Sainte-Rita défendue par un mouvement de citoyens

Pocket
Article pouvant être lu en 2 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

 

PARIS

Lu sur le Figaro.fr, sous la plume de Delphine de Mallevoüe :

À Sainte-Rita la mobilisation citoyenne prend une ampleur inattendue

.

(c) Sébastien Soriano / Le Figaro

(c) Sébastien Soriano / Le Figaro

Les fidèles de Sainte Rita, occupée nuit et jour depuis le 5 octobre, ont assisté dimanche à la première messe célébrée depuis avril. L’église parisienne est défendue par un véritable mouvement de citoyens, Anonymous à l’appui, luttant contre sa démolition

(…) Désormais, une quinzaine de personnes occupent Sainte-Rita nuit et jour, notamment des membres du Mouvement du 14 juillet, des «indignés» apolitiques prêts à «la révolution pacifiste» pour redonner parole et place aux citoyens. Sainte-Rita, sacrifiée sur l’autel de la «spéculation immobilière» en étant promise à la démolition contre l’avis des riverains, explique David Pastor, membre du Mouvement du 14 juillet, est un «symbole», «un nouveau lieu de lutte» pour qu’«on arrête de tout nous imposer». «Nous dénonçons la trahison du peuple, qui est pourtant souverain dans une démocratie, et le manque de consultation populaire», dit-il. Les Anonymous aussi veillent au grain, pour restaurer «la démocratie du peuple français». Ils dorment sur place. «On est là pour préserver ce patrimoine religieux», dit Jul, l’un d’eux, en distribuant des tracts. Fabrice, un habitant est venu avec ses deux fillettes, «en soutien» face à «ce danger immédiat» pour «le patrimoine et les valeurs menacés par le profit»… Lire la suite sur À Sainte-Rita la mobilisation citoyenne prend une ampleur inattendue

Lire aussi  sur le site de Paris Tribune : Eglise rue François Bonvin : une église des Chrétiens d’Orient intéressée, où l’on apprend de la bouche de Philippe Goujon, député-maire du 15e arrondissement : « Nous pensons aussi que le permis de construire est périmé puisqu’il date de plus de 3 ans, il y a donc des recours juridictionnels devant les tribunaux. Et nous pensons aussi que l’entreprise de démolition ne respecte pas les règles de désamiantage puisque l’église est amiantée et qu’elle a été construite au début du 20ème siècle ».
Commentaires via facebook
(49 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de