Le clocher d’Oisy-le-Verger, qui s’effrite, sera abaissé de 25 mètres

Article pouvant être lu en 1 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

 

PAS-DE-CALAIS

Lu sur le site de la Voix du Nord cet article de Julien Lechevestrie :

Oisy-le-Verger : le clocher, qui s’effrite, va être abaissé de vingt-cinq mètres pour deux millions d’euros

.

On le voit de très loin le clocher d’Oisy-le-Verger. Mais par mesure de sécurité à cause de trop nombreuses chutes de pierre, il sera abaissé de vingt-cinq mètres.

On le voit de très loin le clocher d’Oisy-le-Verger. Mais par mesure de sécurité à cause de trop nombreuses chutes de pierre, il sera abaissé de vingt-cinq mètres.

C’est comme si un sort s’abattait sur les sites religieux à Oisy-le-Verger. Après le mur du cimetière qui s’était écroulé en 2012, c’est au tour du clocher de s’effriter. Par mesure de sécurité, il va être abaissé de vingt-cinq mètres. Une démolition à 500 000 d’euros avant des travaux estimés à 2 millions !

Dans une commune d’un peu plus d’un millier d’habitants avec un bourg en légère altitude, l’église Saint-Didier domine la tranquille campagne entre Arrageois et Douaisis. Encore plus quand ce clocher culmine à près de cinquante mètres. La tour est sommée d’une flèche maçonnée rappelant un obus dans sa forme. Histoire de se remémorer qu’elle fut détruite lors de la Première guerre mondiale.

Mais voilà, depuis près de deux ans, l’édifice religieux est fermé au public. Le clocher s’effrite et se balader à proximité de l’église devenait dangereux… Lire la suite sur Oisy-le-Verger : le clocher, qui s’effrite, va être abaissé de vingt-cinq mètres pour deux millions d’euros – La Voix du Nord

Partages
(54 visites sur cette page selon le compteur Google Analytics installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

2 réponses à Le clocher d’Oisy-le-Verger, qui s’effrite, sera abaissé de 25 mètres

  1. Bonjour à tous,
    pourquoi avoir créé les lois de protection des Monuments Historiques ? Je pense que nous devrions tous rappeler à l’Etat son rôle primordial dans la conservation des monuments historiques et la transmission des savoir-faire souvent rares puisque pour chaque bâtiment en pierre, on utilisait une chaux locale, du sable local, de la pierre de carrière locale, et des maçons et tailleurs de pierre capables de maîtriser et mettre en œuvre ces matériaux locaux. Quelle cohérence montre l’Etat dans la valorisation de métiers locaux…et DURABLES ? Pourquoi parler de métiers durables et ne rien faire ? Où sont nos micro-carrières aujourd’hui ? Toutes fermées…nos fours à chaux…etc. et nous entendons parler d’apprentissage ? On prend les français pour des imbéciles. C’est toute une civilisation qui disparaît, depuis des décennies… et pourtant Chefs d’Œuvres en Périls et Pierre de Lagarde nous avaient prévenus il y a bien longtemps….

  2. DELCOUR dit:

    Alerte sur Oisy-le-Verger.
    Monument majeur construit au XIXème siècle par l’architecte Grigny, reconstruit à l’identique après la première guerre mondiale.
    Sa démolition même partielle serait une perte très grave.
    Mobilisation générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *