Inventaire 2016 des églises menacées en France

 

INVENTAIRE 2016 DES EGLISES MENACEES

A ce jour :

  • 315 églises en souffrance (dont 14 à Paris) ;
  • 16 églises ont été ajoutées à la liste depuis le 1er janvier 2016

Liste validée au 26 août 2016

31 églises démolies depuis l’an 2000

Lire aussi sur ce sujet :

  1. Eglises menacées : Chiffres et réalités
  2. Le patrimoine religieux en avril 2016
  3. Liste des églises dont on annonce la démolition
  4. Le patrimoine religieux en quelques chiffres 2015

————————————————————-

N’hésitez pas à me signaler celles que vous connaissez et qui ne figurent pas sur cette liste

N’hésitez pas non plus à me signaler l’évolution positive ou négative de l’une ou l’autre de ces églises

————————————————————-

Contact
————————————————————–

Inventaire 2016 des églises en danger

Signalées en 2016 :

  1. (31) l’église paroissiale Notre-dame de la Nativité à Alan, fermée au public pour raison de sécurité. Selon une information apportée par F. Caffin le 4 août 2016 sur ma messagerie, le conseil municipal aurait voté la démolition de l’église par 8 voix sur 11. J’ai cependant relevé un appel au don pour sauver l’église sur le site de La Sauvegarde de l’Art français.
  2. (76) L’église Saint-Martin d’Harfleur fermée jusqu’à fin août par arrêté de risque de péril imminent. (Paris Normandie, 27 juillet 2016)
  3. (59) Des églises sont aujourd’hui fermées, sans projet en vue. C’est le cas de l’église Saint-Michel à Roubaix (non désacralisée mais fermée en 2014) (Nord Éclair 22 juillet 2016)
  4. (53) Meuse L’église de Rosières désacralisée pour vente ou démolition mardi 28 juin 2016 / L’église de la commune de Naives-Rosières est sévèrement menacée. Édifiée au XIVe siècle mais non classée, la municipalité renonce à la restaurer au regard des travaux estimés à plus d’un million d ‘euros. Elle souhaite demander sa désacralisation afin de la vendre ou de la démolir… Cette information est extraite du site de L’Est Républicain, en date du 28 juin 2016
  5. (22) Trémel. L’église ravagée par un incendie Le Télégramme 21/06/2016 : Un incendie s’est déclaré peu avant 18 h, ce mardi, dans l’église paroissiale de Trémel, un joyau du XVIè, près de Plestin-les-Grèves…
  6. (57) l’église de Bousbach fermée provisoirement. L’accès à l’église paroissiale de Bousbach est provisoirement interdit au public pour des raisons de sécurité. Une décision prise par la mairie suite à des chutes de pierres et de crépi. Un diagnostic va très vite être réalisé (Républicain Lorrain, 16/06/2016)
  7. (78) Soins urgents pour la collégiale de Mantes-la-Jolie en péril (20 juin 2016). Lue sur le site de la Gazette en Yvelines : Des travaux titanesques pour une collégiale en piteux état. Un diagnostic réalisé l’an dernier est sévère, et les travaux de restauration préconisés d’une ampleur colossale pour l’édifice séculaire. La mairie souhaite lancer une première phase pour le plus urgent
  8. (76) L’église de Saint-Nicolas de Puisenval est en danger : Cette église bénéficiant d’un clocher du XIe s. et d’un décor peint sur bois est située dans une commune de 28 habitants. Fermée au public depuis 40 ans elle se dégrade lentement, dans l’indifférence générale. (cf courriel reçu de la Sauvegarde de l’Art Français, le 26 mai 2016).
  9. (54) Jolivet L’église du village en péril (Est Républicain 12/04/2016) La municipalité est inquiète pour l’église. Depuis décembre 2015, l’accès au lieu de culte est strictement interdit…
  10. (79) Grave incendie dans une église des Deux-Sèvres – mardi 22 mars 2016 :Lue sur le site de La Nouvelle République, cette triste infiormation : Bouillé-Loretz Lourd bilan de l’incendie de l’église
  11. Ploërmel Le couvent du Sacré-Coeur sera démoli dimanche 28 février 2016. Lu sur le site du Ploermelais, par Maeva Dano. Quel sera l’avenir de la chapelle ? : Ploërmel : Démolition annoncée du Sacré-Coeur ! Quasiment 10 ans après l’incendie du Sacré-Cœur, la municipalité a annoncé qu’un permis de démolir serait bientôt demandé au préfet de Région. En effet, tous les investisseurs susceptibles de redonner vie au site ont déclaré ne pas donner suite à leurs projets.
  12. Le clocher d’Oisy-le-Verger, qui s’effrite, sera abaissé de 25 mètres dimanche 14 février 2016. Lu sur le site de la Voix du Nord cet article de Julien Lechevestrie : Oisy-le-Verger : le clocher, qui s’effrite, va être abaissé de vingt-cinq mètres pour deux millions d’euros
  13. Sauver de la ruine la chapelle Saint-Yves à Vannes jeudi 11 février 2016. Lue cette info publiée par Patrick Certain sur le site de Ouest France, après avoir été alerté via des Tweetos (voir ci-dessous) : Vannes. Il faut sauver la chapelle Saint-Yves de la ruine; Les Amis de Vannes demandent la restauration de l’édifice qui se dégrade face à l’hôtel de ville. Ils rappellent que c’était une promesse du maire en campagne électorale…
  14. (76) Serqueux : le clocher de l’église sera démoli et l’église en péril est fermée. Fragilisé, le clocher de l’église de Serqueux, près de Forges-les-Eaux, doit en effet être détruit. L’église de la commune vieillit mal, des infiltrations endommagent la pierre. La bâtisse est ainsi fermée au public depuis l’été dernier et un périmètre de sécurité a été instauré. (Paris Normandie, 9 février 2016)
  15. (76) Dieppe tarde à restaurer l’église Saint-Rémy mardi 26 janvier 2016 / Lue sur le site des Informations dieppoises, cette information due à Maria da Silva : Dieppe Eglise Saint-Rémy : à quand les travaux ? Chutes de pierres, mauvaises herbes, accès interdits… L’état de l’église Saint-Rémy, à Dieppe, inquiète de plus en plus les riverains
  16. (89Collan l’église en péril s’effondre lundi 25 janvier 2016 / Vu sur le site de France Bleu Auxerre, ce reportage de Delphine Martin : Collan : une partie de l’église s’effondre. la DRAC recense tout de même entre 20 et 25 églises “en péril” dans le département. (le chiffre de 20 a été retenu pour l’Yonne dans le décompte ci-dessus)

.

Classement par département

01. Ain (0)

Sortie de liste . D’après un message reçu via Twitter adresseé par  le 23/06/2016 : Bonjour, vous pouvez retirer l’église de Chevry (01) de la liste des églises en danger ? l’information précédente disait : AIN Chevry pense déjà à la reconstruction de son église Le Bien public 8 mai 2012 « Je souhaite que l’on reconstruise l’église dans son état antérieur ». La volonté est là, mais il faudra sans doute un peu de temps pour que le vœu du maire, Jean-François Ravot, se réalise. D’autant qu’au lendemain de l’incendie qui a détruit le bel et ancien édifice, une mauvaise nouvelle est venue s’ajouter. « Nous avons découvert des fissures dans la maçonnerie du clocher », poursuit le maire. Le feu qui a ravagé la toiture et l’intérieur de l’église a donc fait de gros dégâts. Certains ne seront pas réparables. La très ancienne statue de Saint-Maurice a complètement brûlé, tout comme le retable. suite et photos

02. Aisne (4)

Sortie de liste :

  • Lerzy : les travaux de l’église incendiée de la commune débuteront en avril 2016 L’Aisne Nouvelle
  • L’église Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus d’Hirson est désormais la propriété d’un jeune pianiste anglo-taïwanais, Kit Armstrong, qui a acquis en 2012 cette église en béton de style Art Nouveau, symbolique de la grande époque ferroviaire d’Hirson, pour 115 000 ¤. Il lui a fallu débourser autant ensuite pour y aménager un logement et organiser un espace dédié à des concerts. «  À Hirson, je serai mon propre directeur artistique  », projetait le jeune homme, souvent parti en tournée à travers le monde. Début 2014, Kit Armstrong a pu donner son premier récital, puis un deuxième en septembre, attirant la foule des locaux, trop heureux de redécouvrir cette église longtemps restée en mauvais état.  (le Courrier Picard 7 mars 2015) ; Dynamitage du clocher de l’église sainte-Thérèse d’Hirson (La Voix du Nord 19 novembre 2008)

Eglises en danger :

  1. Etréaupont, Chapelle du Mont d’origny, chapelle abandonnée. (40000 clochers 7/10/2011)
  2. Église Saint Pierre XIIsiècle à FESTIEUX (Aisne); les photos prises en 2007 parlent d’elles-même. Un projet de restauratuion en cours ? (40000 clochers 2007)
  3. Église Saint Rémi, XIIe siècle à HAUTEVESNES (MH) …en très mauvais état (40 000 clochers février 2008)
  4. Eglise sainte-Thérèse à Saint-Quentin – L’Union 31 décembre 2010 En mauvais état, l’église est à vendre Lire la suite

03. Allier (0)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

04. Alpes de Haute-Provence (1)

Sortie de liste

  1. Eglise de Fouillouse : une première tranche d’assainissement et de confortement a été réalisée en 2011 (aidée par la Sauvegarde de l’Art Français) et un projet de restauration complémentaire est à l’étude, sachant que des peintures murales ont été découvertes. En savoir plus sur Fouillouse. L’information initiale était : Eglise de Fouillouse Cette église est en danger de fermeture définitive. Un projet de rénovation est en route. Vous pouvez faire un don ou adhérer à l’association « Les Ami(e)s de Fouillouse« .

Eglise en danger :

  1.  Quel avenir pour Notre-Dame de Provence à Forcalquier ? Patrimoine en blog 26 janvier 2010 Direction le plateau de Notre Dame de Provence à Forcalquier, très éprouvée par les intempéries persistantes qui ont fragilisé ses assises.

05. Hautes-Alpes (0)

Sortie de liste !

  1. Ventavon Message de M . Philippe GRANDVOINNET – Architecte des bâtiments de France : « Bonjour, l’église de Ventavon, inscrite MH, a fait l’objet de travaux l’an dernier et n’est pas en danger. » (la Sauvegarde de l’Art français, septembre 2015). L’information initiale était : Ventavon L’église en péril Dauphiné Libéré 20 février 2012. Depuis quelques mois, les services techniques de la commune ont constaté d’importants désordres au niveau des boiseries de l’église paroissiale. ..

06. Alpes Maritimes (2)

Sortie de liste :

  1. Mougins, Chapelle Notre-Dame de Vie : l’église Notre-Dame de Vie à Mougins a été restaurée, et l’inauguration de la restauration a eu lieu.(la Sauvegarde de l’Art français, septembre 2015); L’information initiale était :  Mougins Une souscription pour sauver N.-D. de Vie (Nice matin 20 juillet 2011) Inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, la Chapelle Notre-Dame-de-Vie et son prieuré forment l’un des ensembles les plus remarquables du patrimoine communal. Au fil du temps, le site a été allègrement pillé et s’est détérioré. Les murs se lézardent, le toit du prieuré perd ses tuiles, les planchers s’écroulent… Regrettable et dangereux pour les fidèles  Suite

Eglises en danger :
Les chapelles du Haut Pays Niçois « qui tombent en ruine » (non comptabilisées dans le décompte total)

  1. Notre-Dame-de-Verdelaye , du IXe, vouée à la patronne du village, près de Grasse est presque en ruines
  2. Nice L’église Don-Bosco vers un classement ? – Nice-Matin 8 décembre 2010 Après s’être refusée à voir ce joyau de l’Art Déco classé monument historique, la Fondation Don-Bosco, propriétaire, étudie la question Lire la suite

07. Ardèche (0)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

08. Ardennes (1)

  1. Eglise en danger à Doux. L’Eglise du petit village de Doux dans les Ardennes s’effondre. L’argent manque pour la restaurer. Eglise fermée pour raisons de sécurité. Le monument de Doux penche dangereusement depuis quelques années. Tel la tour de Pise, le clocher menace aujourd’hui de s’effondrer. Face au danger, la municipalité a donc décidé la fermeture de l’édifice en juillet 2006… (France3.fr 19 aout 2009)

09. Ariège (0)

Sortie de liste :

10. Aube (5)

  1. Sauver la chapelle romane de Servigny (23 décembre 2014). Essoyes – Propriété de Troyes depuis 1894, la chapelle Saint-Bernard de Servigny est un beau témoignage du XIIe siècle. Un appel à mécènes est lancé pour sa restauration. La chapelle Saint-Bernard nécessite d’importants travaux parce qu’elle est dans un état de vétusté avancé et que sa clairière est maintenant envahie par les arbres.
  2. Collegiale Saint-Maclou à Bar-sur-Aube. Classé MH en 1840, « Edifice entièrement étayé, arcades étrésillonnées avec murs de parpaings. Edifice à l’abandon. » (ajoutée le 4 mai 1011, signalée par J. P.)
  3. Chapelle saint-Loup à Thuisy; Edifice classé MH en 1986 « remanié ; mauvais état ; menacé ; désaffecté » (ajoutée le 4 mai 1011, signalée par J. P.)
  4. L’église Saint Jean-Baptiste aux Riceys (Haute Rive), époque Renaissance, classée monument historique
  5. – L’église Saint-Étienne à Bars-sur-Seine

11. Aude (2)

Sortie de liste :

  1. L’église Saint-Vincent, à Carcassonne, l’église Saint-Vincent de Carcassonne bénéficie depuis près de deux ans d’importants travaux de restauration. (la Sauvegarde de l’Art français, septembre 2015). L’information initiale était : L’église Saint-Vincent, à Carcassonne, dédiée au saint patron des vignerons présente de singulières faiblesses sur l’ensemble de sa structure. «Elle est très délabrée», souligne l’élue. ladepeche.fr novembre 2014
  2. Grand Narbonne Cérémonie d’inauguration de l’église L’indépendant.fr

Eglises en danger

  1. L’église des Carmes à Carcassonne mérite d’être « reprise de partout », résume le vicaire général, l’abbé Luc Caraguel. Un diagnostic a révélé le triste état de l’édifice de la rue piétonne. Un dossier d’inscription au titre des monuments historiques et un appel aux dons vont être lancés à la rentrée…. Lire la suite sur lindependant.fr aout 2014
  2. A Villar-en-Val, l’église menace de s’écrouler La Depeche du Midi  13 février 2012 / L’église de Villar-en-Val bouge. Elle bouge tant qu’une lézarde s’est formée sur la façade, qui s’élargit un peu plus chaque jour que le ciel fait. C’est que cette mignonne église romane qui donne des airs de Toscane à la Corbière résiste mal aux quatre vents auxquels elle est offerte. Au point de menacer aujourd’hui de s’effondrer. À l’intérieur, le plafond menace de tomber, et les peintures crient misère. suite 
  3. l’église de Saint-Martin-des-Puits , construite entre le 9ème et le 12ème siècle, dont les fresques murales seraient abîmées par la perméabilité et le vandalisme

12. Aveyron (1)

  1. Plaisance, ancienne église saint Laurent, désacralisée, et à l’abandon (40000 clochers 15/08/2011)

13. Bouches du Rhône (3)

  1. Sauvons Sauvons l’église Notre-Dame de Nazareth à Marignane qui sur le point de s’écrouler (page créée sur Facebook le 15 septembre 2014)
  2. Marseille, église Saint-Martin d’Arenc Contrairement à l’information donnée en 2009 (Source Metro 2 avril 2009), La Croix du 16 janvier 2011, nous apprend que «   Le sort de Saint-Martin d’Arenc, fermée pour des raisons de sécurité depuis les années 1970, cinquante ans après sa construction, reste en suspens, malgré la mobilisation de riverains et du Comité du Vieux-Marseille pour la transformer en lieu culturel consacré aux religions. « Sa réfection coûterait 5 millions et nous ne les avons pas. La crise ne facilite pas la recherche de mécènes », s’inquiète le P. Honnorat pour qui « la démolition est en débat ».
  3. Arles : faute d’argent, une église ferme ses portes ! (La Provence 12 novembre) : Infiltration d’eau, toiture en ruine, aérations bouchées, cette église du XIIe chérie des Arlésiens qui date du XIIe siècle et demeure le siège religieux de la confrérie des gardians qui chaque 1er mai aurait besoin d’être un peu plus chouchoutée…

14. Calvados (9)

Sortie de liste :

Selon la Fondation du patrimoine Basse-Normandie (message via Facebook le 15 octobre 2013) :

  1. église du hameau de TORP, commune de Villers Canivet-Calvados : consultation des entreprises-travaux de maçonnerie, charpente couverture pour 241 000 € TTC travaux prévus sur 2014.
  2. Courtonne les deux églises (Calvados) tranche de travaux en cours : drainage et toiture .
  3. Tordouet (Calvados) travaux de couverture, charpente, maçonnerie prévus pour 116 284 € HT,

Eglises en danger

  1. La Roque-Baignard Sauver l’église de la mérule (lundi 1 juin 2015) Lu sur le site de Ouest france:  Un financement participatif pour sauver l’église. L’église Saint-Martin va être détruite par la mérule si rien n’est fait.
  2. L’église de Saint Désir à Lisieux est fermée au public . Classée aux MH il y deux ou 3 ans.
    Architecture béton d’après guerre en mauvais état . De superbes vitraux de Max Ingrand terriblement vandalisés…. La Ville n’a pas les moyens de la restaurer. Pas de solutions dans l’immédiat. (selon C. Lecourt. Mâitre verrier à Lisieux, lire le message ci-dessous, daté du 15 octobre 2013)
  3. Caen Église Saint-Jean fermée au public (Source mairie ) Des travaux de consolidation sont en cours. L’église Saint Jean est fermée au public par mesure de précaution depuis le 20 septembre 2012. Les premiers constats de l’architecte des monuments historiques indiquent qu’un étaiement de la tour du porche est nécessaire. Des sondages seront réalisés avant de créer les fondations des étaiements. À l’issue de cette étude géotechnique, les étaiements seront réalisés sur des fondations spéciales. Les travaux débutent ce jour, lundi 22 octobre, et l’église Saint-Jean reste fermée jusqu’à nouvel ordre.
  4. église de Clinchamps-sur-Orne Ouest France 5 avril 2012 – (…) Cette Association pour la sauvegarde et la restauration de l’église de Clinchamps-sur-Orne a aussi pour objet la transmission du patrimoine aux générations futures. (…) « Notre but est de redonner vie à cet édifice communal, fermé au public depuis de nombreuses années.
  5. Pontécoulant Le maire ferme l’église qui menace de s’effondrer – Ouest France 17 juin 2010 Pourquoi avoir fermé l’église ? : J’ai décidé, après avis des services de la préfecture, de fermer l’église parce que des fissures sont inquiétantes. Je crains que le clocher s’effondre vers le nord, entraînant avec lui le reste de l’église. Une lézarde traverse l’église sur le sens de la longueur au niveau de la nef. Je pense qu’elle sera à refaire. De nombreuses fissures parcourent le clocher. Ces fissures sont visibles de l’intérieur mais aussi de l’extérieur. Un arrêté de péril s’imposait. Je ne peux pas prendre la responsabilité de faire courir quelque risque que ce soit. J’ai prévenu les habitants de la commune par courrier. De la vrillette semble également présente dans la structure bois du clocher. Il va falloir traiter./ Qu’allez-vous faire pour éviter que ce joyau communal disparaisse ? : Le conseil municipal a lancé une consultation pour faire une expertise. L’expert devra faire une estimation de la faisabilité des travaux mais aussi de leur coût. L’une des solutions serait peut-être d’injecter du béton sous le clocher et l’église afin de la stabiliser mais seul l’expert le dira. Le mobilier, statues et autres ornements vont être rapidement enlevés afin d’éviter tout pillage. Les maires des communes environnantes sont solidaires. Je peux vous assurer que rien ne sera dispersé, ni vendu, ni prêté à des musées. Lire la suite
  6. L’église de Saint-Come-de-Fresné. Selon Ouest-France du 5 mars 2010 qui a interrogé le maire : « La toiture est en fin de vie. La charpente est attaquée par les insectes. Le traitement curatif est évalué à 20 000 €. Elle prend l’eau régulièrement mais nous y remédions en remplaçant régulièrement des ardoises. La grosse inquiétude réside dans le plafond de la nef. L’état général du gros oeuvre est extrêmement dégradé, que ce soit au niveau des arcs, piliers ou murs de soutènement. Des fissures apparaissent. Nous avons même envisagé de la fermer. » le maire a proposé aux habitants de créer une association pour la sauvegarde de l’église dont le cout de restauration dépasse les limites du budget de la commune.
  7. l’église d’Escures-sur-Favières : « C’est une très jolie bâtisse de la fin du XII e début du XIIIe siècle mais, malheureusement, fermée depuis plus d’un an car devenue dangereuse… Des travaux de gros œuvre se révèlent nécessaires pour restaurer le dôme du clocher dont les pierres tombent. En se détachant, elles pourraient causer des dommages au public dont la sécurité n’est plus assurée. »  (Ouest france 15 décembre 2009) / Travaux à l’église d’Escures-sur-Favières au point mortin Ouest France 15 octobre 2011 : Odette Comte ne décolère pas. La présidente de l’Association de sauvegarde du patrimoine des communes associées de Vendeuvre n’en peut plus de voir les échafaudages défigurer l’église – très fréquentée dans le passé – de l’une d’entre elles : Escures-sur-Favières. « Elle est fermée depuis 2007 parce que jugée dangereuse et depuis, ça traîne », s’indigne Odette Comte qui ne conteste pas certains délais nécessaires à l’établissement du dossier de restauration et son étude Suite
  8. Chapelle des Augustines de Bayeux (Calvados), fermée au public et au culte, pour des raisons de sécurité liées à son état dégradé
  9. OSMANVILLE – Eglise Saint-Clément (ISMH), en mauvais état   » (…) Principale préoccupation de l’association, la dégradation d’un contrefort « qui peut s’écrouler à tout moment, d’où un périmètre de sécurité interdit au public autour de l’église. » La présidente a fait venir un spécialiste et l’architecte des bâtiments de France estime à 43 000 € la réparation du contrefort. « Cette évaluation est très surfaite », estime Guy Chapelle, membre de l’association.« Les Bâtiment de France imposent un cahier des charges si important qu’il est impossible de faire des travaux pour un tel prix. » L’association souhaite avoir la liberté de choisir un artisan local pour faire les travaux à moindre coût. L’église n’étant pas classée mais uniquement inscrite, l’association souhaite plus de liberté d’action. Sans quoi, il est envisagé de demander sa désinscription de l’inventaire des Bâtiments de France. (Ouest France  31 janvier 2011)

