Changer l’usage d’une église plutôt que la démolir

Article pouvant être lu en 1 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

PATRIMOINE RELIGIEUX

Lu sur le site du Figaro Immobilier, ce sujet récurrent, souligné récemment dans un rapport du Sénat :

logo FigaroPour éviter les destructions d’églises, mieux vaut les habiter

 

EN IMAGES – Alors que les destructions d’édifices religieux en mauvais état se multiplient, un marché de la vente de ces biens atypiques commence à émerger. Une solution pour préserver ce patrimoine.

(…) «Nous nous intéressons à ce marché depuis 3 ou 4 ans, souligne Bruno Van Montagu chez Patrice Besse. Il reste encore à l’état confidentiel mais sera forcément amené à se développer comme chez nos voisins belges ou britanniques.» Il relève, pour l’instant que les acheteurs sont plutôt des étrangers (souvent des anglo-saxons) et des artistes mais que les Français commencent à s’y intéresser.

«Le passage du cultuel au culturel se fait souvent naturellement, c’est une excellente reconversion», estime-t-il. Parmi les églises qu’il a vendu certaines sont devenues des ateliers d’artiste tandis qu’une autre abrite un espace de concert pour un pianiste. Une façon aussi de se démarquer de la Belgique où les églises vacantes sont prisées pour des transformations en discothèque !.. Lire la suite sur immobilier.lefigaro.fr

 Lire aussi

Commentaires via facebbok
(82 visites sur cette page depuis l'installation du compteur sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des