L’Institut Pèlerin du Patrimoine est né

Pocket
Article pouvant être lu en 5 minute(s) (hors éléments audio ou vidéo)

L’Institut Pèlerin du Patrimoine, est officiellement lancé le 23 octobre 2019.

Il est le prolongement naturel de l’engagement de l’hebdomadaire en faveur du patrimoine commun des Français, et du patrimoine religieux en particulier.

 

Cet engagement se nourrit d’une expérience menée depuis 30 ans, soit depuis la création du Grand Prix Pèlerin du Patrimoine en 1990.

A travers cet Institut, Le Pèlerin veut produire des outils et déployer des services à rendre aux acteurs et aux communautés humaines soucieuses de l’avenir de leur patrimoine et de sa valorisation pour le bien commun.

Pour Le Pèlerin, cet engagement répond à cinq motifs principaux que porte la valorisation du patrimoine :

La création de lien social et intergénérationnel. Il ne se passe pas une semaine en France sans création d’une association autour d’un édifice ou d’un ensemble de bâtiments historiques et culturels à sauver.

Le soutien à une activité économique, artisanale et solidaire. L’entretien du patrimoine nourrit des savoir-faire artisanaux, et mobilise des chantiers d’insertion et réinsertion professionnelle.

L’inscription dans une logique de développement durable : prise en compte compte la durabilité d’un bâtiment, en lui réinventant parfois une seconde vie, et de son inscription dans un paysage dont il devient indissociable.

Un levier politique pour le bien commun, facteur de cohésion sociale et d’intégration de populations nouvellement arrivées dans un territoire.

Un puissant vecteur de transmission d’histoires, de cultures, de spiritualités.

Pour quoi faire ?

Cet Institut a pour objectif de coordonner, animer et développer l’engagement de Bayard, via Le Pèlerin, auprès des Français soucieux de préserver, entretenir et valoriser leur patrimoine local.

Et ceci dans un premier temps à travers quatre types d’actions distinctes mais liées entre elles : L’animation d’un grand prix de mécénat; la formation des acteurs du patrimoine, la médiation pour engager un avenir aux édifices, notamment cultuels, inutilisés, l’édition et la production de documents et outils au service de la valorisation du patrimoine.

ANIMATION, via Le Grand Prix Pèlerin du patrimoine, avec le soutien de ses partenaires mécènes, d’une grande opération de mécénat dont l’objectif principal reste d’encourager les communes, les paroisses et les associations de sauvegarde du patrimoine à entretenir et à valoriser leur patrimoine local.

FORMATION, en donnant des connaissances et des outils pratiques à la conduite d’un programme de restauration d’un édifice patrimonial ou d’une œuvre d’art, ainsi qu’à leur valorisation et leur animation. Cette formation dispensée par des professionnels en association avec un établissement reconnu, sera proposée aux élus locaux, fonctionnaires territoriaux, responsables d’associations de sauvegarde du patrimoine, représentants de l’affectataire…)

MEDIATION à travers un Office de médiation du patrimoine, qui avec l’aide d’un conseil scientifique constitué d’universitaires, de techniciens et d’acteurs de terrain, propose sa médiation pour aider les communautés de communes, les diocèses et le monde associatif à trouver un avenir pérenne au patrimoine religieux, dont les usages traditionnels sont remis en cause par la baisse des vocations sacerdotales et les mutations profondes de la pratique religieuse dominicale. L’Office emploiera tous les moyens à sa disposition, de la médiation à la conduite de projet, pour aider à l’élaboration de solutions durables remettant « l’église au centre du village » (ou du quartier) et lui permettant de (re)devenir un poumon vital pour ses habitants.

EDITION. L’Institut éditera (ou coéditera) tous types de documents et produira les outils nécessaires à la formation et la valorisation du patrimoine qu’il soutient.

Je suis particulièrement fier qu’il me soit confié la responsabilité de l’animer et de le développer.

Pour contacter l’Institut Pèlerin du Patrimoine, cliquez ici

[1] Office qui signifie « rendre service »

Lu dans les médias :

 

Le magazine Le Pèlerin a ainsi lancé mercredi l’Institut Pèlerin du patrimoine, financé par le groupe Bayard: formations, médiations, animations pour soutenir les initiatives pour le patrimoine local notamment les petites églises en péril. Le journal, qui remet des prix du patrimoine depuis 1990, lance un nouveau « prix de l’apprenti du patrimoine » dans le contexte du futur chantier de reconstruction de Notre Dame. L’Express.fr avec AFP 25/10/2019 atlantico.fr 25/10/2019

Lancement d’un Institut Pèlerin du Patrimoine

Lors de cette 29e édition, les organisateurs ont également annoncé la création officielle de l’Institut Pèlerin du Patrimoine. Un prolongement naturel de l’engagement de l’hebdomadaire en faveur du patrimoine français et du patrimoine religieux en particulier. À travers cet Institut, Le Pèlerin produira des outils et des services en faveur des acteurs locaux soucieux de l’avenir de leur patrimoine. Quatre type d’actions distinctes ont déjà été annoncés qui s’articulent ainsi : l’animation d’un grand prix de mécénat ; la formation des acteurs du patrimoine ; la médiation pour engager un avenir aux édifices inutilisés, notamment chrétiens, mais aussi l’édition et la production de documents et outils pour favoriser la valorisation du patrimoine. Aleteïa.org, 24/10/2019

Lu sur les réseaux sociaux

(328 visites sur cette page - compteur installé sur le site le 22 juillet 2014)
(3 visites aujourd'hui)
Pocket

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de