15. Cantal (1)

  1. L’église romane de Chastel pays de Murat (Cantal) : « à 1192 mètres d’altitude, au sommet du rocher, cette modeste église aux formes trapues, au toit couvert de larges tuiles du pays, subit de plus en plus les outrages du temps et l’ensemble est en très mauvais état. Le clocher à peigne, avec son escalier rudimentaire, est épaulé par les contreforts qui lui permettent de résister à tous les assauts des vents. Porte du 15)-Intérieur malheureusement délabré »

16. Charente (7)

  1. église Saint-Vivien de Cherves-Richemont : ” charpente: à remanier. La toiture: à réviser. La coupole: à consolider. Sans compter une multitude de pierres de taille verdâtres ou fissurées à changer, des blocs désagrégés par l’humidité à remplacer, les vitraux endommagés à réparer et le retable à rénover.” Une souscritpion de la Fondation du patrimoine sera prochainement lancée. (Charente Libre 27 novembre 2014)
  2. Anais, église Saint-Pierre Son accès se fait par le cimetière, l’entrée se fait par une porte sur la façade latérale. D’après une habitante une porte aurait existé sous le clocher-mur. Cette habitante déplorait également « l’abandon » de restauration pour cette église (40 000 clochers 16/062011)
  3. Charente Il faut sauver l’église de Combiers – Charente Libre 18 novembre 2010 / Ils veulent sauver l’église paroissiale de Combiers. Déjà riche d’une église grandmontaine préservée in extremis par un groupe de bénévoles, la commune possède aussi une modeste mais majestueuse église paroissiale romane dédiée à saint Fiacre, patron des jardiniers.Lire la suite
  4. Travaux d’urgence de mise en sécurité à l’église abbatiale de Saint-Amant- de-Boixe (La Charente Libre 6 janvier 2010) . Plus de 11.500 visiteurs en 2009. L’édifice bientôt signalé de la RN 10.Malade du ch?ur. Le diagnostic ne date pas d’aujourd’hui. Un rapide coup d’?il à l’intérieur de l’église abbatiale de Saint-Amant-de-Boixe est aussi efficace qu’un stéthoscope. Pas besoin d’ausculter la pierre pour comprendre les blessures dont souffrent les voûtes du choeur gothique. Les plaies béantes dans les arcs, purulentes de gravats, attestent de l’urgence des travaux. Depuis juin 2008, l’accès aux trois dernières travées de l’édifice est interdit. Les travaux de mise en sécurité doivent démarrer le mois prochain. Les entreprises doivent remettre leur dossier au plus tard le 18 janvier. «Le choeur pourrait s’effondrer si on ne faisait rien. On va mettre des tirants pour bloquer l’écartement des murs mais il s’agit de solutions provisoires en attendant de refaire la toiture dans les règles de l’art en démontant et remontant certaines parties», détaille Bernard Lac?uille, le maire de Saint-Amant-de-Boixe.
  5. église de Sérignac,
  6. égliseSainte-Marie ( L’église Sainte-Marie est en cours de retauration grâce à l’action del’Association pour la Sauvegarde de l’église Sainte-Marie de Chalais)
  7. égliseSaint-Christophe à Chalais

17. Charente-Maritime (6)

Sortie de liste

  • Saint-Georges-du-Bois, (…) fait appel à une souscription populaire pour sauver son église (le mécénat populaire au chevet du patrimoine Sud Ouest) Information initiale : Concernant l’église, fermée au public pour cause de sécurité (le plafond menace de tomber), « nous allons voir ce que nous allons pouvoir faire, expliquait Jean Goriou, car il n’y a pas beaucoup de subventions possibles. Nous ferons a minima pour pouvoir rouvrir, soit 350 000 à 400 000 euros. Aussi sommes-nous à la recherche de financement », en évoquant les possibilités de lancer une souscription ou de faire appel à fonds privés… Lire la suite sur sudouest.fr (16 janvier 2015)

Eglises en danger

  1. L’église Saint Pierre de Pont l’Abbé d’Arnoult, est fermée au public par arrêté municipal du 02 Mars 2015 (message de M. Carlier, à lire ci-dessous)
  2. église Saint-Louis de Rochefort. Derrière cette majestueuse façade néo-classique, se cache un sanctuaire mutilé, blessé, outragé, à l’horrible dallage de ciment. (http://rochefort-usa-friendship.blogspot.fr/2012)
  3. la basilique de Saintes menace de s’effondrer sous le poids des fientes de pigeons qui se sont accumulées sur le toit. Depuis cet été, l’édifice est déjà partiellement sécurisé grâce à un périmètre de sécurité le long d’une des façades. L’architecte du patrimoine a relevé des fissures et malgré des travaux d’étaiement réalisés en septembre il faudra à un moment donné résoudre les causes de ces maux qui sont les pigeons se soulageant sur le toit de l’église… (Charente libre 18/10/2014)
  4. Charente Maritime Une souscription pour l’église fortifiée – Sud Ouest 18 septembre 2010 / L’église Saint-Martin d’Esnandes est en péril, victime d’une toiture insuffisamment efficace Lire la suite
  5. Notre-Dame de Royan « Notre-Dame de Royan, monument en péril, attend ses sauveurs. (…)Le monument, âgé de seulement 50 ans, menace ruine. Le béton armé est éclaté en maints endroits, laissant émerger une armature en fer rouillé qui s’effrite sous les doigts.« . (Le Monde du 19 septembre 2008)
  6. Eglise de Fontenet : début août, une mauvaise nouvelle était tombée : l’église était devenue dangereuse, avec une poutre à changer et des premiers travaux de sécurisation pour un montant de 75 000 euros. Les murs du bâtiment s’écartaient et l’église a été ferméeSud Ouest 17 octobre 2011

18. Cher (2)

  1. Bourges L’église Notre-Dame est en danger. le Berry Républician 24 septembre 2013 :L’église Notre-Dame à Bourges, qui a un vrai problème de stabilité, aurait besoin d’une restauration. «Si on attend trop longtemps pour sa restauration, il faudra la fermer au culte. » Voilà l’avertissement que lance le père Joël Massip, curé de la cathédrale de Bourges, au sujet de l’église Notre-Dame. Cet édifice, construit en 1487 et classé en 1931, fait partie des rares édifices en danger du département. L’église a un problème de stabilité. Selon Philippe Gitton, adjoint au maire à la culture et au patrimoine, Notre-Dame est un « vrai problème ». « Cette église est comme une savonnette sur un lavabo. Elle est construite entre une partie dure et une partie marécageuse. Il y a d’énormes travaux de stabilisation à prévoir. »(…) Actuellement, l’église est étayée à l’intérieur, côté nord, obstruant ainsi une partie des bas-côtés.
  2. l’église Notre-Dame à Graçay, également en danger. inscrit au titre des monuments historiques en 1992 Le Berry Républician 24 septembre 2013

19. Corrèze (1)

  1. Eglise de Saint-Sylvain en péril à cause d’un champignon. La mérule a été découverte début mai dans le choeur de l’église. Voir la vidéo de France3 du 11 juillet 2011

20. Corse 2A/2B (0)

Sortie de liste : 

  • BONIFACIO – Chapelle sainte-Marie-Madeleine, en péril (Observatoire du Patrimoine religieux qui en affiche une photo). le 4 janvier 2012, Jean-Louis Hannebert m’apprend que l’église Sainte Marie Madeleine de Bonifacio a été consolidée l’été dernier par une équipe de jeunes bénévoles sous sa direction.
  • Chapelle Notre-dame de Lozari. Message de Daniel POLACCI, envoyé le 17/02/2015 : “Il y a lieu de sortir la petite Chapelle Notre-dame de Lozari en Corse de la liste des édifices menacés: cela fait 2 ans au moins qu’elle est restaurée et aujourd’hui 17/02/2015 un article de Corse-matin indique qu’elle vient de récupérer sa cloche. Sa restauration est donc terminée”. L’information initiale disait : “Lorsqu’on se rend à la plage de Lozari (hameau de Belgodère), on ne peut pas rater cette chapelle. Quelle tristesse de la voir chaque année un peu plus délabrée !…” (40000 clochers 7 novembre 2011)
  • Piétrabala : Message de Daniel POLACCI, envoyé le 17/02/2015 : La chapelle San Michele de Pietralba en Haute-Corse n’est pas un édifice menacé, il s’agit d’une chapelle romane protégée, isolée sur un sommet, vétuste mais pas du tout une église menacée au sens où vous l’entendez ! Elle fait l’objet de l’attention des paroissiens et d’un pèlerinage annuel. Voir sur le site: http://corse-romane.eu/spip.phparticle18 “. L’information initiale disait : “Erigée au sommet d’une butte à l’ouest du hameau de Pedano, la chapelle san Michele est en ruine ; une messe y est tout de même célébrée chaque 29 septembre”. (40000 clochers 5 novembre 2011)

21. Côte d’Or (2)

Sorties de liste !

  1. DIJON – EglisBe Saint-Philibert, fermée pour raisons de sécurité ( cf Clochers de FranceMessage de Xavier du 14 novembre 2011 :  » L’église Saint-Philibert n’a plus à se trouver sur cette liste, des travaux de consolidation ont eu lieu, et elle vient même d’abriter une exposition Lire la suite  »
  2. Arc-sur-Tille L’église qui ne voulait pas être démolie Jeudi 7 février 2013 ; Les travaux de restauration de l’église d’Arc-sur-Tille ont commencé en avril 2013 (Patrimoine-en-blog 15 mai 2013)

Eglises en danger :

  1. Eglise Saint Michel de Villers les Pots, construite au XVIIe siècle. Elle est devenue aujourd’hui dangereuse et attends une rénovation. Source: Voisinage. (40 000 clochers 14/09/2010)
  2. VELARS-S/OUCHE – Chapelle ND d’Etang :  » Si la chapelle de Notre-Dame d’Étang est très longtemps restée « le » lieu de pèlerinage de la région, elle connaît aujourd’hui’hui de graves problèmes. Une étude conduite en juin 1998 démontra la présence d’importants vices structurels dans le bâtiment, dont les pierres se fissurent et s’effritent. D’autre part, la gigantesque statue du sommet a elle aussi subi les dommages du temps, puisque l’avant-bras droit de l’enfant Jésus s’est détaché. Suite à ces constatations la mairie de Velars, propriétaire de l’édifice, décida, par un arrêté en date du 27 mai 2002, de sa fermeture en attendant l’aboutissement de travaux à venir. Malgré leur coût très important et la difficulté du financement, la mairie a cependant pu décider de travaux d’urgence, après l’aboutissement desquels elle examinera la question d’une possible réouverture de la chapelle. (Source les Amis de ND d’Etang)

22. Cotes d’Armor (3)

Sorte de liste :

  1.  L’église Saint-Pierre et Saint-Paul, à Ploubalay, un architecte a été nommé par la commune pour suivre les travaux et une souscription est ouverte avec la Fondation du Patrimoine. Les travaux devraient commencer très rapidement si ce n’est pas déjà fait (Source : J.P. Ghuysen, correspondant de la Sauvegarde de l’Art Français et délégué régional de la Fondation du Patrimoine, septembre 2015). L’information initiale était : L’église Saint-Pierre et Saint-Paul, à Ploubalay, est fermée depuis janvier 2012. Son état nécessite de gros travaux, pour une somme approchant le million d’euros. Il est possible d’aider à sa réouverture en faisant un don à la Fondation du patrimoine ( Le Télégramme, 8 avril 2015)
  2. L’église de Plouagat. Sauvée de la démolition par référendum le 1er septembre 2013, une souscription vient d’être ouverte à la Fondation du Patrimoine pour cette église. (Source : J.P. Ghuysen, correspondant de la Sauvegarde de l’Art Français et délégué régional de la Fondation du Patrimoine, septembre 2015). L’information initiale était :  L’église de Plouagat. Sauvée de la démolition par référendum le 1er septembre 2013, l’avenir de l’église n’est pas encore assuré. selon le télégramme du 2 septembre 2013 : “L’église de Plouagat est menacée d’effondrement. Le clocher, achevé en 1879, a fait l’objet d’un audit de la part d’un cabinet d’architecte spécialisé. Le bilan n’est pas fameux: « la toiture et la charpente poussent sur les murs et de grandes fissures se sont formées » précise Daniel Turban, l’adjoint du maire (DVD) Paul Kervarec. le montant des travaux de restauration est estimé entre 1,1 et 1,5 millions d’euros »
  3. L’église de Tremargat (Cotes d’Armor) fermée depuis 2001, pour des raisons de sécurité. (Source le Télégramme 2 juin 2008) a été sauvée en 2010 par le mécénat de La Sauvegarde de l’Art français.
  4. L’église Saint-Nérin, lire : L’église de Plounérin ne sera pas rasée (Patrimoine en blog 25 juin 2010). Mais l’avenir de l’église n’est pas à ce jour assuré

Églises en danger

  1. Trémel. L’église ravagée par un incendie Le Télégramme 21/06/2016 : Un incendie s’est déclaré peu avant 18 h, ce mardi, dans l’église paroissiale de Trémel, un joyau du XVIè, près de Plestin-les-Grèves
  2. L’église est fermée au public pour raison de sécurité  à Trévron (Ouest France 9 juillet 2013) Le clocher est fragile : le maire a pris des arrêtés pour la sécurité : périmètre de sécurité, interdiction au public,arrêt de la sonnerie des cloches.
  3. L’église Saint-Pierre de Pleumeur-Bodou, fermée parce que les transepts bougent… (Libération 10 février 2009)

23. Creuse (0 ?)

Sortie de liste :

  1. Saint-Maurice-la souterraine : un dossier de demande d’aide est en cours à la Sauvegarde, des travaux doivent être entrepris dans les mois à venir. (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : Saint-Maurice-la souterraine. Eglise romane des 12e et 13e, en granit du pays. Cette charmante petite église est insérée entre deux maisons. Pour accéder à l’extérieur et voir la nef, le chevet, il faut passer par le Café d’à coté ! D’après un Arrêté du 18 février 2000 signé par le Maire de la Commune, c’est un « immeuble menaçant ruine ». L’intérieur est donc interdit d’accès depuis l’an 2000, « en raison de son état de péril grave pour la sécurité, et dans l’attente de la consolidation par l’Architecture des Bâtiments de France ». A ce jour, rien n’a été fait et l’église est toujours fermée (40 000 clochers 24/10/2009)

24. Dordogne (2)

  1. Saint-Laurent-La-ValléeL’église est en péril – Sud Ouest 17 juin 2010 / Personne n’a rien entendu. Pourtant, la semaine dernière, entre mercredi midi et jeudi après-midi, une partie de la voûte de la nef de l’église de Saint-Laurent-la-Vallée s’est effondrée. Jeudi, vers 14 heures, Ginette Garrouty, s’est rendue à l’église avant la réunion hebdomadaire du club des Aînés ruraux qu’elle préside. La veille, tout était normal. C’est elle qui a découvert les dégâts. Au sol, un amas de gravats, de briques et de plâtre. Au plafond, la charpente est devenue apparente derrière un trou béant. Aussitôt prévenue, la municipalité a fait fermer l’église, à la visite comme au culte. « L’ensemble est très instable, expliquait hier Nadine Friconnet, maire de Saint-Laurent-la-Vallée. Il s’agit en premier lieu d’assurer la sécurité de tous. » Lire la suite
  2. Lestignac Le mur de l’église s’effondre – Sud -ouest 10 décembre 2009 / C’est dans la nuit de lundi à mardi qu’une partie d’un des murs de l’église de Lestignac est tombée. L’église et le cimetière de Lestignac datent des XIIIe et XVe siècles et sont inscrits aux Monuments historiques depuis 1988…

25. Doubs (2)

Sortie de liste.

  1. Contrairement à ce que mentionne le site  Clochers de France, l’église Sainte-Madeleine à Besançon, n’est pas à l’abandon. Le 31 octobre 2011, Dominique Bonnet, journaliste à Besançon, me signale « que l’église Sainte-Madeleine à Besançon n’est absolument pas menacée. La Ville y consacre depuis des années et des années des travaux. Toiture refaite en tuiles vernissées, façades ravalées par tranche, etc. Et récemment, la commission d’art sacré y a installé un nouvel autel et un ambon (on aime ou on aime pas, moi je trouve que ça jure avec l’intérieur du choeur). cf. le lien vers l’article que j’avais fait sur le site Macommune.info pour lequel je travaille, en plus de la rédaction en chef du magazine Pays Comtois : http://www.macommune.info/article/eglise-de-la-madeleine-le-nouvel-autel-consacre  »

Eglises en danger

  1. Eglise des Chaprais : clocher en danger….. à Besançon (08 décembre 2012) : Nous avons déjà évoqué le problème du clocher de l’église Saint Martin des Chaprais. Il y a 5 ans, des pierres en sont tombées sur le pare-brise d’une voiture. Depuis, un échaffaudage de protection a été installé en attendant sa réfection. La situation est donc bloquée depuis plusieurs années.
  2. Montbéliard L’église Notre-Dame-des-Anges va bientôt changer de mains le Pays  4 janvier 2012 / L’édifice religieux du faubourg de Montbéliard, fermé depuis des mois par mesure de sécurité, ne sera bientôt plus propriété de l’association diocésaine. La fondation qui possède le Cours Notre-Dame devrait récupérer le bâtiment, les salles et le terrain attenant. Rien n’est acté mais le site, à terme, devrait être entièrement remodelé. suite et photo

26. Drôme (0)

Sortie de liste :

Eglise Sainte Marie Madeleine à Cornillac. Des travaux d’urgence de confortement ont été été réalisés en 2012, avec l’aide financière de la Sauvegarde de l’Art Français. En savoir plus sur Cornillac  (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : Eglise Sainte Marie Madeleine à Cornillac. Une association se crée pour que l’église en péril, après  » huit siècles d’histoire des campagnes en Drôme provençale  » et « figure de proue du village « , ne meure pas dans l’oubli

27. Eure (4)

Sortie de liste :

  1. Armentières-sur-Avre. Les travaux sont en cours ! Ils sont notamment aidés par la Sauvegarde de l’Art Français En savoir plus sur l’église d’Armentières-sur-Avre (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : SOS église en danger à Armentières-sur-Avre. Un appel a été lancé par le maire pour sauver l’édifice religieux du village. Les travaux de consolidation du clocher démarreront cette année. Le clocher repose actuellement sur des poutres en sapin et en métal en mauvais état. Paris Normandie 30 mai 2013
  2. Église Saint Cyr à Beaumesnil : Des travaux sont prévus pour cet été. Ils porteront sur la restauration de la voûte lambrissée. Les travaux se feront sous l’égide de « l’Association pour la sauvegarde de l’église de Pierre Ronde » avec 15 bénévoles encadrés par 2 professionnels : Carole Lambert, conservatrice-restauratrice du patrimoine peint; Frédéric Epaud, archéologue et chercheur au CNRS. Cette association a reçu une aide de la Fondation du patrimoine dans le cadre du Fond national pour la valorisation des Métiers du Patrimoine. (Source : Yvette Petit-Deroix, correspondante de la Sauvegarde de l’Art Français et déléguée départementale de l’Eure de la Fondation du Patrimoine) (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : Église Saint Cyr – XIème siècle – Clocher : Flèche 27410 BEAUMESNIL (Eure) Voir la photo sur le site Clochers en péril
  3.  Saint-Aubin d’Ecrosville : Des travaux de couverture et de maçonnerie sont prévus en 4 tranches de 150 000 € chacune. A noter que l’église n’est pas classée mais inscrite au titre des Monuments Historiques. Le dossier est en cours de demande d’aide à la Sauvegarde de l’Art Français, les travaux démarreront à l’automne 2015. (Source : Yvette Petit-Deroix, correspondante de la Sauvegarde de l’Art Français et déléguée départementale de l’Eure de la Fondation du Patrimoine)  (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : Saint-Aubin d’Ecrosville : l’église en péril ( France3 14 janvier 2012) L’un des monuments Renaissance les plus remarquables du département, classé depuis 1927. En décembre, le Maire a pris l’arrêté d’interdiction de l’église au public. Un ingénieur du patrimoine a estimé qu’il y avait un péril imminent. Des travaux ont été faits en urgence Suite et vidéo
  4. Eglise Notre-Dame  de Rosay-sur-Lieuré Une convention a été signée avec la Fondation du Patrimoine : la souscription a déjà rapporté 8000 € mais les travaux n’ont pas encore commencé. (Source : Yvette Petit-Deroix, correspondante de la Sauvegarde de l’Art Français et déléguée départementale de l’Eure de la Fondation du Patrimoine)  (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : Eglise Notre-dame Le Maire de la commune de Rosay-sur-Lieuré a signé le 18 avril 2008, un arrêté de fermeture au public de l’édifice en raison du risque d’effondrement du plafond de la nef et pendant les travaux de réfection de ce plafond en plâtre. Cet arrêté de fermeture, exécutoire à la date du 21 avril 2008 est toujours en vigueur (en 2011) puisque toujours affiché sur la porte le 3 septembre 2011. Espérons qu’un financement sera trouvé pour faire ces travaux afin de pouvoir ré-ouvrir au public cette église qui est un chef d’oeuvre d’architecture. (40000 clochers 5/09/2011)
  5. Le clocher de l’église de Bézu-Saint-Eloi, Des travaux d’urgence ont été faits en 2013 sur le clocher qui s’était effondré en 2010. (Source : Yvette Petit-Deroix, correspondante de la Sauvegarde de l’Art Français et déléguée départementale de l’Eure de la Fondation du Patrimoine)  (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était :  Le clocher de l’église de Bézu-Saint-Eloi, dans l’Eure (diocèse d’Evreux), s’est effondré jeudi 4 novembre 2010. La circulation des camions à proximité serait en cause. Des images impressionnantes et l’article de presse du journal Paris-Normandie là : paris-normandie.fr/actu/la-lettre-ouverte-de-riverains-en-colere et là : a7.idata.over-blog.com/3/87/08/84/le-village/le-village2/eglise_bezu_saint_eloi.jpg (message d’un internaute ajouté à cette lise le 22 mars 2011)
  6. L’église Sainte- Opportune au Plessis-Ste Opportune. Le maire a changé en 2014 : il veut sauver son église. Un dossier de souscription a été envoyé par la Fondation en juin 2014 et la DRAC fait tout son possible pour aider cette commune qui a contacté la Sauvegarde de l’Art Français. (Source : Yvette Petit-Deroix, correspondante de la Sauvegarde de l’Art Français et déléguée départementale de l’Eure de la Fondation du Patrimoine) (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : L’église Sainte- Opportune au Plessis-Ste Opportune : « L’état du monument, préoccupant en 2000, s’est dégradé depuis 9 ans, m’écrit Patrice Philippon, président des Amis du Plessis-sainte Opportune, dans l’EureMais le plus dramatique est sans doute la dégradation de la charpente, exposée aux infiltrations d’eau et champignons, qui n’apparaît pas sur les photographies… » (Patrimoine-en-blog 20 novembre 2009)

Eglises en danger

  1. Eglise Saint-Jean à Elboeuf La mairie y croyait. En décembre dernier, la Ville se risquait même à annoncer des débuts de travaux « en 2011 ». Mais voilà qu’une nouvelle fois, l’église Saint-Jean devra attendre pour se refaire une beauté. Compte tenu de ce nouveau retard, le conseil municipal qui se réunissait vendredi soir, a d’ailleurs dû voter une délibération portant sur « ce projet de restauration très complexe », comme l’a rappelé le maire, Djoudé Merabet. Pour preuve, en décembre… 2000, déjà la Ville faisait état de travaux à engager sur ce bâtiment, classé monument historique depuis 1994. Certains ont été réalisés, comme par exemple la rénovation de la toiture. Mais en 2007, une voûte s’effondre, illustrant à nouveau l’état de fragilité de l’église. Elle reste alors fermée jusqu’en 2009 et aujourd’hui, les fidèles ne s’y retrouvent qu’à de rares occasions, comme par exemple la célébration de la Saint-Jean, le 24 juin. Si les subventions ont déjà été votées, les élus ont donc dû prendre en compte ces retards au risque de perdre le soutien financier de partenaires comme le Département. Dès décembre 2007, il avait accordé une subvention de 1,5 M€ à la Ville pour cette rénovation. La convention liant les collectivités locales a donc été prolongée jusqu’au 3 décembre 2013. (Paris Normandie 1er avril 2011)
  2. L’église saint-Pierre de la Selle à Juignettes, classée monument historique
  3. La petite église de Fiquefleur « est en piètre état (…) Cette petite église fait face au Pont de Normandie« . (Signalée le 12 juillet 2008 par une lectrice de ce blog, voir le commentaire ci-dessous)
  4. L’église de Saint-Ouen de Mancelles Après une sortie de liste provisoire, l’avenir de cette église s’avérant encore incertain je suis obligé de la réintroduire dans la liste des églises menacées.  (voir les messages des lecteurs de patrimoine-en-blog ci-dessous)

28. Eure-et-Loir (1)

Sortie de liste :

  1. L’église Saint Hilaire à Nogent Le Rotrou est en cours de restauration (info : STAP d’Eure-et-Loir) (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : » Je vous signale l’église Saint Hilaire à Nogent Le Rotrou (28400) qui est fermée au public depuis plusieurs années. Située en zone marécageuse au bord de la rivière, elle serait dangereuse »  (message de l’Abbé B. P., 2 mai 2012)
  2. église de St Jean de Rebervilliers. Bonne nouvelle reçue le 26 avril 2014 du président de SESJR l’église est sauvée ! Voici l’adresse du site officiel : http://asesjr.wordpress.com/ ; Voici également celle de leur page Facebook .

Eglises en danger :

  1.  L’église abbatiale de Thiron-Gardais . Le maire de Thiron-Gardais a récemment fait parvenir à l’Association des journalistes du patrimoine quelques sérieuses inquiétudes au sujet de l’abbatiale : Le mur Nord se déporte vers l’extérieur de 1mm par an et deux contreforts du 19ème ne supportent plus le mur mais jouent l’effet inverse. Bref, pour réaliser les travaux, il faudrait environ 2,5 millions d’euros. Le projet de reconstitution de la galerie du cloître permettrait de soutenir le bâtiment et sauver l’édifice de l’éboulement pur et simple. (Patrimoine-en-blog 27 novembre 2009)

29. Finistère (4)

Sortie de liste :

  1. Henvic  : l’église est sauvée ! Des travaux ont été réalisés entre 2012 et 2014 et une association pour la sauvegarde de l’église s’active à son chevet. Plus d’informations sur le site de l’association : www.eglise16e.henvic.fr (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : Henvic (Finistère) les élus sont au chevet de la Vieille église – Ouest-France 28 avril 2011 / La restauration et les projets d’action et de valorisation de la « Vieille » église ont constitué le dossier central de la séance. La commune étudie la possibilité de sauvegarder l’édifice du XV e -XVII e siècle. Classée Monument historique, la Vieille église est l’image et le coeur même de la commune. Son état de délabrement, qui s’accentue, inquiète les Henvicois et les membres du conseil. Lire la suite
  2. Botmeur Restauration de l’église. Une convention signée Le Télégramme

Eglises en danger :

  1. A Morlaix :  » Le Musée et l’église des Jacobins sont en danger. Il faut vraiment ne pas s’intéresser à ces fleurons du patrimoine morlaisien pour ne pas déplorer que leur état n’a strictement pas bougé depuis 2002, date de fermeture de l’église. » (source du 9 septembre 2012)
  2.  Plougourvest La toiture menace de s’effondrer : l’église fermée au public- Ouest France 23 mai 2011 /  À la suite des désordres récemment constatés sur la nef centrale de l’édifice et sur la couverture située du côté du cimetière, Jean Jézéquel vient de prendre un arrêté de fermeture de l’église Saint-Pierre au public. En prenant cette décision pour une durée indéterminée, le maire de Plougourvest sait toutefois qu’il pourra compter sur les paroisses voisines pour organiser les cérémonies religieuses. La messe dominicale mensuelle se déroulera, quant à elle, à la salle paroissiale située à proximité de l’église.Lire la suite
  3. Sauver la chapelle Saint They à Poullan-sur-Mer. La chapelle Saint They a été entièrement reconstruire en 1766. En 1977, le maire de l’époque Jean Le Gall créer l’association de sauvegarde de la chapelle. Les premiers travaux en vue de Saint They qui menace ruine, sont de la mettre hors d’eau et de refaire la charpente. Durant vingt ans les bénévoles s’activent autour de Saint They, les travaux continuent de façon régulière. En 1997, de gros travaux sont entrepris : la maçonnerie de la sacristie est refaite, la menuiserie et la charpente également ainsi que la toiture. Chaque année depuis 1977, un pardon est organisé à la chapelle ainsi qu’une fête champêtre. Mais depuis quelques années, Saint They est laissé à l’abandon et le nombre de bénévoles a fortement chuté, Ils ne sont plus que cinq. Des membres qui souhaitent que leur chapelle reprenne vie et que des festivités soient réorganisées. « L’association est en sommeil depuis quelques années. Il faut un renouveau. De nombreux travaux sont à réaliser à l’intérieur de la chapelle. Il faut boucher les trous, les fenêtres sont à repeindre. Tout est à l’abandon. Heureusement nous avons encore le pardon » se désole un bénévole de l’association. (Ouest France 7 avril 2011)
  4. Plourin, Chapelle saint-Roch, Actuellement, le mur sud-ouest semble s’effondrer, cependant des étais sont posés (40 000 clochers 20/01/2011)

30. Gard (0 ?)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

31. Haute-Garonne (5)

  1. l’église paroissiale Notre-dame de la Nativité à Alan, fermée au public pour raison de sécurité. Selon une information apportée par F. Caffin le 4 août 2016 sur ma messagerie, le conseil municipal aurait voté la démolition de l’église par 8 voix sur 11. J’ai cependant relevé un appel au don pour sauver l’église sur le site de La Sauvegarde de l’Art français
  2. Toulouse Une crypte abandonnée depuis 2004. en 2004, la crypte a été fermée pour être remise aux normes de sécurité. Elle est depuis abandonnée et dégradée par des travaux entrepris lors du premier mandat Moudenc mais jamais terminés. Le déambulatoire est aujourd’hui découpé en plusieurs tronçons par cinq murs de parpaings bruts. Les fils électriques de la nouvelle installation pendent du plafond… (8 janvier 2015)
  3. Colomiers. Jugée trop dangereuse, l’église est fermée plus d’un an. La dépêche du Midi 27/07/2013.  Vénérable à l’extérieur, l’église Sainte-Radegonde de Colomiers, au Village, fait peine à voir à l’intérieur : murs un peu décrépis, moulures en piteux état, fissures au plafond… Si jamais un touriste se hasardait à vouloir la visiter cet été, il ne pourrait pas. L’édifice est fermé depuis courant avril, au lendemain des Rameaux. De nombreux vestiges de cette importante fête catholique jonchent le sol poussiéreux, dans une odeur de renfermé. «On a frôlé la catastrophe ce jour-là. Avec le monde, un millier de personnes, les vibrations de l’orgue, des chants, les plafonds se sont fissurés. Des moulures en plâtre des plafonds étaient tombées avant. Et il n’était pas question de sonner les cloches pour Pâques» raconte une responsable de la communauté catholique.
  4. L’églises de la Daurade… à Toulouse
  5. église du Taur à Toulouse (Des études préalables ont été lancées) Août 2009

32. Gers (1)

Sortie de liste :

  1. L’église de Flamarens  A été consolidé ce qui pouvait l’être. (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : l’église de Flamarens qui est en ruines depuis les années 1976 avec le concours bienveillant de la municipalité de l’époque et qui se restaure petit à petit avec le concours des Amis de flamarens et d’autres associations. Actuellement nous sommes en train de sauver le clocher (message de Gilbert Banc, 17, mai 2013)
  2. Eglise de Lau (Gers)  La propriété privée est reconnue enfin et maintenant retournée avec le château. L’état du monument n’a rien de critique, le propriétaire allant se charger de la reprise du toit. L’affaire de la propriété de cette église est terminée. (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : Eglise de Lau (Gers) la plainte de la DRAC de Toulouse contre le maire (Sud-Ouest, le 18 janvier 20) : « Les nombreux mystères de l’église de Lau. Violation de sépulture, mobilier disparu, bisbille autour de la propriété : plusieurs affaires affectent ce lieu de culte perdu dans la pampa gersoise. »
  3. Bernède (Gers) la toiture a été refaite en 2012/13. En 2015/16 il est prévu l’électricité puis en 2016 la réfection des boiseries. Ils ont fait appel à la Fondation du Patrimoine. (Source : V. d’Estalenx, correspondante de la Sauvegarde de l’Art Français – Gers)  (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : Bernède (Gers) Sauver l’église par tous les moyens Sud Ouest 27 avril 2012 Créée à l’automne 2011, cette association met tout en œuvre autour de son principal objectif : réhabiliter l’église romane du village, classée monument historique en 1947. Et elle y arrive. Avec 50 adhérents (soit un quart de la population), elle fait avancer les choses et fédère les énergies pour trouver des financements. (…) L’église de Bernède se dégrade. Touchée par les années et les inondations, ce magnifique bâtiment est menacé de disparition si une action de sauvegarde n’est pas réalisée rapidement et beaucoup s’en émeuvent.  suite et photo

Eglise en danger :

  1. Péril imminent pour l’église de Lialores (La Dépêche du Midi 18 décembre 2012) « (…)  «L’eau entre dans la sacristie et l’infiltration endommage de plus en plus la chapelle Saint-Antoine attenante, la partie la plus ancienne de l’église, qui date du XIe siècle». De fait, dans ladite chapelle, les peintures du plafond ont maintenant quasiment disparu et la pierre porte les stigmates des entrées d’eau. De l’intérieur à l’extérieur, ce sont d’ailleurs de nombreux désordres qu’affiche l’église, dont la tour de garde flanche elle aussi. «Mais là où il y a le plus urgence, les travaux nécessaires relèvent d’un couvreur. Le souci c’est que comme l’église est classée, chaque intervention doit être validée par les bâtiments de France, avec des délais longs et des études coûteuses», regrette René Gouragne. «On nous parle d’un programme de travaux pour 2017, mais l’église sera tombée d’ici là», prévoit Jean-Michel Babou. «  Lire la suite

33. Gironde (1)

  1. L’église Saint-Michel de Margaux

34. Hérault (3)

Sortie de liste :

  1. Deux internautes m’informent de la restauration complète l’église saint-Paul de la Paillade, dont Pierre-Emmanuel Mérand, rédacteur en chef Eglise en Pays d’Hérault : ” Pour vous permettre d’actualiser votre recensement, sachez que l’Eglise Saint-Paul La Paillade situé à Montpellier a été entièrement rénové et fait peau neuve depuis le début de l’année 2013, officiellement depuis le 10 février 2013. Vous pouvez retrouver toute cette information sur : http://montpellier.catholique.fr/276.pdf

Eglises en danger :

  1. Sète Faut-il raser l’église de Thau pour rénover le centre commercial ? (Midi libre 29 déccembre 2011) (…) En janvier dernier, qu’ils soient propriétaires ou locataires, les commerçants décident d’alerter la mairie, parlent de « conception vétuste et dépassée » du centre, évoquent la désaffection de la clientèle et le sentiment d’insécurité que ressentiraient certaines mères de famille. Des doléances qui font leur chemin et aboutissent à l’idée d’une “démolition reconstruction” du centre. Mais parce qu’un tel projet dépasse les possibilités financières des copropriétaires et de la Ville, la mairie fait appel à HMD, une société biterroise privée de promotion et d’aménagement des centres commerciaux. C’est alors que naît un avant-projet : on rase tout et on reconstruit un ensemble immobilier sur l’emplacement actuel. Un ensemble qui accueillerait les magasins en rez-de-chaussée et abriterait des logements locatifs et en accession à la propriété aux étages. Sauf que sur les plans, c’est également le centre social Gabino… et l’église Notre Dame de Thau qui devraient disparaître du paysage. Or, si tous s’accordent à dire que le centre commercial nécessite une rénovation, du côté de la communauté chrétienne, il est juste impensable de raser une église de la carte ! Le symbole est trop fort. Et les raccourcis caricaturaux de fleurir sur l’île. « Le maire veut démolir l’église et le centre culturel pour une opération immobilière au profit d’un promoteur privé. Le maire a construit une mosquée et veut démolir l’église. » En mairie, Emile Anfosso, adjoint au patrimoine et à l’habitat explique bien qu’un nouveau lieu de culte serait intégré dans le nouveau centre et insiste que le fait « qu’un tel projet doit viser au consensus. » Manqué. Le père Le Roux, qui aujourd’hui ne s’exprime que très laconiquement sur le sujet, estime que l’opposition de sa communauté est assez forte pour que cette voie soit définitivement abandonnée. Fermez le ban Lire la suite
  2. Brignac, église Notre-dame de Cambous. C’est un édifice tout simple. Construit aux XVIIIe et XIXe siècles, il est maintenant en très mauvais état, sans être encore une ruine… Le clocher-mur a été privé de sa cloche, la porte d’entrée (très abimée) a été condamnée, car l’église a été vidée et désaffectée (on peut voir sur l’une des photos un tableau religieux en partie cassé, abandonné sur le sol, devant la porte… ) (40 000 clochers 27/10/2010).
  3.  La chapelle de l’ancien hôpital de Clermont-l’hérault

35. Ille-et-Vilaine (1)

  1. Rennes. Quel avenir pour l’église Saint-Aubin, place Sainte-Anne ? (Ouest-France) 27 mai 2013 Dans le cadre du réaménagement de la place Sainte-Anne pour accueillir la deuxième ligne de métro, le devenir de l’église Saint-Aubin est incertain. Faut-il la démolir ou la conserver ? Impossible de la manquer quand on aborde la place Sainte-Anne. Avec son allure imposante, la basilique Saint-Aubin fait partie du paysage. Pourtant, elle est peu à peu tombée dans l’oubli. Les messes y sont rares, et d’autres lieux de culte existent à proximité.

