Des oeuvres majeures cachées dans les palais de la République

Article pouvant être lu en 2 minute(s), hors éléments éventuels audio ou vidéo
Partages

 

POLITIQUE

Vue sur France 2 et lue sur le site de Culturebox, cette enquête sur les œuvres d’art en dépôt dans les ministères et autres palais de la République :

Ces « musées cachés » de la République qui privent le public d’œuvres d’art

.

Des oeuvres "majeures" seraient accrochées dans les ministères et autres palais de la République (comme ici le Sénat) sans que le public puissent y avoir accès...sauf lors des Journées du Patrimoine © France 2 Culturebox

Des oeuvres « majeures » seraient accrochées dans les ministères et autres palais de la République (comme ici le Sénat)  © France 2 Culturebox

Des œuvres « majeures » seraient accrochées dans les ministères et autres palais de la République (comme ici le Sénat) sans que le public puissent y avoir accès… sauf lors des Journées du Patrimoine

Travailler dans un ministère, au Sénat ou dans une ambassade confère quelques privilèges. Parmi eux, celui de pouvoir contempler des tableaux prêtés par les musées nationaux. Sauf que ce prêt se fait à une condition : que le public puisse lui aussi en profiter. Une règle très rarement respectée comme a pu le constater L’Oeil du 20h qui dénombre près de 6000 tableaux « privatisés ».

« La musette » de François Boucher, « La garnison d’Huningue » d’Edouard Detaille, « La mosquée d’Al Azhar » d’Adrien Dauzat… Voilà quelques-unes des toiles qui sont censées être exposées au Louvre ou au musée d’Orsay. Pourtant, si le grand public veut les voir, il doit se rendre à l’Assemblée nationale ou au Sénat où certaines sont accrochées sur les murs des appartements privés occupés par Claude Bartolone (Président de l’Assemblée) ou Gérard Larcher (Président du Sénat). Difficile donc pour le commun des mortels d’y avoir accès. Une entorse aux règles qui prive le public d’oeuvres pourtant majeures. Les explications et l’enquête de L’œil du 20H.

Cette « privatisation » d’œuvres censées être exposées dans des musées n’est pas nouvelle et cache un phénomène peu glorieux : la disparition d’œuvres d’art et de mobilier appartenant au patrimoine national…. Lire la suite sur culturebox.francetvinfo.fr/expositions/peinture/ces-musees-caches-de-la-republique-qui-privent-le-public-d-oeuvres-d-art

Reportage : C. Zha / S. Lafargue / D Brunon / M. Second / Y. Sanchez / X. Lepetit / M. Fouet / K. Annette :


Les tableaux invisibles de la République

Sur ce sujet lire aussi :

23 000 oeuvres d’art égarées dans les palais de la République

Partages
(121 visites sur cette page selon le compteur Google Analytics installé sur le site le 22 juillet 2014)
(1 visites aujourd'hui)

Une réponse à Des oeuvres majeures cachées dans les palais de la République

  1. Harel dit:

    Ce n’est pas nouveau. Ces œuvres seraient elles exposées par ailleurs ?non pas forcément ! On les préfère en réserve ! Donc invisible pour la plupart …. Ils servent des lieux prestigieux qui représentent la France et sa culture !
    Certains lieux sont symboliques pour nos visiteurs étrangers et sont porteurs de sens! Alors c’est le même principe que le mobilier national qui équipe les ministères !
    Encore une polémique pour rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *