Archive for the ‘Questions économiques’ Category

16 nouvelles églises sauvées par La Sauvegarde de l’Art français

24 juillet 2019

De l’Alsace en Occitanie, en passant par la Normandie, le patrimoine religieux s’avère fragile.

Quotidiennement, de nouvelles demandes d’aides sont envoyées à la Fondation de la Sauvegarde de l’Art de Français.

Lors du comité d’action, réuni le 21 mai 2019, les experts de la Fondation ont sélectionné 16 églises qui se sont partagé les 125 000 euros distribués par le mécène.

(suite…)

14 églises aidées par la Sauvegarde de l’Art français en janvier 2019

14 janvier 2019

Lors de son premier comité de l’année 2019, la fondation la Sauvegarde de l’Art Français a décidé d’aider à la restauration de 14 églises en France.

(suite…)

Financement du patrimoine, l’interview d’Alain de La Bretesche dans La Croix

14 septembre 2018

logo la Croix carré« En France, la décentralisation a nui au patrimoine »

Le montant des futures recettes du Loto du Patrimoine, destiné à financer la restauration de monuments historiques, est estimé de 15 à 20 millions d’euros selon la Française des jeux. Pour Alain de la Bretesche, président de la fédération Patrimoine Environnement, la réorganisation territoriale a porté atteinte à la préservation du patrimoine.

Développer le tourisme religieux en Morbihan

9 mars 2018

MORBIHAN

Lu sur le site de Ouest France :

Tourisme. Avec Breizh Fides 56, elle veut développer les séjours autour du religieux

Anne Faivre d'Arcier veut faire découvrir le patrimoine religieux du département, en commençant par Sainte-Anne-d'Auray.

Anne Faivre d’Arcier veut faire découvrir le patrimoine religieux du département, en commençant par Sainte-Anne-d’Auray. | Ouest-France


 

Avec sa société Breizh Fides 56, Anne Faivre d’Arcier propose des séjours clé en main pour découvrir le patrimoine religieux du département. Sainte-Anne-d’Auray étant le point de départ.

Développer dans le département, puis en Bretagne, le tourisme religieux, culturel et l’Art sacré, c’est l’objectif que s’est fixé Anne Faivre d’Arcier. Cette Morbihannaise vient de fonder Breizh Fides 56, une entreprise qui propose des séjours clé en main autour du patrimoine religieux.

En savoir plus sur  www.ouest-france.fr/

La région Île-de-France veut investir sur le patrimoine

4 octobre 2017

Lu sur le site de La-Croix.com, sous la plume d’Élodie Maurot :

L’Île-de-France mise sur le patrimoine

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a annoncé lundi 2 octobre de nouvelles mesures en faveur du patrimoine, avec un budget qui passera à 9 millions d’euros en 2018.

Dossier de presse Conseil régional d'Ile-de-France

Infographie extraite du dossier de presse

 
 
 

(suite…)

France Culture : Faut-il rentabiliser le patrimoine ?

28 septembre 2017

Lu sur le site de France Culture cette controverse qui intéresse une part du patrimoine religieux quand une ancienne abbaye, par exemple, est investie par un exploitant hôtelier…

Le patrimoine doit-il être rentable ?

logo France CultureControverse | Avec 3,4% du budget de la Culture (341 millions d’euros), le patrimoine monumental n’espère presque plus rien du ministère. Pour ne pas tomber en ruines, il est forcé de se réinventer en entreprise de divertissement, de luxe ou d’immobilier. Revue d’arguments, favorables ou non à cette tendance.

 

(suite…)

Tours de Notre-Dame JeFile rend la file d’attente intelligente

3 juillet 2017

PARIS

Le Centre des monuments nationaux transforme l’attente en temps libre et utile grâce à un dispositif numérique innovant mis en place aux Tours de Notre-Dame

jefile CMN

Les bornes permettant de réserver un créneau horaire pour visiter les tours de Notre-Dame © FWA

(Communiqué de presse) A compter de ce lundi 3 juillet prochain, le Centre des monuments nationaux (CMN) s’associe à Jefile, jeune entreprise innovante, pour proposer un service gratuit de gestion de file d’attente aux Tours de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la politique numérique ambitieuse menée par le CMN et dans la continuité d’une démarche innovante expérimentée lors d’un week-end prolongé en mai 2016. Soutenue par le ministère de la Culture, cette expérimentation de « virtualisation » de la file d’attente avait bénéficié d’un très bon accueil et apporté satisfaction à la fois aux visiteurs et aux équipes du monument.
(suite…)