36. Indre (0 ?)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

37. Indre-et-Loire (5)

Sortie de liste :

  1. A Épeigné-les-Bois, une première tranche de travaux réalisée sur l’église et aidée par la Sauvegarde en Mars 2015. En savoir plus sur l’église d’Epeigné-les-Bois (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : A Épeigné-les-Bois, l’ancien chauffeur de Mitterrand part en croisade contre le conseil général qui n’a plus les moyens de restaurer l’édifice qui prend l’eau (Nouvelle République aout 2014)
  2. Selon Guillaume Metayer, le 6/05/2014 : L’église abbatiale Saint-Julien de Tours (37) n’est plus menacée. La restauration de son clocher-porche touche à sa fin.

Eglises en danger :

  1. Saint-Martin-le-Beau l’église classée a été incendiée, les dégats sont considérables. ( Patrimoine en blog, 21 avril 2015)
  2. Loches collégiale Saint-Ours, également endommagée par des infiltrations d’eau, en particulier dans son narthex (NR 30 septembre 2013)
  3. – L’église St Saturnin, rue Littré à Tours , autrefois église du couvent des Carmes , bâtie au 15ème siècle grâce à la libéralité de Louis XI. L’église est en piteux état et n’est plus jamais ouverte au public.
  4. FAYE-la-VINEUSE – Ancienne église Saint-Pierre de Marnay, propriété privée , aujourd’hui utilisée comme grange (Etat signalé  « triste », A vérifier)
  5. RAZINES – Ancienne église paroissiale en ruine ( cf Tourainissime)

38. Isère (4)

  1. Brézins se divise autour d’une église menacée de démolition dimanche 6 septembre 2015 Lu sur le site de France 3 Alpes.
  2. Les Avenières: des fissures entraînent la fermeture de l’église.Ce lundi après-midi, des fissures apparues dans la nef de l’église des Avenières a nécessité l’intervention des sapeurs-pompiers de la cellule sauvetage et déblaiement. (le Dauphiné, 1er septzembre 2014)
  3. La Mure, église Notre-Dame. Le clocher vient d’être démonté, il menaçait de s’effondrer, nul ne sait s’il sera reconstruit et si le reste de l’église ne subira pas le même sort… (40 000 clochers 28/09/2011) 
  4. Église Saint Jean Baptiste à RENCUREL, fermée au public depuis 2002 : en savoir plus sur http://rencurel.eglise.free.fr/situation.html

39. Jura (1)

Sortie de liste 

  • Ruffey-sur-Seille (Jura) : le clocher de l’église qui devait perdre sa tête (Le Progrès 17 juillet 2010 Lire la suite) l’a finalement retrouvée comme m’en informe, photo prise en février 2013 à l’appui, Marie-jeanne Lambert le 25 mars 2013

Eglise en danger

  1. L’église de SEZERIA en ruine mais mitoyenne d’une porcherie moderne et nauséabonde (selon le commentaire cidessous de Bernard Isoir, daté du 14 octobre 2009)

40. Landes (1)

  1. Accident mortel contre l’église de Solférino : L’édifice menace de s’effondrer (Sud Ouest 7 mai 2014)

41. Loir-et-Cher (2)

  1. Selles-Saint-Denis L’église nécessite des travaux.  Une église qui s’avère en grand danger. Marc Beaujean, adjoint à la mairie, rappelait la dégradation de l’édifice, façades altérées, toiture et charpente en très mauvais état… (La Nouvelle république 6 mars 2015)
  2. Epiais : l’église du village détruite par les flammes la Nouvelle république 5 février 2012 / Le feu s’est déclaré en Beauce dans le nord du Loir-et-Cher, vers 2h ce dimanche 5 février, dans une résidence secondaire de la petite comme d’Epiais. Il s’est propagé à l’église sans que les pompiers ne puissent la sauver. « C’est un énorme gâchis. Notre église dont les parties les plus anciennes sont du XIIe siècle venait juste d’être restaurée. Notamment le très beau retable… »Michel Peignant, maire du petit village d’Epiais, en Beauce près d’Oucques, fait ce constat amer face aux flammes qui finissent de dévorer ce qui reste de l’église. Il est 3h du matin ce dimanche 5 février et il n’y a déjà plus rien à faire. suite et photos

42. Loire (1)

Sortie de liste :

  1. L’église Notre Dame à Saint-Chamond (Loire) : un référendum local a décidé le sauvetage de l’église

Eglises en danger :

  • L’église datée du XV me est l’édifice emblématique de Dargoire. Elle couronne le bourg médiéval. Son état est hélas préoccupant puisque qu’elle est désaffectée pour des raisons de sécurité. En effet, le mur sud de la nef s’affaisse dangereusement et le dallage intérieur fait l’objet de soulèvements. En attendant de pouvoir entreprendre des travaux, un échafaudage de soutènement est en place du coté sud.(Source)

43. Haute-Loire (3)

  1. L’église Saint-Georges d’Aurac vacille sous le poids des années – La Montagne 1 février 2010
  2. Tous au chevet de l’église de Saint-Georges-d’Aurac ( La Montagne 11 mars 2010) (…)« On ne sait toujours pas pourquoi l’église de Saint-Georges d’Aurac a bougé », souligne Alain Garnier. « Ni si la fissure au-dessus du chevet a évolué ». Néanmoins, le dossier vient d’avancer d’un grand pas. Lundi matin, ils étaient nombreux dans l’église puis autour de la table de la salle polyvalente de la petite commune. Élus, de Saint-Georges d’Aurac et du Pays de Paulhaguet, élus et services du SMAT, du Département, de la Région, représentants du Diocèse, Fondation du patrimoine…Tous prêts à apporter leur soutien au lourd dossier que porte depuis des années la commune (voir notre édition du 1er février dernier). Tous prêts à rassembler leurs forces, et leurs derniers, pour sauver cet édifice du XIXe siècle, qui continue d’accueillir deux offices chaque mois, en plus des mariages et des enterrements. Car il y a péril en la demeure. Le chevet fissuré, l’église est également en proie aux infiltrations d’eau. L’entrée principale a même été condamnée… Aujourd’hui, les spécialistes s’interrogent toujours sur les causes de la maladie. L’architecture de l’église de Saint-Georges d’Aurac est-elle trop ambitieuse ? Trop élancée ? À moins que ce ne soit le trafic sur la nationale 102 qui la déstabilise quelque peu. Déjà, en 1846, ses fondations posaient question.
  3. Le Puy : La chapelle du Pensio vit ses derniers jours dimanche 3 janvier 2016

44. Loire Atlantique (8)

Sortie de Liste :

  1. Bouvron L’église fermée au culte pour vétusté (19 septembre 2014) est en cours de restauration selon breizh-info.com du 2/01/2015
  2. l’église de la Madeleine à NantesSelon Ouest France du 23 octobre 2009 : « L’église de la Madeleine devait être démolie et un nouvel édifice construit au préalable. Il n’en sera rien. Le projet ne verra pas le jour. Le bâtiment demeurera une église. Simplement, des travaux de mises aux normes indispensables seront réalisés dans un premier temps. C’est Jean-Marc Ayrault en personne qui a annoncé la nouvelle en présentant le plan patrimoine de la ville. » L’information précédante disait, selon Presse Océan du 13 mars 2009 : « La démolition de l’église de la Madeleine suscite de nombreuses réactions parmi les spécialistes de l’architecture et du patrimoine. Ouverte en 1954 bd Gustave-Roch sur l’île de Nantes, sur les plans des architectes nantais Pierre Joëssel et André Guillou, elle appartient au diocèse qui cède le terrain pour une promotion immobilière. Un architecte a été désigné pour une nouvelle église, plus petite un peu plus loin… »

Eglises en danger

  1. La basilique Saint-Donatien à Nantes, dont la toiture a été ravagée par les flammes, est un des hauts lieux historiques de la chrétienté dans l’ouest de la France (15 juin 2015)
  2. Etat d’urgence pour l’église du Petit-Auverné (breizhjournal 19 janvier 2013) « Depuis quelques années, l’église du bourg du Petit-Auverné, en Loire-Atlantique fait grise mine, fermée qu’elle est au public. C’est même l’une des trois seules églises en péril  du département, avec celle de Pompas, qui est étayée (à Herbignac) et celle de Saint-Sulpice des Landes, en bien moins grave danger. Cinq autres églises sont en péril en Bretagne (Langon, Botmeur, Plounerin, Tremargat, Plougourvest). Parce que l’église du Petit-Auverné a besoin de grands travaux, que la commune ne peut payer. » Lire la suite
  3. église de Pompas (voir ci-dessus)
  4. église de Saint-Sulpice des Landes (voir ci-dessus)
  5. L’église Sainte Jeanne d’Arc à Nantes, 20e siècle
  6. La chapelle de la Magdeleine(XIIIe siècle) à Barbechat ,en ruine, située au Bordage. L’église est transférée au Bois-Juillet vers 1769. Ce clocher, en ruines, est en péril.
  7. Saint-Julien-de-Vouvantes  les baies vitrées de l’église mises en sécurité – Ouest France 10 octobre 2011 /Pourquoi ce dossier est-il un casse-tête ? Le maire, Serge Héas, s’inquiète depuis quelque temps déjà de l’imminence du risque car il a constaté une dégradation de l’édifice au niveau des fenestrages : « Je crains devoir fermer l’église qui renferme des trésors inestimables faute de pouvoir agir. Un exemple de fermeture pour les mêmes causes est d’ailleurs d’actualité dans une commune voisine, au Petit-Auverné, dont l’église n’est pas classée aux Monuments historiques. » Le financement de travaux aussi importants relève du casse-tête pour une petite commune. Suite et photo 
  8. CAMPBON – Chapelle de Bessac (XIe-XVIIe), en ruines et couverte de broussailles. Un jeune des environs la débroussaille une fois par an. « Une réunion sur le terrain a eu lieu en 2010, réunissant les élus et l’Association Historique du pays de Campbon, afin de trouver une solution pour la préservation des vestiges. Le principe du chantier de jeunesse est retenu » (Compte-rendu de l’AG de l’Association Historique du pays de Campbon, 14/5/2011) (cf Clochers de France)

45. Loiret (4)

  1. Depuis 2010, l’église de Coudray est fermée aux offices religieux car des désordres importants sur une partie de la voûte de la nef font courir un risque pour le public. fin de rouvrir l’édifice au public fin 2013 et après un diagnostic complet du bâtiment par un architecte du patrimoine, la commune a lancé en 2013 une tranche de travaux d’urgence dont le montant est d’environ 250 000 € HT, honoraires de maitrise d’œuvre compris. (Source mairie)
  2. Orléans, Chapelle de l’Hôpital. accès interdit… chute de pierres… des travaux à envisager… (40000 clochers 25/03/2011)
  3. Bondaroy. La chapelle de la Bonne Dame se trouve au creux de la vallée de l’Oeuf. Cette petite chapelle construite sur une source, vers 1550, apparaît en mauvais état. (40 000 clochers 5/10/2010)
  4. Notre-dame de Puiseaux, Il est certain que tous les traumatismes apportés à ce complexe édifice ont entraîné des faiblesses qui font craindre le pire pour l’avenir de la flèche, si rien n’est fait pour la consolider. Déjà l’observation des cartes postales anciennes par rapport à l’état actuel montre que la croix de la pointe, qui était bien verticale, est aujourd’hui légèrement penchée. (40 000 clochers 14/03/2006)

46. Lot (4)

Sortie de liste :

  1. L’église Saint Urcisse, à Cahors : Pas de travaux encore mais une étude préalable va être lancée sous peu. (source :STAP Lot)  (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : L’église Saint Urcisse, à Cahors, qui d’après le message de de l’abbé Cambon du 2 mars 2010 (lire dans les commentaires ci-dessous), «  une des plus anciennnes églises de Cahors  est fermée depuis un 15 ene d’années et menace de s’effondrer ( il y a des problèmes de sol) . Aucun travaux en projet… »
  2. L’église paroissiale de Montgesty (lieu de baptême de Sant Jean Gabriel Perboyre premier saint canonisé de Chine). selon le message de l’abbé Cambon du 2 mars 2010 :  » l’église de Montgesty (Lot) a subit des travaux sur son clocher duXV) et que la fissure qui menaçait sa stabilité a été comblée… » (lire le commentaire ci-dessous)

Eglises en danger

  1. Démolition d’église annoncée à Bourzolles (23 décembre 2014). En raison des risques de sécurité pour le public et de l’impossibilité de restauration de l’église de Bourzolles, il va être procédé à la démolition de l’édifice. Les vitraux seront récupérés, les pierres, la charpente et la toiture vendues.
  2. L’église de Saint-Pierre à Port-de-Penne  (Sud Ouest 9 aout 2013 : «D’ici cinq ans, je crains qu’elle ne s’effondre dans les eaux du Lot ! » Maria Garrouste est inquiète. Sujet de son inquiétude ? L’église de Saint-Pierre à Port-de-Penne dont les fissures qui lézardent son mur en surplomb du Lot sont à l’origine du sombre diagnostic. L’ancienne conseillère régionale, aujourd’hui « raconteuse de pays », dont la passion pour le patrimoine est aujourd’hui, assure-t-elle, inextinguible, s’inquiète pour cette église romane dont une partie de la sacristie est aujourd’hui effondrée.
  3. église de Noaillac menacerait d’écroulement selon un message électronique daté du 17 août 2013 de Maria Garrouste, ancienne conseillère régionale (PS) , aujourd’hui raconteuse de pays.
  4. L’église paroissiale de Pontcirq fermée au culte depuis plusieurs années en raison de l’état très délabré du choeur et jusqu’à present aucune restauration n’est envisagée en raison des frais considérable que cela occasionnerait pour la commune (signalée par un correspondant dans un message électronique daté du 14 octobre 2009)

47. Lot-et-Garonne (5)

  1. Nérac : « Les travaux de mise en sécurité à l’église sont nécessaires. Mme Ballion, architecte spécialisée en patrimoine historique, a mené une étude historique. Il apparaît qu’il faut mettre la voûte, constituée de briques, hors d’eau et que le clocher doit être consolidé au niveau du ferraillage. Pour ce faire, les subventions seront les suivantes : département 35 %, région 30 %, DRAC 15 %. » (La dépêche du Midi 5 janvier 2010)
  2. – Eglise ND de Lesterne, commune de prayssas, fermée au culte. Perte de pierres dans contreforts pouvant entrainer effondrement chapelle gauche, et ruine de l’édifice
  3. – Eglise St Etienne de Marsac, commune de Laugnac. fermée au culte, la voute serait dangereuse.
  4. – Eglise St Pierre de Quissac, commune de Laugnac. toiture en mauvais état, risque pour la charpente, fermée au culte.
  5. – Eglise Ste Madeleine de Montaguzou, commune de Cours. en mauvais état. Mme le maire se bat pour refaire la toiture. un peu d’aide serait sans doute bienvenue.

48. Lozère (0)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

49. Maine-et-Loire (7)

Sortie de liste :

  1. L’église de Sainte-Gemmes d’Andigné, menacée de démolition, est désormais sauvée; (Patrimoine en blog mercredi 9 septembre 2015)
  2. Cholet  – Selon notre correspondante, Elisabeth d’Orsetti  « L’humidité a pénétré dans les briques qui ne sont pas de bonne qualité. L’église est classée MH, et propriété du diocèse puisque construite dans les années 1940/47. Il n’est nullement question de démolition, une Association locale agit et assure les liaisons avec DRAC. Des travaux de restauration ont été réalisés mais l’ampleur demande des années… » (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : Cholet Humidité, vitraux fragilisés… l’église s’abîme – Ouest France 10 mai 2010 / L’église du Sacré-Coeur, également classée monument historique, s’abîme. Pas à un stade, heureusement, où plus personne ne puisse entrer au risque de sa sécurité. (…) N’empêche ! « On ne le voit pas tout de suite, mais regardez là, et là », lance Michel Masson, ex-architecte, technicien bénévole mandaté par le diocèse. Effectivement, en de nombreux endroits de la voûte et des piliers en béton armé, le ciment est éclaté et la ferraille, les fesses à l’air, rouille. Lire la suite
  3. Gesté, l’église a été partiellement démolie. seul subsiste le clocher.  Information initialeGesté Le conseil municipal persiste à vouloir démolir partiellement l’église (Patrimoine en blog 15 mai 2013)
  4. L’église de Saint-Aubin-du-Pavoil est démolie !  Patrimoine en blog 17 janvier 2013

Eglises en danger :

  1. La Ferrière-de-Flée. L’accès à l’église interdit depuis lundi 26 août 2013 : L’église de La Ferrière-de-Flée est fermée depuis lundi. Olivier Chauveau, le maire de la commune, a décidé d’interdire l’accès à cet édifice « pour des raisons de sécurité. Des morceaux tombent de la voûte », à l’intérieur du bâtiment, explique l’élu. (Le Courrier de l’Ouest, 27 août 2013)
  2. L’église de Villedieu la Blouère : « A cause d’une défaut d’entretien, (l’église) demande aujourd’hui quelque deux millions d’euros de travaux à réaliser dans les prochaines années. Comme dans la commune voisine de Gesté deux options s’affrontent : rénover ou démolir pour reconstruire quelque chose de plus fonctionnel… » La population doit se prononcer pour l’une ou l’autre solution (Courrier de l’Ouest 7 novembre 2009)
  3. – L’église de La Poitevinière fermée au public pour cause de mise en danger des personnes. La population locale est consultée sur l’avenir de son église  (Courrier de l’Ouest 7 novembre 2009)
  4. – L’église Saint-Martin à Valanjou (promise artiellement à la destruction)
  5. – L’église de Rochefort-sur-Loire
  6. – L’église Sainte-Marie-Madeleine à la Boutouchère
  7. – L’église d’Epiré sur le sort de laquelle la municipalité réserve sa décision en raison de travaux de rénovation jugés trop coûteux. L’Association de sauvegarde du clocher d’Epiré s’oppose à toute fermeture de l’édifice et plus encore à la démolition de son clocher. Selon le maire qui a sollicité l’aide du département, « le Conseil général a fait savoir qu’il y avait beaucoup trop d’églises à rénover de ce type en Maine et Loire et que certianes devaient disparaître« . Sources articles parus dans le Courrier le l’Ouest les 15 et 26 mai 2008.

