millions de voyages pour motifs religieux, nationaux et internationaux, dans le monde, dont 40% sont effectués en Europe. Destinations touristiques de premier plan, les sites du patrimoine religieux représentent un levier du tourisme international et de la croissance économique, mais aussi des carrefours importants où se rencontrent visiteurs et communautés réceptrices : ils apportent en cela une contribution vitale à la tolérance, au respect et à la compréhension mutuelle entre les cultures.

Avec ces éléments en toile de fond, la Conférence internationale sur le patrimoine religieux et le tourisme a exploré les principaux défis et les meilleures pratiques pour un développement touristique durable sur les sites religieux. La Conférence se tenait dans la ville d’Elche, en Espagne, où l’on peut assister au « mystère d’Elche », dernier témoignage vivant du théâtre religieux européen du Moyen Âge ayant été déclaré par l’UNESCO chef d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité.

« Parmi les nombreuses raisons de voyager, le désir de visiter des sites culturels ou religieux est une motivation importante. C’est bon pour le secteur du tourisme de profiter de l’intérêt croissant suscité par le tourisme religieux à travers le monde, mais c’est aussi crucial pour consolider le dialogue entre les cultures et la paix » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, lors de l’ouverture de la Conférence, avant d’ajouter : « Le tourisme religieux peut également être un ressort puissant pour faire comprendre combien il est important de sauvegarder son propre patrimoine et celui de l’humanité, et d’aider à préserver ces sites importants pour les générations futures ».

La Secrétaire d’État espagnole au tourisme, Isabel Borrego, a mis en relief la coopération fructueuse entre l’OMT et l’Espagne pour une plus grande reconnaissance de la valeur du patrimoine historique, culturel et artistique et souligné l’importance que revêtait ce segment touristique particulier pour l’Espagne. « Vous ne trouverez, en Espagne, de village ou de ville qui n’ait ses traditions, fêtes religieuses, célébrations, pèlerinages, monastères, cathédrales ouromerías. Le tourisme religieux stimule l’activité économique et aide à conserver le riche patrimoine historique qui est le nôtre ; il est appelé à jouer un rôle essentiel dans l’avenir du secteur du tourisme ».

Madame le Maire d’Elche, Mercedes Alonso García, a déclaré : « Les touristes ne viennent pas uniquement profiter des bienfaits de la nature, mais aussi des créations les plus profondément enracinées de l’esprit humain. À cet égard, ainsi que l’a montré cette conférence, une offre touristique de qualité comprend à la fois le patrimoine matériel culturel et religieux et les réalités immatérielles et manifestations culturelles qui en découlent ».

Pendant la Conférence, les participants ont insisté sur le rôle des sites du patrimoine religieux et des traditions religieuses dans l’éducation des générations futures, pour créer un sentiment d’appropriation au sein des communautés d’accueil et faire comprendre la nécessité de préserver l’intégrité et l’authenticité de ces sites, et pour faire bénéficier les communautés locales des retombées du développement touristique.

Les participants ont également souligné que le tourisme est devenu un élément moteur de la conservation dans de nombreux sites religieux, du fait de la laïcisation de la société, et que l’interaction des touristes avec d’autres religions représentait une expérience privilégiée qui ne pouvait se faire que dans le respect le plus total des communautés réceptrices.

Liens utiles :

Le site français de l’OMT

Conférence internationale sur le patrimoine religieux et le tourisme 

Programme régional de l’OMT pour l’Europe 

(61 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de