50. Manche (3)

Sortie de liste

  • Pour l’église de Bréhal, des travaux sur le clocher ont étés effectués. Aujourd’hui elle est ouverte au public et le culte y est célébré tous les dimanche. (message de Julien MONDHER, www.granville-historique.1s.fr, reçu le 27 avril 2016)

églises en danger :

  1. L’église Saint-Paul à Granville , 19ème siècle. D’après un message message de Julien MONDHER, www.granville-historique.1s.fr, , reçu le 27/04/2016 : “L’église st Paul de Granville est toujours fermé au public depuis 2003. La municipalité ne bouge pas d’un poil. Elle semble attendre qu’elle tombe. Il est régulier que des pierres de l’édifice tombent sur le sol. Je me demande encore combien de temps elle va tenir à certains endroits. Cela devient URGENT !”
  2. L’église communale Sainte-Suzanne souffre. Des réparations s’avèrent plus que nécessaires. Pour les financer, un appel à mécénat sera lancé prochainement. Un rapide état des lieux visuel est sans appel : la chaire de bois ne tient plus que par des étais, les travées de bancs se soulèvent comme soufflées par une main en dessous et l’humidité a fait son œuvre avec le temps… Lire la suite sur ouest-france.fr (11/02/2015)
  3. A Sébeville : « En péril  Saint-Pierre attend son mécène  (Ouest France 21 septembre 2011)

51. Marne (10)

  1. À Sézanne, des pierres tombent régulièrement de l’église Saint-Denis. Il y a quelques années, des filets ont été posés à certains endroits de l’édifice sézannais pour sécuriser ses abords. (l’Union, 10/02/2015)
  2. La chapelle des Récollets de Sézanne, malgré ses vitraux neufs, se dégrade. (l’Union, 10/02/2015)
  3. Maclaunay Le maire fera démolir l’église à contre-coeur (l’Union, 10/02/2015)
  4. L’église Saint-Paul de Reims est fermée pour cause de péril imminent . Dimanche soir, dans un craquement terrifiant, une partie de la toiture de l’église s’est effondrée. Depuis, l’accès est interdit. Des experts sont attendus pour évaluer l’ampleur des dégâts. (L’Union 14/10/2014)
  5. À Bethon, des habitants créent une association à l’été 2013 afin d’assurer la sauvegarde de l’église Saint-Serein, élégant édifice qui renferme notamment quatre statues classées. L’église prend l’eau, sa toiture est dégradée. Réunion et concert sont organisés. Le but de l’association est autant d’alerter les pouvoirs publics que de recueillir des dons. (L’Union 10/10/2014)
  6. À La Chapelle-Lasson, l’église Saint-Pierre est fermée au public depuis des années et menace ruine. Une assemblée se réunira prochainement afin de voter la constitution d’une association de sauvegarde. Le but de cette association est de « se réapproprier son patrimoine local, mais aussi d’être le lien matériel pour les dons et mécénats », indique le maire de la commune. (L’Union 10/10/2014)
  7. Eglise des Istres Mobilisation générale – L’Union 20 mai 2010 / Classé monument historique en 1927, l’église est désaffectée et subit les assauts du temps. Après l’avoir – provisoirement – sauvée des eaux, une poignée de bénévoles amoureux du site souhaitent lui trouver un avenir, si toutefois ils parviennent à le restaurer. Lire la suite
  8. – L’église de Reims-la-Brûlée
  9. – L’église de Plichancourt
  10. – L’église de Bassuet

52. Haute-Marne (2)

  1. l’église saint martin d’Ormoy semble en bien mauvais état au regard de ces photos. Une page lui a été ouverte sur Facebook pour la sauver 20 février 2013
  2. Église paroissiale de Latrecey, une page est ouverte sur Facebook pour la sauver. La Mairie de cette petite commune a lancé un défi aux sacristains de l’église : s’ils ont 300 « j’aime » sur leur page la commune s’engage à restaurer l’église !

53. Mayenne (3)

Sortie de liste :

  • St Julien des Eglantiers, à Pré-en-Paille est rénovée  ( Source)

Eglises en danger :

  1. 20 à 25 chapelles sur 400 répertoriées seraient à sauver (non comptabilisées dans le décompte total de cette liste). Il existerait plus de 800 chapelles dans ce département.
  2. L’espace Saint-Julien et la sculpture du Zoom à Laval, le palais de justice à Mayenne, ou encore les églises délabrées comme à Houssay, que va devenir ce patrimoine ? Pas toujours facile d’assumer l’héritage pour des communes aux budgets serrés (Courrier de la Mayenne 17 septembre 2015)
  3. GORRON – L’église Saint-Martin est en péril (Le publicateur libre 20 février 2013) L’église Saint-Martin est en mauvais état. Le conseil municipal a décidé de lancer une étude diagnostic de l’ouvrage pour déterminer son état sanitaire.
  4. Un appel à la solidarité pour sauver l’église de Mégaudais – Saint-Pierre-des-Landes – Ouest France 8 janvier 2010 – On ne connaît pas vraiment ses dimensions exactes, ni la hauteur de son clocher, mais les automobilistes peuvent subrepticement admirer son élégance lorsqu’ils circulent sur la nationale 12, à hauteur de Mégaudais, sur la commune de Saint-Pierre-des-Landes, entre Ernée et La Pellerine. À y regarder de plus près, la belle dame a beaucoup vieilli au fil des ans, et son propriétaire actuel ne peut plus faire face à l’ampleur des travaux de restauration qui s’avèrent aujourd’hui nécessaires pour la survie de l’édifice. Aussi, Jean-Luc d’Argentré, son père Gilles en étant l’usufruitier, veut créer une association pour pouvoir la restaurer. Petit rappel historique. « La famille de Mégaudais est originaire de Lévaré. Elle s’est installée au lieu-dit Marolles, pas très loin d’ici, au XVI e siècle », explique Jean-Luc d’Argentré. Bertrand de Mégaudais et son épouse Catherine de Langon vont, en 1674, construire la première église de Mégaudais. « Elle se situait à la place du cimetière actuel, mais un incendie l’a ravagée entièrement en janvier 1868. Un de mes aïeux, M. de Saint-Cyr, a alors décidé de construire l’église actuelle à un autre endroit, avec le concours de l’architecte Le Clerc », ajoute Jean-Luc d’Argentré. Depuis, de père en fils, « ou plus souvent de mère en fille », la « seule église privée aussi importante dans le département » reste la propriété de la famille d’Argentré. On y célèbre au fil des décennies les messes dominicales, mais elle accueille aussi de nombreux événements familiaux (mariages, baptêmes, sépultures). « Toutes les personnes qui ont beaucoup de souvenirs dans cette église doivent partager avec moi l’envie de la sauver. D’ailleurs, elle accueille encore une messe dominicale lorsqu’il y a cinq dimanches dans le mois, ainsi que des sépultures. » 250 000 € de travaux. Le premier objectif de Jean-Luc d’Argentré est donc de fédérer une association, « Les Amis de l’église de Mégaudais »…

54. Meurthe-et-Moselle (3)

Sorties de Liste 

  • La tour-clocher de l’église Saint-Georges, sur les hauteurs d’Essey-lès-Nancy. Selon notre correspondante, Hélène Say : « vous trouverez ci-joint un article paru dans la presse régionale (l’Est républicain) la semaine dernière sur l’église Saint-Georges d’Essey-lès-Nancy. Il fait état d’un démarrage des travaux en fin d’année.  La tour-clocher de l’église Saint-Georges, sur les hauteurs d’Essey-lès-Nancy (54), nécessite d’importants travaux. De nombreuses fissures apparaissent, qui mettent en péril non seulement la tour, mais l’église toute entière. (France 3 Lorraine, décembre 2014)
  • L’église Sainte-Jeanne d’Arc de Lunéville : Selon notre correspondante, Hélène Say, la vente de l’église Sainte-Jeanne d’Arc, régulièrement utilisée pour le culte, n’est pas à l’ordre du jour aujourd’hui. (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : « Vous pouvez rajouter dans votre trop longue liste l’église Sainte-Jeanne d’Arc de Lunéville, construite après la loi de 1905 et dont le diocèse de Nancy envisage la vente ». (message de M. J. Charles-Gaffiot, 3 mai 2012)
  • Clocher fragile: l’église de Bayon : Lu sur le site de la mairie (http://www.mairie-bayon.fr/histoireglise.html)
    2012 : Suite à un avis négatif de la commission de sécurité d’arrondissement, « tant que la stabilité du clocher ne sera pas assurée », le maire a dû prendre, en janvier, un arrêté de fermeture au public. En mars, l’église est inscrite comme Monument Historique pour l’ensemble du bâtiment. 2013 : L’entreprise Hory-Chauvelin est choisie pour réaliser les travaux de confortement. La mise au tombeau, objet classé monument historique le 5 décembre 1908, fait l’objet d’unerestauration.  (Source : la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : CLOCHER FRAGILE: L’ÉGLISE DE BAYON ( 54 ) FERMÉE AU PUBLIC (Est républician 21 janvier 2012) Cet arrêté est motivé notamment par la fragilité de la structure du clocher et afin d’éviter tout accident
  • La chapelle de la Commanderie de Libdeau est hors d’eau

Eglises en danger

  1. Jolivet L’église du village en péril (Est Républicain 12/04/2016) La municipalité est inquiète pour l’église. Depuis décembre 2015, l’accès au lieu de culte est strictement interdit…
  2. Rosières-aux-Salines : une chapelle qu’on voudrait démolir lundi 28 décembre 2015
  3. L’église de Sexey-aux-Forges se fissure lundi 23 novembre 2015

55. Meuse (4)

  1. Meuse L’église de Rosières désacralisée pour vente ou démolition mardi 28 juin 2016 / L’église de la commune de Naives-Rosières est sévèrement menacée. Édifiée au XIVe siècle mais non classée, la municipalité renonce à la restaurer au regard des travaux estimés à plus d’un million d ‘euros. Elle souhaite demander sa désacralisation afin de la vendre ou de la démolir… Cette information est extraite du site de L’Est Républicain, en date du 28 juin 2016
  2. L’église Saint-Antoine de Bar-le-Duc risque la fermeture, menacée par d’importants problèmes d’infiltration d’eau car il manque de nombreuses tuiles sur le toit », explique l’abbé Guéry, en pointant du doigt la nef. L’église Saint-Antoine pose un sérieux problème. La toiture connaît des défauts sévères ainsi que la charpente. (L’est républician 1er juin 2015)
  3. Le petit village meusien de Sepvigny, situé à quelques kilomètres de Vaucouleurs, possède un patrimoine exceptionnel avec sa croix de chemin du XVIe siècle, son église paroissiale Saint-Epvre et sa chapelle du Vieux Astre ! L’intérieur de la chapelle mérite toute notre attention en raison des remarquables fresques des XVe et XVIe siècles. Probablement financées par le curé bienfaiteur Didier Plamon, elles sont aujourd’hui menacées ! En savoir plus sur patrimoine-de-lorraine.blogspot.fr (14 mai 2013)
  4. L’église abbatiale de l’Etanche 18ème siècle, classée Monument historique, propriété privée : « Seuls de rares squatters et pilleurs ont pris la peine de visiter et de dégrader lâchement ce monument qui fait partie du patrimoine lorrain et se devrait d’être mis en valeur. » (Source Fnasssem)

56. Morbihan (3)

  1.  Ploërmel Le couvent du Sacré-Coeur sera démoli dimanche 28 février 2016. Lu sur le site du Ploermelais, par Maeva Dano. Quel sera l’avenir de la chapelle ? : Ploërmel : Démolition annoncée du Sacré-Coeur ! Quasiment 10 ans après l’incendie du Sacré-Cœur, la municipalité a annoncé qu’un permis de démolir serait bientôt demandé au préfet de Région. En effet, tous les investisseurs susceptibles de redonner vie au site ont déclaré ne pas donner suite à leurs projets.
  2. Sauver de la ruine la chapelle Saint-Yves à Vannes jeudi 11 février 2016. Lue cette info publiée par Patrick Certain sur le site de Ouest France, après avoir été alerté via des Tweetos (voir ci-dessous) : Vannes. Il faut sauver la chapelle Saint-Yves de la ruine; Les Amis de Vannes demandent la restauration de l’édifice qui se dégrade face à l’hôtel de ville. Ils rappellent que c’était une promesse du maire en campagne électorale…
  3. Pour la survie de la chapelle de l’ancien hôpital maritime  (Le Télégramme 23 mars 2013) : L’association a gagné son combat pour la préservation de la chapelle de Bodélio. Norbert Métairie a d’ailleurs précisé qu’elle faisait partie « du patrimoine lorientais. Elle possède une dimension affective importante. Sa réhabilitation devra être compatible avec la mémoire des lieux ». Le combat se porte désormais sur la chapelle de l’ancien hôpital maritime (où a été construit l’hôpital du Scorff, NDLR). L’association espère pouvoir réhabiliter ce monument de style Art déco, encore en très bon état. « Le nouvel hôpital n’a pas prévu assez de place pour le lieu de culte. Cette chapelle pourrait y remédier ».

57. Moselle (2)

  1. l’église de Bousbach fermée provisoirement. L’accès à l’église paroissiale de Bousbach est provisoirement interdit au public pour des raisons de sécurité. Une décision prise par la mairie suite à des chutes de pierres et de crépi. Un diagnostic va très vite être réalisé (Républicain Lorrain, 16/06/2016)
  2. Thionville, Eglise de la Très-Sainte-Trinité. En très mauvais état. (40 000 clochers 11/08/2010)

58. Nièvre (3)

  1. Nevers : La stabilité de l’église Saint-Etienne menacée par la vibration de ses cloches (31 décembre 2014)
  2. BRASSY Sécuriser l’église, une urgence (Le Journal du Centre 14 mars 2011) Pour éviter un effondrement probable de la partie ancienne de l’église de Brassy, la municipalité lancera des travaux de consolidation, en juin. Lire la suite 
  3. Eglise saint Sulpice d’Authiou. Eglise romane 12e restaurée 15e (une des plus anciennes de la région) : abside en cul-de-four, nef plafonnée, clocher 16e ; toiture en mauvais état, bénitier 17e avec inscription. (40 000 clochers 9/02/2011)

59. Nord (25)

Sorties de liste :

Eglises en danger

par ordre alphabétique des communes :

  1. Abeele L’église d’Abeele fermée aujourd’hui pour raisons de sécurité  (1er octobre 2009)Roubaix :Des églises sont aujourd’hui fermées, sans projet en vue. C’est le cas de l’église Saint-Michel à Roubaix (non désacralisée mais fermée en 2014) (Nord Eclair 22 juillet 2016)
  2. ArmentièresL’église du Sacré-Cœur d’Armentières sera démolie et reconstruite (15 avril 2014)
  3. Bailleul, l’église du hameau hameau d’Outtersteene à Bailleul est fermée  (Voix du nord 19 mars 2016)
  4. Le Cateau : Démolition envisagée pour une église du Cateau. Le problème ne date pas d’hier, mais se pose aujourd’hui de façon plus pressante compte tenu de la dégradation de l’édifice : que faire de l’église Saint-Joseph ? Faute de moyens pour la réhabiliter, une démolition est envisagée. (6 janvier 2015). L’eglise en vente en 2016 semble avoir été cédée…
  5. Denain La fermeture de l’église du Sacré-Coeur, une fatalité qu’ils trouvent insupportable. l’église du Sacré-Coeur est fermée depuis décembre 2007. Les travaux pour la remettre en état ont été évalués à près de 2 millions d’euros. Une somme que conteste l’association SOS Sacré-Coeur, qui veut récolter des fonds pour sauver cet édifice religieux. La Voix du Nord 3 octobre 2010
  6. Douai : L’église Saint-Jacques à Douai (Nord), inscrite à l’inventaire des MH, fermée depuis 2002. Le triste sort de cette église m’ a été signalée par un aimable correspondant du Nord, fidèle lecteur de ce blog. 27 juin 2008. Un autre lecteur du blog dit : « ’église St Jacques est fermée au culte depuis 1999 (et pas 2002), interdite à toute personne en 2008 à cause de l’état de dégradation avancée de l’église, et la sacristie a été démolie en 2009 à cause du mérule qui y sévissait. » 24 novembre 2009 Lire aussi : Douai : Saint Jacques, une église en souffrance L’Observateur du Douaisis 25 décembre 2011 / Depuis des années, cet édifice religieux est vide. Le public n’est pas autorisé à y pénétrer. A la mairie, on le confirme, aucun chantier n’est prévu dans les années à venir. Comme oubliée. Alors que les joyaux du patrimoine douaisien reprennent vie avec la réfection de la collégiale Saint Pierre et de l’Hôtel de ville, l’église Saint Jacques attend toujours. (…) Il faudra attendre encore de longues années pour que cette église reprenne vie. Pour autant, d’après Gregory Leplan, directeur général des services de la mairie, l’église n’est pas condamnée : « Nous avons détruit la sacristie en 2009 à cause du mérule. Il a également fallu consolider le clocher avec des échafaudages. Cette église n’est pas abandonnée, ce bâtiment n’est pas voué à la ruine. Nous allons d’ailleurs investir prochainement dans les cloches de l’église. » suite et photo
  7. Hazebrouck : l’église du Sacré-Coeur à Hazebrouck est fermée
  8. Flines-lez-Raches : chapelle de couvent de Flines-lez-Raches. Chapelle construite en 1845. Aujourd’hui, le couvent n’est plus occupé et le bâtiment est en attente d’une utilisation nouvelle (40 000 clochers 3/10/2010)
  9. Fresnes sur Escau : l’église Saint Martin de Fresnes sur Escaut. D’après RV qui m’adresse un message le 9 aout 2010 :  » Par ignorance, négligeance ou faute de moyen, ce batiment se trouve actuellement dans un état lamentable: la charpente, la toitute et les cheneaux sont à refaire entièrement et la commune n’a pas la capacité d’assumer seule un tel chantier(500 000€). Une association »A.S.T.U.C.E. » est créée pour sauvegarder cet édifice en péril. Nous comptons sur Patrimoine en blog pour sensibiliser tous les acteurs sur l’urgence d’agir pour sauvegarder cette église, pièce capitale du patrimoine fresnois. Merci de votre aide par toutes les informations que vous nous donnez. » Nouveau message consternant reçu le 26 novembre 2010 à propos de cette église : «  Depuis aout 2010, date de notre premier message, la situation de l’église St Matin s’est fortement dégradée.A ce jour aucune entreprise n’est encore intervenue pour colmater les fuites d’eau des chéneaux.A pésent la charpente est atteinte par le mérule, une poutre au dessus du déambulatoire esr brisée et s’est affaissée sur le plafond dont les voutes sont construiotes en briques plâtrières. Aujourd’hui, ce n’est plus 500000€ qui sont nécessaires mais 1 million pour refaire la charpente et la toiture. Par un arrété du 10 novembre, l’église est fermée.Les réponses des institutions que nous avons contactées taadent, nous avons demandé à Mr le maire d’adresser un courrier à la Fondation du Patrimoine afin de solliciter officiellement l’aide qu’elle pourrait nous apporter dans nos démarches pour la sauvegarde de l’église St Martin. »
  10. Ligny-le-Grand : la chapelle Notre-Dame fermée pour cause de moisissures La Voix du Nord (22/07/2015) … sauf peut-être à des occasions épisodiques, la chapelle Notre-Dame de toutes les Grâces fait partie du patrimoine religieux des Weppes.
  11. Lille : Eglise Saint-Sauveur en péril (patrimoine en blog Vendredi 7 février 2014) “Un architecte mandaté par la municipalité avertit, le 23 janvier, de « l’état de péril » des voûtes, en briques creuses montées sur plâtre. Les premières constatations ont identifié un risque de détachements, peut-être dû à des infiltrations. Thierry Vandemoortele, le curé de la paroisse, était avisé dans la foulée. Et l’église, verrouillée. (Source la Voix du Nord)
  12. Lynde, l’église d’une grande valeur historique est fermée  (Voix du nord 19 mars 2016)
  13. Merville, Chapelle Hemery laissée à l’abandon, complètement envahie par la végétation. (40 000 clochers 9/02/2011)
  14. Renescure : Peut-on sauver l’église du Nieppe contre la mairie ? Lu sur le site de la Voix du Nord : Renescure : l’église du Nieppe, fermée depuis 2007, ne sait plus à quel saint se vouer (27 mai 2015)
  15. Roubaix: Notre-Dame attend sa nouvelle vocation mercredi 26 août 2015 / Lu sur site de Nord-Éclair : l’église Notre-Dame, avenue des Nations-Unies. Elle est inutilisée depuis le départ du traiteur Lecocq en 2011…
  16. Roubaix : Deux églises menacées à Beaulieu à Roubaix : le diocèse prévoit la construction d’un centre paroissial au détriment des églises Saint-Pierre et Notre-Dame-du-Bon-Conseil. Une décision qui rencontre la réprobation du député-maire.. » (cf la Voix du Nord,du 10 août 2008). L’une des deux semble avoir été démolie en janvier 2012  selon Nord Eclair 18 janvier 2012 / suite et photo. Il s’agit de Notre dame du Bon Conseil.
  17. Sin-le-Noble : Chapelle de la maison de retraite, à Sin-le-Noble. Autrefois gérée par les Petites Soeurs des Pauvres, la maison de retraite de Sin le Noble, possède une fort belle chapelle en son centre. Il semblerait que l’ensemble du bâtiment soit voué à une destruction prochaine. Les bâtiments furent construits à la fin du XIXe siecle.  (40 000 clochers 27/10/2010)
  18. Staple Les travaux s’annoncent difficiles pour l’église. L’indicateur des Flandres 20 février 2013 Samedi 9 février, une réunion publique était organisée par la municipalité pour parler aux habitants des « désordres assez importants de l’église.  L’église est un projet qui traîne dans les couloirs de la mairie depuis bien longtemps et qui tient à coeur au maire, Eddie Defevère. « Je voulais partager tout ça avec la population mais seulement une quarantaine était là. J’ai été surpris, il n’y a pas eu une grande mobilisation » raconte-t-il. L’église du village est en effet en bien mauvaise condition, des fissures dans les murs, l’état de la maçonnerie est inquiétant car cela abîme la toiture, des problèmes de charpente sur la nef sud… Les deux nefs latérales ont d’ores et déjà étaient fermées en 2012 au public pour des questions de sécurité.
  19. Tourcoing : Eglise Notre-Dame des Anges fermée au public à Tourcoing, Les hirondelles 21 Août 2012.  Cette décision est tombée après une intervention de la commission communale de sécurité effectuée ces derniers jours (mars 2012). L’église, qui doit depuis longtemps faire l’objet d’importants travaux, n’est donc pas prête de rouvrir. Sa fermeture a pour conséquence le transfert de toutes les manifestations cultuelles et culturelles à Saint-Christophe. tous ces prestigieux trésors de notre patrimoine religieux , de notre patrimoine national seraient-ils gravement menacés ? 
  20. Tourcoing : L’église Saint-Jean-Baptiste, à Tourcoing avait fermé ses portes en 1998, aussi pour des raisons de sécurité. La fermeture, tout comme la vente du mobilier, en 1999, avait suscité la polémique. Elle est actuellement en vente. La Voix du Nord 10 décembre 2009
  21. Valenciennes : Notre-Dame du Saint-Cordon de Valenciennes ne pourra sans doute pas être sauvée, du moins pas entièrement. Peut-être pourra-t-on conserver le choeur ? C’est un monument emblématique de la ville qui risque de disparaître. Il ne faut pas y voir de la malveillance, ni même de la négligence : cette église démesurée a été dès l’origine mal construite, avec de la mauvaise pierre et sur des fondations insuffisantes. Un siècle et demi après, la situation est devenue sans issue. Une tentative de consolidation de la tour par injection de béton dans le sol a fait pire que mieux, elle a déstabilisé l’édifice qui s’est désolidarisé de la nef, se vrille et penche dangereusement sur les bâtiments voisins. La question qui se pose maintenant est de savoir par quoi la remplacer. Transférer le culte marial, encore très vivant, vers l’église voisine de Saint-Géry (la seule encore en usage régulier dans la ville intra muros)? Ou reconstruire sur le site… (Jean-Pierre Delcourt sur Patrimoine en blog le 4 mars 2015) La mairie de son coté assure de son côté  la Basilique sera restaurée, elle perdra la partie haute de son clocher qui sera remplacée par une flèche architecturale, projet encore à l’étude.” Coût de la restauration, 28 millions d’euros ! disent certians…
  22. Vieux-Condé : la chapelle Saint-Thérèse, monument historique, n’a pas résisté au déluge Classée depuis 2003, l’église qui appartient à la ville prend l’eau. (la Voix du Nord 20 novembre 2014)
  23. Vieux-Condé : L’église de Vieux-Condé est elle fermée depuis le mois de septembre dernier, car jugée trop dangereuse.. L’Observateur du Valenciennois 5 novembre 2010
  24. Wattrelos : Sainte Thérèse à Wattrelos en péril (Patrimoine en blog Vendredi 6 décembre 2013. L’église Sainte-Thérèse, dans le quartier du Laboureur, présente des faiblesses et le diocèse n’a pas les moyens de financer les travaux. Va-t-elle connaître le même sort que Notre-Dame-du-Bon-Conseil à Beaulieu ? (Source Nord Eclair). Deux églises menacées de démolition à Wattrelos selon Nord Eclair du 1er décembre 2008.
  25. Wattrelos : L’église Saint-Gérard, dans le quartier du Touquet à Wattrelos, est en sursis (Source Nord Eclair)

60. Oise (1)

  1. Eglise Saint-Michel de Brunvillers-la-Motte (Oise) (Source OPR) : Beaucoup de travaux de restauration restent à faire mais les moyens financiers dont dispose la commune font défaut.

61. Orne (2)

Sortie de liste :

  1. Selon Fondation du patrimoine basse-Normandie (via facebook le 15 octobre 2013) : Notre Dame de Courthioust les travaux sont enfin prévus sur 2014 grâce notamment à de généreux mécènes et à l’engagement important de l’Etat. Ce que confirme Mme Catherine Joubert, le 3 septembre 2014 (lire son messager ci-dessous) et qui nous apprend que les travaux commencent en septembre 2014.
  2. Selon Servanne Desmoulins-Hémery (message via facebook le 15 octobre 2013) :Pour l’Orne, l’égliseSaint-Sébastien de Méguillaume à Chênedouit est hors de danger grâce au dynamisme de l’association de sauvegarde qui a su mobiliser l’ensemble des partenaires.
  3. l’église saint julien à  Domfront. Selon un message de M. Laurensou, reçu le 9 janvier 2013 : «  En tant que président de l’association des amis de l’église Saint Julien, je peux vous confirmer que les travaux en cours devraient  permettre une réouverture durant l’été avec une cérémonie  officielle en présence de notre Evêque le dimanche 29 septembre 2013. »

Eglises en danger :

  1. L’Aigle. Comment financer les travaux indispensables à l’église Saint-Jean ? L’église St-Jean est l’un des trois édifices religieux de L’Aigle. Elle a un besoin urgent de travaux mais la question du financement demeure. (Source le réveil Normand 20/11/2015)
  2. MOUSSONVILLIERS – L’église fermée au public (Itoncom 24/09/2012) Dimanche 12 août dernier, le jour de la fête communale, le dernier office a été célébré dans l’église Notre-Dame de l’Assomption de Moussonvilliers. Pour des raisons de sécurité, Pascal Houlle, maire de Moussonvilliers, a pris la sage décision de fermer l’église. « Cela signifie qu’il n’y aura plus de cérémonies célébrées à Moussonvilliers, plus de baptêmes, plus de mariages, plus d’enterrements, jusqu’à ce qu’un jour, que nous espérons proche, les travaux de sécurisation soient entrepris et permettent de rouvrir l’église. Pour cela, l’association va continuer ses actions de collecte de fonds en lien avec la municipalité et la Fondation du Patrimoine.

62. Pas-de-Calais (15)

Sortie de liste :

  1. L’église de Lumbres 19ème siècle, promise à la destruction au profit d’une nouvelle église, mais un accord entre le diocèse et l’association de sauvegarde semble bénéficier à l’édifice, qui doit trouver les moyens de sa survie (En savoir plus, avril 2012)
  2. L’église de Fleury, selon un message reçu d’une internaute le 3 octobre 2011, est en travaux.elle sort donc de la liste des églises en péril. l’ancienne information disait :  L’église de Fleury : « L’autre chantier en souffrance à Fleury (Pas de calais), c’est celui de l’église, fermée au public par sécurité. Des travaux de première importance doivent être effectués pour sauvegarder l’édifice. La charpente et le clocher en ont un besoin urgent, de même que le choeur, la nef, la chapelle nord… Une étude a été menée en 2006 avec le CAUE (conseil en architecture, urbanisme et environnement) pour cette rénovation, ainsi qu’un appel d’offres pour le diagnostic. Là encore, sans subvention, le village ne pourra rien faire. » (janvier 2008)
  3. l’église Notre-Dame à Rocquigny a été sauvée. Non pas par un miracle, mais par un classement au titre des monuments historiques. C’est moins symbolique, mais ça permet d’avoir des aides de l’État. Et de l’argent, il en a fallu pour restaurer cette église. Trois millions d’euros ont été investis, l’État ayant financé les trois quarts du chantier qui a duré dix ans. (la Voix du Nord 7/10/2013)

Eglises en danger

  1. Le clocher d’Oisy-le-Verger, qui s’effrite, sera abaissé de 25 mètres dimanche 14 février 2016. Lu sur le site de la Voix du Nord cet article de Julien Lechevestrie : Oisy-le-Verger : le clocher, qui s’effrite, va être abaissé de vingt-cinq mètres pour deux millions d’euros
  2. Mametz veut sauver ses trois églises. mercredi 16 décembre 2015. Selon La Voix du Nord, le maire veut sauver ses églises, il y arrivera car l’expérience montre que la volonté réelle est le premier moteur du sauvetage des églises en particulier, et du patrimoine en général. Les moyens quels qu’ils soient suivront, sans doute à leur rythme. L’élu en semble conscient comme le montre la lecture de l’article qui suit : “Mametz a besoin de deux millions et demi d’euros pour sauver ses trois églises. La commune aux trois églises veut garder sa spécificité. Mais les édifices souffrent du temps qui passe. Il y a urgence. Mametz a pris le problème à bras-le-corps et fait estimer le montant des travaux
  3. Un referendum sur l’avenir de l’église de Vieille-Église. jeudi 19 novembre 2015. Selon la Voix du Nord : Rénovation de l’église de Vieille-Église : le maire propose un référendum. L’édifice religieux a été construit à la fin du XIXe siècle, et souffre aujourd’hui d’importants problèmes de fondation. Problème : la facture pour les travaux de réhabilitation sont estimés à près de trois millions d’euros. Le maire de la commune envisage alors de demander l’avis de ses administrés
  4. Il faut un million d’euros pour sauver l’église de Wimereux. L’église de Wimereux est une vieille dame qui boite. A bientôt 150 ans, elle a besoin d’une sérieuse et urgente cure de jouvence. La toiture est bien mal en point, l’humidité s’infiltre dans les murs, certains vitraux sont en mauvais état. Une souscription est lancée pour collecter des fonds.
  5. Bouin-Plumoison : faute d’argent, l’église devra être détruit. C’est une lourde décision qu’ont prise les élus de Bouin-Plumoison. Ils ont décidé de démolir une de leurs deux églises. Bouin et Plumoison ont fusionné en 1970. L’église de Plumoison a été désaffectée. Depuis le rajout de son clocher, elle s’enfonce dans le sol au point de présenter un risque réel d’effondrement. la Voix du Nord 7 avril 2015.
  6. Auchy-les-Mines : le sol de l’église s’est effondré (vendredi 12 décembre 2014) Lu sur le site de La Voix du Nord : Auchy-les-Mines : le sol du chœur s’est effondré, l’église restera fermée…
  7. L’église d’Ostreville en péril et fermée au public (Patrimoine en blog 26 mai 2014)
  8. église de Gauchin-Verloingt. Selon le maire : ” Pour l’église, on a fait une étude en 2008. Les travaux sont estimés à 900 000 euros. Le conseil a décidé de ne pas réaliser les réparations. L’église est fermée depuis 2008.” (la Voix du Nord, 8/10/2013) ; “Rénover ou capituler : la solution pourrait passer par un référendum” (La Voix du Nord 10/11/2014).
  9. En péril : l’église St-Sépulcre à Saint-Omer, fermée depuis des années après chute des plâtres des plafonds…  (Ajoutée le 16 mai 2012) En savoir plus
  10. La mairie et la paroisse ont décidé de fermer l’église Saint-Martin de Bruay (Pas-de-Calais) à la Toussaint La Voix du Nord 12 mai 2012 L’église Saint-Martin est en piteux état. À plusieurs endroits la rénovation s’impose. Des travaux trop coûteux pour l’instant au vue du budget de la commune qui a décidé de fermer le lieu de culte dès la Toussaint. Une mesure de sécurité. Suite et photo
  11. Chapelle Sainte Barbe d’Avion. Dépendance de l’église Saint Denis, cette chapelle servait d’église annexe pour la préparaion de divers évènements religieux. Aujourd’hui repris par la commune, ce bâtiment semble être promis à la démolition d’après le voisinage. (40 000 clochers 27/08/2010)
  12. BOUVIGNY-BOYEFFLES l’église Saint-Martin– La Voix du Nord 23 janvier 2010 : « L’an dernier, le collectif avait aussi pour ambition d’informer les habitants du village du péril qui menace l’édifice religieux. »
  13. Selon le journal « l’Observateur de l’Arrageois » du 21 juillet 2010, l’église de BOIRY-BECQUERELLE (construite en 1931) serait en danger de démolition, la commune ne pouvant pas faire face aux frais de restauration estimés à 1.2 M€. Selon lavoixdunord.fr ( 29/10/2014) : “Michel Dollet entame son deuxième mandat de maire de Boiry-Becquerelle sans avoir encore trouvé de solution pour le dossier qui l’empoisonne depuis 2008 : le devenir de l’église, fermée pour raisons de sécurité. Il va proposer prochainement à son conseil municipal de la faire raser”.
  14. L’église d’Ames. selon la La Voix du Nord du 2 mars 2010 : La dégradation de l’église d’Ames a contraint le maire à sa fermeture pour raison de sécurité. La municipalité connaît le prix de la restauration de l’église, soit l’équivalent de deux années de budget municipal. Trop cher? Dimanche matin, à Ames, la messe vient d’être dite. Pour la première fois délocalisée à la salle polyvalente. (…) le maire Marcel Cocq, qui a fermé les lieux sur arrêté municipal, envisage des aménagements. « Quand il y aura enterrement, le conseil municipal statuera. Ce bâtiment comporte deux entrées. Nous prendrons les dispositions nécessaires. Pour autant, le bâtiment est trop délabré pour prendre un risque permanent. » La situation s’est aggravée ces dernières semaines avec l’alternance du gel et du dégel. « Les problèmes se sont accentués : fuite dans la toiture, accentuation de l’écartement dans la maçonnerie au porche principal, chutes de pierres, etc. Jusqu’à présent, un périmètre de sécurité avait été dressé au niveau du porche et à l’arrière de l’édifice. (…) Mais cette solution est temporaire. « Mon objectif est de réaliser les travaux au plus vite. En 2006, nous avons fait venir les Bâtiments de France qui ont édité un rapport. En 2007, nous avons demandé des subventions pour réaliser une étude afin de chiffrer le chantier. Il a fallu attendre 2008 pour la subvention, puis l’étude a duré neuf mois. Et nous voilà en 2009. À l’automne, l’église a été débarrassée des 400 pigeons qui y avaient élu domicile. Les ouvertures ont été grillagées et 15 m³ de fientes ramassés. Un dossier est en cours pour la mise hors d’eau et tout le reste.
  15. L’église Saint-Quentin de Montcavrel, à Montreil-sur-Mer, « précieux témoin de l’architecture de la fin du XVe siècle ou du début du XVIe siècle, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques » est aujourd’hui en péril.

63. Puy-de-Dôme (0)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

64. Pyrénées Atlantiques (4)

  1. Salies-de-Béarn : l’église St-Martin reste fermée La République des Pyrénées 7 mai 2012 Cela fait maintenant plus d’un an que l’église Saint-Martin a été fermée sur décision conjointe de l’abbé Gaudel, curé de la paroisse, et du maire Claude Serres-Cousiné. En cause, de graves décrochements de pierres et de très nombreuses fissures apparues sur les murs porteurs et les voûtes. Une clef de voûte a récemment décroché, descendant de quelques centimètres. Les voûtes se sont sensiblement décollées des murs. Des éléments des plafonds se délitent et menacent de chuter. Autant de phénomènes qui constituaient un danger permanent pour les paroissiens. D’où la fermeture. suite et photo
  2. Eglise de Soeix. Les habitants de Soeix veulent sauver leur église – La République des Pyrénées 14 mai 2011 / L’édifice est aujourd’hui délabré, la charpente fragilisée et les murs de la nef présentent de larges marques d’infiltrations d’eau. L’absence d’issue de secours a également conduit la municipalité d’Oloron à limiter l’accès à l’église à 19 personnes au plus. Lancé en 2008, le comité de quartier d’Oloron-Soeix a interpellé la municipalité sur l’urgence de la mise hors d’eau et l’application des normes de sécurité. En décembre dernier, une tentative de relancer la fête de Sainte-Lucie s’était heurtée à l’état de délabrement de l’église. «Nous souhaitons que ce lieu de culte revienne à sa vocation première», résume Christian Yvar, membre du comité de quartier.Lire la suite
  3. église de Carresse  – Sud Ouest 8 février 2011 Entre ceux qui montent dans les aigus pour dénoncer « l’état alarmant » du clocher de l’église de Carresse et le maire de la commune qui répète qu’il n’y a rien de grave, les sons de cloche divergent. Lire la suite
  4. Larreule Au secours de l’église – Sud Ouest 13 octobre 2010 / La toiture de l’antique église de Larreule (La Règle, ancien monastère régulier), sur l’un des chemins jacquaires, menace de ruine. L’édifice, fort curieux et témoin de diverses époques qui ont marqué ses aménagements ou blessures successifs, est un bijou architectural et d’acoustique. (…) Face à l’importance des travaux, la municipalité et son maire Philippe Lalanne ont déblayé diverses voies de financements possibles, alertant la Fondation du patrimoine et son représentant M. Bongiraud. Lire la suite

65. Hautes-Pyrénées (0)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

66. Pyrénées Orientales (1)

  1. L’Eglise Saint Saturnin de Montauriol« est l’une des plus vieilles églises de la région Languedoc-Roussillon puisqu’elle fut consacrée en 1010. (…) L’église et son retable ont été classés aux monuments historiques en 1984. Notre petite église tient debout par miracle… même les curés ont tiré la sonnette d’alarme sur le mauvais état de l’édifice. De plus, l’église a été en proie à de nombreux vols. Elle est donc actuellement fermée aux visites, si on veut la visiter il faut passer par la mairie. Notre maire est parti à la chasse aux subventions… espérons que la restauration arrivera bientôt. » (Obiwi 7 novembre 2009)

67. Bas-Rhin (0)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

68. Haut-Rhin (1)

  1. La chapelle Herzog, dans le quartier de Logelbach à Wintzenheim près de Colmar, vandalisée par le maire, malgré son inscritption à l’IMH en 1984 (La Tribune de l’Art 28 juillet 2009)

69. Rhône (3)

  1. Lyon: A l’île Barbe, il y a péril en la chapelle – 20 Minutes 9 mars 2011 Elle est posée depuis un millénaire comme un phare à l’entrée nord de Lyon. En bord de Saône, le clocher de la chapelle Notre-Dame de l’île Barbe (9e) se détache de la verdure dans un décor de carte postale. Mais cette église romane est aujourd’hui en danger. Les voûtes s’affaissent, le clocher se fissure. «Je ne ramasse plus les gravats, juste pour montrer aux visiteurs à quel point les lieux se dégradent», raconte Chantal Jaillard, propriétaire de l’édifice et habitante de l’île. Lire la suite
  2. Lyon, l’église du Bon-Pasteur – La Croix 16 janvier 2011 Quant à l’église, aucun office n’y a été célébré depuis 1984. Des vitraux sont brisés, l’électricité est en panne… Au point que beaucoup pensent qu’elle n’est plus affectée. Lire la suite Lire également la Tribune de l’Art du 15 février 2012
  3. Lyon l’église Saint-Bernard – La Croix 16 janvier 2011 Lire également la Tribune de l’Art du 15 février 2012

70. Haute-Saône (0)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

71. Saône-et-Loire (2)

  1. Eglise Saint-Pierre et Saint-Benoît de PERRECY-LES-FORGES, fermée au public depuis avril 2009. (Patrimoine-en-blog 16 décembre 2009)
  2. l’église de Chissey-lès-Mâcon est en grand danger. Une étude préalable pour sa restauration a été entreprise en 2002 sous l’égide de Monsieur Frédéric DIDIER, Architecte en Chef des Bâtiments de France (Comme le signale aimablement Jean-Luc Maréchal dans un message publié ci-dessous et contrairement à ce que l’on peut lire sur le site chisseylesmacon.blog4ever.com : “Frédéric Didier n’est pas ABF mais architecte en chef des monuments historiques”). Ce dossier, parfaitement documenté ne laisse rien au hasard, mais, comme on le dit vulgairement, la note est salée. Le conseil municipal de l’époque faute de moyen et surtout de volonté n’a rien fait. Aujourd’hui, les élus encouragés par notre nouveau Maire Monsieur Sylvain CHOPIN, étudient sérieusement ce vaste chantier. Malencontreusement, nous sommes maintenant dans une ère de récession, et les aides encore disponibles jadis, ont déserté les administrations (Conseil Général, Conseil Régional etc.). « Plus un sou pour le patrimoine culturel », même si le discours de ces instances est plus nuancé. (L’église romane de Chissey-lès-Macon en grand danger, 1er juin 2009)

72. Sarthe (2)

  1. Sablé-sur-Sarthe Vers la démolition de l’église Saint-Martin (26 mai 2015) Lu sur le site des nouvelles.fr :  Sablé-sur-Sarthe Vers la démolition de l’église Saint-Martin. A l’ordre du jour du conseil municipal de ce lundi 11 mai, un premier pas vers la démolition de l’église Saint-Martin…
  2. Dans le département de la Sarthe, l’église Saint Etienne de Moncé en Belin du XIIe siècle, dont la voûte du chœur est de style Plantagenet, est également en souffrance. Pour l’instant il y a eu en décembre 2014 une mise en sécurité pour le public, mais il reste des travaux très coûteux à faire, et qui va financer ces travaux ? (Message de G. Rouillon, le 13 01 2015)

73. Savoie (2)

  1. chapelle située au hameau de Montgirod sur la commune de Les Chapelles. L’intérieur semble laissé à l’abandon, dommage ! (40000 clochers 14/09/2010)
  2. Aime. La chapelle de la Croix est de style baroque. L’intérieur semble désaffecté. Bien restaurée, elle pourrait être encore très jolie. voir les photos sur 40 000 clochers (2010)

74. Haute-Savoie (4)

  1. Saint-Julien en genevois, Eglise saint-Brice (Thairy) Eglise fermée à titre préventif depuis janvier 2007. Problème technique charpente. Expertise demandée en vue de travaux. (40000 clochers 7/10/2011)
  2. Magland. La chapelle des Ranziers est dédiée à Notre-Dame des Neiges. Elle a été construite en 1686. la chapelle est ceinturée d’un bardage métallique et risque l’effondrement ! (40 000 clochers 24/08/2011)
  3. Manigod, chapelle de Tournance. l’intérieur est complètement à l’abandon et en ruine ! (40 000 clochers 16/08/2011)
  4. Thonon-les-bains, chapelle Notre-dame de Compassion. Construite par les Capucins en 1930. Elle est aujourd’hui inutilisée. (40 000 clochers 10/11/2010)

75. Paris (17)

Sortie de liste 

  1. 13 M€ pour La Madeleine, St-Augustin et St-Philippe-du-Roule lundi 11 janvier 2016 / Lu sur le site du Parisien, signé par Christine Henry : Les églises, dont celle de la Madeleine, seront rénovées dans le VIIIe
  2. Paris L’église médiévale de Charonne rouvrirait en 2016 (lundi 11 mai 2015). l’information précédente disait : Fermeture de l’église Saint-Germain de Charonne PARIS.FR   8 décembre 2009. Depuis le 5 décembre, l’église Saint-Germain de Charonne à Paris (XXe arrondissement) était fermée au public pour des raisons de sécurité. Le cimetière et le trottoir qui la longent sont également fermés au public.
  3. Notre-Dame de l’Assomption (24 mars 2013) Lire la suite sur le site d’Arte, a semble-t-il bénéficié d’une importante sanmpagne de restauration : La restauration intérieure de Notre-Dame de l’Assomption à Paris honorée (Patrimoine en blog, 14 novembre 2013)

Eglises en danger

  1. La nef de l’église Saint-Roch est interdite au public, les vitraux, jamais entretenus, menaçant de s’effondrer. C’est grâce aux pigeons passant par les trous des verrières que le danger a pu être découvert : le curé de la paroisse ayant signalé cette situation, un spécialiste s’est rendu sur place et n’a pu que constater le désastre et donner l’alerte. Nul doute que des filets vont être installés, repoussant aux calendes grecques une indispensable restauration. Quand on pense que Saint-Roch est sans doute une des églises en meilleur état de la ville !  latribunedelart.com 8 avril 2015
  2. La société Française de Campanologie, association membre de Patrimoine-Environnement, se mobilise en faveur de la basilique Sainte Jeanne d’Arc, actuellement menacée par la récente décision prise par les services de la Direction des édifices cultuels et historiques de la Ville de Paris de lancer les travaux de démolition du beffroi abritant la cloche Rose Marie. (Patrimoine-Environnement 11/02/2015)
  3. L’église Sainte-Rita menacée de démolition (Figaro 29 mai 2012) L’église Sainte-Rita de Paris ne pensait pas devoir un jour invoquer la patronne des causes désespérées pour son propre sort. Appelée à la démolition, cette paroisse catholique gallicane très active, médiatisée pour sa bénédiction annuelle des animaux, devrait bientôt disparaître sous les coups de mâchoires des pelleteuses.  suite et photo
  4. La destruction est aussi envisagée pour l’église Saint-Joseph-des-Artisans (Xe) ()  Figaro 29 mai 2012 ou site de l’Observatoire du patrimoine religieux  ou sur le site de l’Observatoire du patrimoine religieux
  5. Chapelle de l’ancien l’Hôpital Laenec (Hospice des incurables) Le torchon brûle entre  promoteurs (Cogedim et Allianz) de la réhabilitation en logements de l’ancien hôpital Laennec, aux confins des sixième et septième arrondissements de Paris, et  associations de riverains et descendants des hommes illustres inhumés dans la chapelle dudit hôpital. Objet du litige : l’avenir de la chapelle. Acquise pour 15 000 euros (!), non désaffectée au culte semble-t-il, et dont les tombes des fondateurs et bienfaiteurs de l’hospice des incurables (La Rochefoucauld et Turgot) ont été recouvertes de béton, cette chapelle historique devient emblématique de la situation de plus en plus désastreuse qui accable les patrimoines hospitaliers et religieux ! Riverains et descendants des illustres bienfaiteurs sont soutenus par l’Observatoire du patrimoine religieux, et les suites de l’affaire pourraient être judiciaires. Patrimoine en blog 17 mars 201
  6. Chapelle de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul. Architecte du patrimoine, Jean-Louis Hannebert alerte sur lesmenaces qui pèsent lourdement sur la chapelle de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris. L’hôpital fermera ses portes en 2011 avant d’être vendu avec sa chapelle. Une menace qui rappelle celle que subit actuellement la chapelle de l’hôpital Laennec. Cet ensemble ne bénéficie d’aucune protection monument historique et risque d’être détruit ( Patrimoine en blog 16 mars 2011)
  7. Saint Joseph des Carmes à Paris dont la chapelle Saint Anne, un joyau de peinture baroque de la première moitié du XVIIème siècle, voit ses fresques rongées par une humidité qui les rendra bientôt irrécupérable… (selon un message de Furgole du 14 octobre 2009, lire ci-dessous)
  8. Saint-Merri (IVe), cas alarmant selon l’Archevêché de Paris lire  le Figaro du 6 octobre 2011
  9. Saint-Pierre-de-Montrouge (XIVe), cas alarmant selon l’Archevêché de Paris lire  le Figaro du 6 octobre 2011
  10. Saint-Christophe-de-Javel (XVe), cas alarmant selon l’Archevêché de Paris lire  le Figaro du 6 octobre 2011
  11. la Trinité (IXe) cas alarmant selon l’Archevêché de Paris lire  le Figaro du 6 octobre 2011
  12. Saint-Pierre-de-Chaillot (XVIe), cas alarmant selon l’Archevêché de Paris lire  le Figaro du 6 octobre 2011
  13. Notre-Dame-d’Auteuil (XVIe), l’intérieur des édifices qui pose problème. lire  le Figaro du 6 octobre 2011
  14. Saint-Germain-des-Prés (IVe), ce serait plutôt l’intérieur des édifices qui pose problème. lire  le Figaro du 6 octobre 2011

76. Seine Maritime (15)

Sortie de Liste :

  1. L’église d’Ecretteville-les-Baons : la commune a à la Sauvegarde de l’Art français déposé un dossier de demande d’aide. Premiers travaux prévus en septembre… si tout va bien. (cf courriel reçu de la Sauvegarde de l’Art Français, le 26 mai 2016). L’information préalable disait : “À Écretteville-lès-Baons, où les travaux de restauration de l’église, fermée depuis 2012, s’élèvent à 1,4 M€, une association a vu le jour en mars dernier pour sauvegarder cet édifice fermé au public depuis deux ans pour raison de sécurité. Guidée par la municipalité, cette association a pour but de récolter des fonds pour réaliser les travaux, qui visent dans un premier temps à mettre le bâtiment hors d’eau et le sécuriser. Les membres de cette association sont également chargés de monter les dossiers de demandes de subventions. (Paris-Normandie 8 mai 2015)
  2. L’église de Greuville : Le clocher de l’église de Greuville avait été soufflé par la tempête du 27 juillet 2013. Dix-huit mois plus tard, la nouvelle structure a été posée au sommet de la tour en briques (Paris Normandie 16 janvier 2015). Message initial : l’église qui date de 1740, en est le témoignage. Décapité lors de la mini-tornade fin juillet dernier, le clocher (de 1860) de 15 m est tombé, ainsi que le toit de la chapelle des fonts baptismaux, sur le cimetière et sur la voirie. Les gravats n’ont d’ailleurs été dégagés qu’en début de semaine. « Le clocher n’est pas encore bâché. Quand il pleut, il pleut dans le clocher, explique Edouard Lheureux, le maire de Greuville. Après deux visites d’experts, début et fin août, l’assureur a considéré que ce n’était pas prudent de couvrir le clocher à l’aide d’une nacelle. Il y a encore des briques qui sont en équilibre, elles pourraient tomber facilement. L’assureur préfère faire construire un échafaudage. » Paris Normandie 14 /09/2013
  3. L’église Saint-Maclou à Rouen, stigmatisée Lepoint.fr le 19 juin 2008, a fait depuis l’objet d’une restauration (2013)

Eglises en danger :

  1. L’église Saint-Martin d’Harfleur fermée jusqu’à fin août pour arrêté de risque de péril imminent (Paris Normandie, 27 juillet 2016)
  2. L’église de Saint-Nicolas de Puisenval est en danger : Cette église bénéficiant d’un clocher du XIe s. et d’un décor peint sur bois est située dans une commune de 28 habitants. Fermée au public depuis 40 ans elle se dégrade lentement, dans l’indifférence générale. (cf courriel reçu de la Sauvegarde de l’Art Français, le 26 mai 2016).
  3. Serqueux : le clocher de l’église sera démoli et l’église en péril est fermée. Fragilisé, le clocher de l’église de Serqueux, près de Forges-les-Eaux, doit en effet être détruit. L’église de la commune vieillit mal, des infiltrations endommagent la pierre. La bâtisse est ainsi fermée au public depuis l’été dernier et un périmètre de sécurité a été instauré. (Paris Normandie, 9 février 2016)
  4. Dieppe tarde à restaurer l’église Saint-Rémy mardi 26 janvier 2016 / Lue sur le site des Informations dieppoises, cette information due à Maria da Silva : Dieppe Eglise Saint-Rémy : à quand les travaux ? Chutes de pierres, mauvaises herbes, accès interdits… L’état de l’église Saint-Rémy, à Dieppe, inquiète de plus en plus les riverains.
  5. Rouen Saint Romain. Selon l’Express du 10 juin 2015, Saint-Romain a dû composer avec une urbanisation grandissante, et l’arrivée du métro lui fait subir des vibrations inquiétantes
  6. À Auzouville-l’Esneval, aussi, l’église est « malade », pour reprendre le terme de Ghislaine Prunier, maire de cette commune d’à peine 400 âmes. Voilà déjà deux ans que l’édifice est fermé au public pour raison de sécurité. Sa rénovation complète se chiffre à plus de 500 000 €. « C’est un sacré budget, mais il nous semble important de préserver notre seul patrimoine, insiste la première magistrate. Nous avons fait faire un diagnostic complet avec des sondages intrusifs pour connaître précisément la nature des travaux à réaliser. Mais nous avons déjà provisionné une partie de ces travaux et nous avons la chance d’avoir un legs de 100 000 € d’une ancienne habitante, que nous avons décidé d’utiliser pour l’église. »  (Paris-Normandie 8 mai 2015)
  7. À Ancretiéville-Saint-Victor, l’édifice religieux est également fermé depuis les péripéties survenues en juillet dernier lors de la messe de la moisson. Ce jour-là, le plancher, pourtant quasi neuf mais déjà ravagé par la mérule, avait cédé au passage d’une personne. « Il faut tout démonter pour traiter ce champignon dévastateur. On a mis 60 000 € au budget, mais je ne suis pas sûr que ce soit suffisant », reconnaît le maire Didier Décultot. (Paris-Normandie 8 mai 2015)
  8. L’église Saint-Jacques de Dieppe en péril.Vieille de 700 ans, l’église Saint-Jacques de Dieppe voit ses pierres tomber, ses fresques disparaître et les fissures apparaître. (Patrimoine en blog 28 mars 2013) + Le campanile de l’église Saint-Jacques menace de tomber. En attendant les travaux, un périmètre de sécurité a été établi et l’édifice religieux est fermé… (15 janvier 2015)
  9. Eglise de Gousseauville (première pierre posée en 1250) Étayée depuis 2003, la chapelle de Gousseauville survit, dans l’attente de rénovation. L’association qui tient à la préserver affirme qu’aucune instance n’arrive à répondre à ses inquiétudes. (Le Courrier Picard 30 juin 2010) (40 000 clochers 11/09/2010)
  10. Le Havre Notre Dame du Bon secours appelée à disparaître ( Patrimoine-en-blog 9 avril 2010)/Le blog de Dan et Nicéphore, intitulé Havrais Dire, propose quelques image de l’église Notre-Dame de Bon-Secours appelée à disparaitre et laisser sa place à une nouvelle église. Édifiée en ciment armé avant la Guerre de 14 par l’architecte Nasuesky dans le style néo-roman, elle ne manque pas de charme à en voir les photos des blogueurs havrais. Un affaissement de terrain semble avoir fragilisé cette construction qui sera prochainement démolie au profit d’une nouvelle église
  11. L’église abbatiale Saint-Ouen à Rouen : «Pelouse interdite. Attention chute de pierres. » Ce panneau d’avertissement fiché sur le parvis de la splendide abbatiale gothique Saint-Ouen résume le drame qui touche les trésors architecturaux de Rouen. Témoins des périodes glorieuses que la cité normande a connues tout au long de l’Histoire, ses monuments se délabrent, lentement mais sûrement. (Source Lepoint.fr 19 juin 2008)
  12. La chapelle de l’hôpital d’Yvetot dans la cour de l’hopital, près de la maison de retraite, l’église tombe également en ruines ….. Je regarde les gargouilles, les visages magnifiques sur les encorbellements ….. Personne ne semble s’en soucier. » (Signalé par une lectrice de ce blog le 12 juillet 2008, voir le commentaire ci-dessous)
  13. l’église Saint-Nicaise, à Rouen située non loin de la rue Orbe. Avant 1993, elle était toujours entretenue et maintenant c’est la catastrophe. Aucune subvention, aucune aide ni de la Région, du conseil général ou de la municipalité. L’indifférence totale ! veut-on la voir s’effondrer qu’on serait satisfait ? Elle mérite une attention particulière et voudrait être sauvée… Cette église est un monument historique du XIIe siècle… (selon Sylvie freulon dans un message à lire ci-dessous, daté du 14 octobre 2009) lire aussi Paris-Nomandie du 18 octobre 2009. Lire aussi : “Depuis 2002, l’église Saint-Nicaise, inscrite au patrimoine mais pas classée (nuance importante), était fermée pour raisons de sécurité : il y a un risque de chutes de pierres, enfin, de blocs de béton, car cette église est à moitié du XVIe siècle, à moitié du XXe siècle, et c’est la partie moderne qui menace ruine (Médiapart 30 mars 2015). Lire aussi Express du 10 juin 2015
  14. L’église Saint-Paul à Rouen. selon Paris Normandie du 18 octobre 2009, fermée depuis dix ans… Lire aussi Express du 10 juin 2015
  15. L’église Saint-Pierre du Châtel, à Rouen … à l’angle des rues aux Ours et Camille-Saint-Saëns, est presque une ruine. « Les murs de l’église Saint-Pierre du Châtel se dressent pourtant encore au milieu d’un espace vert. Le 30 mai 1944, pendant la Semaine rouge, l’église est gravement atteinte par les bombardements. La charpente, démontée après le sinistre, est toujours entreposée dans un des hangars de la ville. (Paris Normandie du 18 octobre 2009) voir aussi : http://www.40000clochers.com. Lire aussi Express du 10 juin 2015

77. Seine-et-Marne (4)

Sortie de liste

  1. Chauconin-Neufmontiers Pendant leurs congés, ils rénovent l’église Le Parisien (2015)

Eglises en danger :

  1. Chapelle saint-André à Misy-sur-Yonne. Chapelle abandonnée… Cette chapelle dédiée à saint André est en réalité un caveau familial où reposent les ancêtres du marquis de Sinety qui y fait disposer les dépouilles mortelles de ses beaux-parents le marquis et la marquise de Brienon et de leur fils Alexandre après les avoir exhumés de cimetières de Paris. Le cœur du comte Lowendahl, maréchal de France mort en 1755, s’est trouvé abrité un temps dans la chapelle. La forme de l’édifice est inspirée par les bulbes d’Europe centrale et de Russie qui ont séduit le marquis lors de la campagne de Napoléon. ( 40000 clochers 7 novembre 2011)
  2. L’église Ste Geneviève de Barcy du 12ème/13ème siècle (classée MH 1916) très affaiblie par les infiltrations d’eau dues à l’état castrophique de la toiture ainsi que celles provenant par le sol. Les boisseries d’origines qui ornent les soubassements sont en piteux état, le mobilier devient inutilisable et les murs s’effritent par l’humidité! Il n’y a malheureusement plus que 2 ou 3 messes dans l’année…notre église se meurt! Nous avons créer une association de sauvegarde en aout 2009 dans le but de promouvoir son état et sensibiliser les habitants, officiels… afin de collecter les fonds nécessaires à sa renovation et sa sauvegarde! (Message d’Audrey BRION, Présidente de l’Association de Sauvegarde de l’Eglise Ste Geneviève de Barcy, le 18 mars 2010, lire ci-dessous)
  3. Fontainebleau La chapelle miraculeuse en danger : Al’entrée de Fontainebleau, boulevard Foch, un édifice original mais méconnu menace de s’écrouler si des travaux ne sont pas réalisés rapidement… (Le Parisien 1er décembre 2009)
  4. La grande église Sainte-Croix de la ville basse de Provins, selon un message d’un internaute du 2 mars 2010 (lire cidessous dans les commentaires) : « fermée depuis quarante ans exactement, sans travaux d’importance depuis vingt-cinq ans : un programme de « reprise en sous-oeuvre » d’ailleurs incomplètement exécuté. Un projet de restauration existe, mais toujours écarté au profit d’autres priorités. L’édifice, déjà mal en point, se dégrade lentement, dans une indifférence générale. Classée M.H., bien sûr, datant des XIIe au XVIe siècles, objet d’une étude attentive de la marquise de Maillé dans son ouvrage sur le Provins religieux, ayant possédé des vitraux XVIe démontés et stockés depuis des dizaines d’années… » Lire aussi à ce sujet : Malgré quelques travaux ponctuels, l’église Sainte-Croix de Provins est toujours fermée, dans un état médiocre, avec un avenir douteux (SPPEF, novembre 2014)

78. Yvelines (3)

Sortie de liste :

  1. Eglise Saint-Symphorien à Versailles  (cf Clochers de France) / un lecteur du blog m’écrit ceci le 1er novembre 2011 : «  l’église de st Symphorien de Versailles n’est pas menacée. Elle a été e grande partie refaite il y a quelques années. C’est une des plus grosses paroisses de Versailles ». Dans le doute je la sors de la liste.
  2. La chapelle de l’ancien hôpital Richaud, à Versailles, a été très dégradée par l’incendie qui a ravagé ces bâtiments le 3 octobre 2009 : L’eau utilisée pour éteindre les incendies a et va aussi créer des dégâts, car les murs sont imbibés. Des parties ont été étayées pour parer aux risques d’effondrement. (Source : Collectif Sauver Richaud). Concernant son sauvetage lire Trois belles chapelles restaurées à Versailles (10 juin 2015)

Eglises en danger :

  1. Soins urgents pour la collégiale de Mantes-la-Jolie en péril (20 juin 2016) l ue sur le site la gazette en Yvelines : Des travaux titanesques pour une collégiale en piteux état. Un diagnostic réalisé l’an dernier est sévère, et les travaux de restauration préconisés d’une ampleur colossale pour l’édifice séculaire. La mairie souhaite lancer une première phase pour le plus urgent
  2. Sauver la chapelle des Moulineaux contre son propriétaire ? Un prieuré datant du XII e siècle se cache entre Poigny-la-Forêt et Hermeray. La mairie et une association tentent de le sauver. Un combat qui ne fait que commencer. En effet, de nombreuses démarches ont été entreprises, notamment auprès du propriétaire du terrain pour acquérir cette parcelle, mais aussi auprès de la sous-préfecture et du ministère de la Culture. Mais sans succès pour le moment. » (Source l’Echo républicain et Patrimoine en blog 9 janvier 2014)
  3. L’église Saint Nicolas de Meulan a été construite au 12e siècle. Son clocher s’est affaissé après avoir été surélevé en 1889. Dans l’attente de travaux, le clocher est renforcé par des étais de bois maintenus sur ses façades par des cerclages métalliques. (40 000 clochers 23/02/2011)

79. Deux-Sèvres (1)

  1. Grave incendie dans une église des Deux-Sèvres – mardi 22 mars 2016 :Lue sur le site de La Nouvelle République, cette triste information : Bouillé-Loretz Lourd bilan de l’incendie de l’église…

80. Somme (11)

Sortie de liste :

  1. Eglise de Dreuil-Hamel à Airaines en péril : le maire espère-t-il sa ruine totale ? (Patrimoine-en-blog 19 septembre 2008) Lire : Un avenir entrevu pour l’église de Dreuil-Hamel (Patrimoine-en-blog); Jean-Louis hannebert, architecte du patrimoine nous a récemment (octobre 2012) donné de bonne nouvelle pour cette église qui a reçu une nouvelle toiture !
  2. L’église Saint-Jacques à Abbeville est démolieDerniers témoignages d’une église qu’on efface du paysage (Patrimoine-en-blog 29 avril 2013)

Eglises en danger :

  1. À Maison-Ponthieu, on attend toujours un projet pour redonner vie au clocher, qui s’est effondré en janvier 2014 (Courrier Picard 7 mars 2015)
  2. Eglise de Roisel : «Notre église est malade». “Nous avons créé une association, qui compte déjà 180 membres. En parallèle, la mairie a fait un appel d’offres pour effectuer un diagnostic de l’état de l’église, le dernier datant d’il y a des années. Il se clôture le 20 septembre. Ensuite, il faudra choisir le prestataire pour les travaux. Nous sommes aussi à la recherche de subventions, publiques et privées. (…) ’église avait été laissée à l’abandon durant 25 ans par l’ancienne municipalité, aucuns travaux, aucune subvention demandée. Alors aujourd’hui, les gens veulent récupérer leur église.” (Courrier Picard 18 septembre 2014)
  3. Saint-Martin à Manancourt à Étricourt-Manancourt. Le petit village aux deux clochers avait suscité l’émoi en proposant de n’en garder qu’un, laissant le temps détruire l’autre. Problème : «  Chacun était prêt à se séparer d’une église. À condition que ça ne soit pas la sienne  », raconte le maire Jean-Pierre Coquette. Devant la grogne et l’impossibilité de trancher pour Saint-Martin, à Manancourt, ou Saint-Michel, à Étricourt, la municipalité a décidé… de conserver les deux. « Mais elles commencent à se dégrader, elles ont toutes deux besoin de gros travaux. » (Courrier Picard, 18 septembre 2014)
  4. Saint-Michel à Étricourt (lire cidessus)
  5. Amiens L’église Saint-Firmin. Lors d’une visite de proximité, le devenir de l’église Saint-Firmin a été évoqué. Fermé au public en 2005 car menaçant de s’effondrer, l’édifice pourrait être rattaché au zoo. lire la suite sur le site du Courrier Picard 11/04/2013
  6. Aigneville : Les Journées du Patrimoine ont été l’occasion pour l’association de Sauvegarde du Patrimoine et de la Mémoire d’Aigneville (SPMA) de mettre en avant les inquiétudes concernant l’église, pour lesquelles la commune a voté une intervention. Non seulement les vitraux (1500 à 5000  € chaque) mais aussi la charpente qui soutient la partie haute de l’église sont en très mauvais état, et des fissures inquiétantes partent de la toiture vers le bas de l’édifice. (L’informateur 29/09/2010)
  7. Moyenneville, Chapelle au hameau de Bienfay. En très mauvais état (40 000 clochers 27/09/2010)
  8. Carrépuis. chapelle de l’Immaculée Conception construite en 1855 et laissée à l’abandon. (40 000 clochers 27/09/2010)
  9. Eglise Saint Rémi à Amiens. Quand on pense à l’église saint Rémi, l’église saint Germain, l’église Saint Anne, au lieu d’effectuer les travaux nécessaires on a préféré fermer les portes. Quand on se rend compte que les constructions modernes d’aujourd’hui les équipements la ville ne tiennent pas les 10 premières années de leur construction et nécessitent des investissements colossaux déjà il y a un problème quelque part mais aussi on a de bonnes raisons de croire que notre patrimoine est en péril. Peut être qu’un jour il ne restera réellement plus que la cathédrale comme la communication de l’office de tourisme le laisse à penser. On aura alors perdu beaucoup (Mon bel Amiens,  8 novembre 2008) / « Lors d’un voyage à Amiens, en juillet dernier (2010), pour d’abord revisiter la cathédrale vue il y a des décennies, j’ai découvert tout à fait par hasard cette curiosité unique en son genre d’une église néo-gothique inachevée ayant conservé en son giron les restes de l’église médivale qu’elle devait remplacer. Quelle n’a pas été ma désagérable surprise d’apprendre son piteux état intérieur (de même que celui de Saint-Germain). Je comprends maintenant pourquoi il était impossible de la visiter. » commentaire de Raymond publié le 20 janvier 2011
  10. église saint Germain à Amiens  (Mon bel Amiens,  8 novembre 2008)
  11. église Saint Anne (Mon bel Amiens,  8 novembre 2008)

81. Tarn (11)

Sortie de liste :

  1. L’église de la Platé à Castres– Fermée depuis dix ans elle sera restaurée à partir de janvier 2010 : Castres. La résurrection de l’église de la Platé – La dépêche du Midi 17 décembre 2009

Eglises en danger :

  1. – église Notre-Dame du Val d’Amour (Graulhet)
  2. – église Saint-Pierre (Ambialet)
  3. – église de Bonneval
  4. – église de Courris
  5. – Chapelle de Sept-Fages (Saint-Anatole)
  6. – église Saint-Martin-de-Dauzat (Lautrec) Lautrec. L’église Saint-Martin de Dauzat ne sera pas sauvée (la dépêche du Midi 15 février 2012)  Suite et photo . Lors d’un récent conseil municipal (en octobre 2014), le maire Thierry Bardou a annoncé qu’un acquéreur pour l’église de Saint-Martin de Dauzats s’est fait connaître (8 janvier 2015)
  7. – L’église de Cazouls
  8. – L’église de Dèzes
  9. – L’église du Pont-de-Cirou
  10. – église du Carrelié
  11. – L’église Saint-Benoît de Carmaux

82. Tarn-et-Garonne (2)

  1.  l’église Saint-Etienne de Sapiac, à Montauban, qui est fermée au public depuis plusieurs mois maintenant. (…)  « Avant que l’on ferme les lieux au public, relève l’homme d’église, des lattis et des morceaux de plâtre qui tombaient du plafond s’écrasaient sur le sol au milieux des bancs notamment. Quelqu’un aurait pu être sérieusement blessé ». Alors on a placardé des arrêtés municipaux et des communiqués du diocèse sur la porte du bâtiment et on a fermé le lieu de culte à triple tour. (La Dépêche 22 décembre 2011)
  2. l’église paroissiale Saint-Georges de Lafrançaise est aussi interdite au public. De très importantes fissures (sécheresse et enfoncement du sol combinés ?) ont conduit, il y a quelques mois de cela aussi, les autorités compétentes à prendre les arrêtés nécessaires quand il y a péril en la demeure du Seigneur (La Dépêche 22 décembre 2011)

83.Var (0)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

84. Vaucluse (1)

Sortie de liste :

  1. La Bastidonne, chapelle Saint-Julien travaux réalisés il y a 3 ans environ mais il s’agit d’une restauration partielle. (Source : Monique Balazard, correspondante de la Sauvegarde de l’Art Français, septembre 2015). L’information initiale était : La Bastidonne, chapelle Saint-Julien en ruine (restaurée en faible partie) se trouvant sur le plateau St Julien à une altitude de 449m ( 40000 clochers 27/10/2011)

Eglise en danger :

  1. Bollène Fermée depuis avril2007 en raison de menace d’éboulement, l’église Saint-Martin située rue de la Paix est au coeur des préoccupations de celles et ceux qui se battent pour la sauvegarde du patrimoine de la commune. (la Provence 31 octobre 2008)

85. Vendée (7)

  1. A Saint-Jean-de-Monts, la chapelle Sainte-Thérèse vit ses derniers instants, promise à une destruction totale (hors vitraux notamment). (Patrimoine-en-blog 2 décembre 2014)
  2. Un S.O.S. lancé pour l’église Saint-Hilaire de Mortagne ! Ce pan méconnu du patrimoine vendéen est-il en danger de disparition ? (maugesetbocage.com22 juillet 2013) Fermée au culte depuis 2007 sur arrêté municipal, l’église Saint-Hilaire de Mortagne est menacée de démolition. Cette église dont la construction est assez récente (celle-ci a débuté il y a tout juste 110 ans, en avril 1903), n’en demeure pas moins un édifice religieux méconnu. Ce lieu de culte recèle quelques petits trésors antérieurs à 1903. Ces éléments non visibles de l’extérieur sont intégrés dans l’édifice. Cet article vise à faire connaître ces éléments que l’on ne voit pas forcément de l’extérieur et qui donnent une grande valeur à ce bâtiment.
  3. Tiffauges. L’église Saint-Nicolas est en danger. ( Ouest France 3 novembre 2012)
  4. Démolition de l’église envisagée à Notre-Dame-de-Riez (Vendée) Ouest France 22 décembre 2010. A Notre-Dame-de-riez, la commune envisage la démolition de son église, un an après avoir pris un arrêté pour sa fermeture. La voûte menace de s’écrouler. Jean Buchou., le maire, a porté à la connaissance de son conseil municipal un rapport d’expertise qui n’offre aucune option satisfaisante. Le coût de restauration de cet édifice construit il y a 120 ans, dépasse les capacités financières de ce gros village de 2 000 habitants. Les élus veulent explorer l’hypothèse de démolir et reconstruire Lire la suite
  5. Saint Hilaire de Mortagne. l’Eglise fermée depuis 2006 pour danger de chute de pierres. (40 0000 clochers)
  6. L’abbaye des Fontenelles s’effondre petit à petit, près de La Roche-sur-Yon Ouest france 24 août 2012 / Lieu chargé d’histoire et de légendes, l’abbaye des Fontenelles perd de sa superbe au fil du temps. Propriété d’un exploitant agricole, elle ne se visite plus et semble laissée à l’abandon. Un échafaudage soutient les voûtes, des ronces rampent sur les murs et des pierres jonchent le sol. L’abbaye des Fontenelles fait pâle figure. Classée monument historique en 1948, sa toiture est rénovée, mais les dégradations se poursuivent. Suite et photo,
  7. L’église d’Ardelay aux Herbiers fermée au public. L’effondrement d’une partie de la voûte de l’église St-Sauveur implique sa fermeture au public. Les offices de Noël ont été immédiatement réorganisés. Dans la nuit du 20 au 21 décembre, une partie de la voûte du chœur de l’église Saint-sauveur d’Ardelay aux Herbiers s’est effondrée. Pour des raisons évidentes de sécurité, et par arrêté du Maire, l’église est désormais fermée au public jusqu’à une date indéterminée. (21/12/10

86. Vienne (0)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

87. Haute-Vienne (0)

Aucune église en danger n’a été signalée dans ce département. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à nous la faire connaître. Merci d’avance !

88. Vosges (3)

  1. L’église Saint-Epvre de Contrexéville actuellement fermée en raison des désordres architecturaux que présente l’édifice; (selon le message d’Anthony Koenig, du 21 octobre 2009 à lire ci-dessous, « une solution est en train d’aboutir avec la mairie et la Fondation du Patrimoine pour la sauver ».)
  2. L’église paroissiale de Grand « qui menace de s’écrouler »
  3. L’église Sainte Maria Goretti située dans le quartier de la Vierge à Epinal (selon le commentaire d’un lecteur, à lire ci-dessous)

89. Yonne (20)

  1. Collan l’église en péril s’effondre lundi 25 janvier 2016 / Vu sur le site de France Bleu Auxerre, ce reportage de Delphine Martin : Collan : une partie de l’église s’effondre. la DRAC recense tout de même entre 20 et 25 églises “en péril” dans le département.
  2. Travaux urgents à la cathédrale de Sens La Direction régionale des affaires culturelles, les Monuments historiques et les Bâtiments de France ont fait le point, hier, sur les chantiers à venir.La protection mise en février dernier, au-dessus de la porte d’entrée nord de la cathédrale de Sens, n’était pas superflue. Une pierre de plus de 2 kg s’est détachée de cette façade, dimanche, rebondissant sur le pare-gravats avant d’atterrir sur le sol. Heureusement sans faire de victime. (24 avril 2014)
  3. Comment préserver l’église de Saint-Florentin ? L’Yonne Républicaine 16 décembre 2009 L’église de Saint-Florentin pourrait-elle atteindre la renommée de Vézelay?? C’est ce que souhaiterait, à terme la municipalité de Saint-Florentin. Pour cela, il lui faudrait une cure de jouvence. L’église, c’est l’identité de Saint-Florentin. Si elle continue de dépérir, c’est l’image de Saint-Florentin qui se joue. » L’édifice religieux, classé monument historique, « s’affaisse. Il y a pas mal de fentes. Dès sa construction, il y a eu des problèmes. Elle a été fondée sur les ruines d’un ancien château, donc on ne sait pas si il y a eu de vraies fondations», analyse Christine Chardonnet, adjointe du chef de projet….
  4. Sens, église Saint Savinien en péril, veillée de Noël annulée – L’Yonne 23 décembre 2011 / L’église a été fermée par mesure de sécurité,en raison d’une poutre qui menace de céder. Les paroissiens devront se rendre à Saint-Clément. Lire la suite Lire aussi : Pétition pour une église de Sens qui menace de s’effondrer (Patrimoine-en-blog 14 mai 2013) Lire aussi sur le site de l’Yonne.fr ; “Fermée pour raison de sécurité, l’église Saint-Savinien-le-Jeune est désormais entièrement inscrite au titre des monuments historiques. Des travaux d’urgence sont envisagés.” (Lyonne.fr 13/10/2014)
  5. L’église Saint-Pierre-le-Rond est fermée depuis cinquante ans et laissée à l’abandon. Lire la suite sur le site de l’Yonne.fr
  6. La façade de l’église Saint-Pregts, très utilisée par la paroisse, présente des signes inquiétants de fragilisation… Le patrimoine religieux de Sens se dégrade de jour en jour. Des associations, créées récemment, tirent la sonnette d’alarme et demandent à la Ville, propriétaire, d’intervenir (nos éditions du 19 mars 2013 et du 11 mars 2014). Mais les besoins sont importants et les coûts sont élevés… Lire la suite sur le site de l’Yonne.fr

90. Territoire de Belfort (1)

  1. Un permis de démolir a été déposé le 28 janvier dernier par la fondation Providence de Ribeauvillé, dernier propriétaire en date depuis octobre 2013. L’église-Notre-Dame-des-Anges à Belfort était déjà fermée depuis quelque temps, en raison de sa vétusté. (France Bleu 12/02/2015)

91. Essonne (2)

  1. église St Thomas Becket à Villeneuve sur Auvers (Essonne) “Eglise du 14ème fermée depuis 1994, jamais entretenue, étayée en dépit du bon sens” (signalée par messagerie le 19 septembre 2014)
  2. église Saint-Merry à Linas L’église de Linas est fermée au public depuis plus d’une décennie. Alors que les travaux engagés allaient se terminer, le Conseil général de l’Essonne a décidé de modifier ses engagements si bien que la fin des travaux est aujourd’hui compromise faute de subventions.. (le Républicain 7 avril 2011)

92. Hauts-de-Seine (0)

93. Seine-saint-Denis (1)

Sortie de liste : 

  1. Eglise Notre Dame de l’Assomption, ISMH, à Stains : Vingt ans que les habitants de Stains l’espéraient. Lancé début mai, le sauvetage de Notre-Dame-de-l’Assomption, l’église du centre-ville fermée au public depuis 1995, entre dans sa phase décisive. Derrière les hautes balustrades qui encerclent le chantier et les échafaudages qui masquent entièrement la façade, une quinzaine de compagnons * s’activent au soutènement et à la restauration de ce bâtiment du XVIe siècle, inscrit depuis 1984 à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques. L’édifice menaçait de s’effondrer. (Le Parisien 7 septembre 2012)

Eglises en danger :

  1. Première église construite en béton armé, Notre-Dame du Raincy est en danger . France3 Ile de France juillet 2013 :La façade de l’église Notre-Dame du Raincy, surnommée la Sainte-Chapelle du béton armé et chef d’oeuvre de l’architecte Auguste Perret, se trouve en piteux état, 90 ans après son édification. Un grand filet de protection a été disposé au dessus du tympan, des éclats de béton jonchent la toiture, Notre-Dame de la Consolation, au Raincy (Seine-Saint-Denis) est abîmée. “On ramasse régulièrement des morceaux de béton sur la toiture, heureusement qu’on n’est pas au ras de la rue”, glisse cet ingénieur de 58 ans, vice président de l’association Restaurer, un éclat à la main. “Il y a une vraie préoccupation.”

95. Val d’Oise (2)

  1. Haute-Isle : l’église Notre-Dame de l’Annonciation. Elle a la particularité d’être une église troglodytique creusée dans les falaises de craie qui bordent les rives de Seine. Cette église ne serait plus ouverte au public pour des raisons de sécurité. Vu de la route, son clocher type « pavillon », semble sortir de la falaise. Il faut s’approcher de la grille d’entrée, hélas fermée pour apercevoir une partie de l’église. (40 000 clochers 03/03/2011)
  2. L’église de la commune d’ATTAINVILLE (Val d’Oise) où j’habite est en grand danger et nécessite des travaux d’un montant de 2.000.000 euros, une partie du monument s’enfonce dans le sol. C’est un monument historique classé depuis 1913,de style Renaissance datant du XVIè siècle avec un clocher tour du XVIIème siècle surmonté d’une balustrade, elle-même coiffée de quatre pots à feu, ce qui accentue son originalité. » (message d’un internaute daté du 26 janvier 2011 et ajouté à la liste le 22 mars 2011) Une association créée à cet effet cherche les fonds nécessaire à son sauvetage.

Outre-mer (1)

Sortie de liste :

  1. Polynésie Française : La cathédrale de Rikitea une solution semble trouvée, notamment grâce au Plan cathédrale du Plan de relance. Les travaux devraient commencer en novembre 2009, selon Tahitipresse du 9 juin 2009

Eglise en danger

  1. La Réunion : L’église Sainte Anne tombe en ruine. Les paroissiens tirent la sonnette d’alarme.

 

télécharger notre extension

Partagez l'information

jeudi 24 mars 2016

Laisser un commentaire