Posts Tagged ‘ABF’

Grenelle 2 : Mises en garde des associations nationales du patrimoine bâti et paysager

17 juin 2010
Pocket

GRENELLE 2

Mises en garde des associations nationales de sauvegarde du patrimoine bâti et paysager sur le Projet de loi Grenelle 2

S’adressant aux membres de la commission partiataire mixte (composée par moitié de députés et de sénateurs), « les associations nationales de sauvegarde du patrimoine bâti et paysager, reconnues d’utilité publique, ont examiné les articles 14, 14bis, 14ter et 34 (et 11bis) du projet de loi portant engagement national pour l’environnement qui ne sont pas votés dans les mêmes termes par les deux Assemblées.

Dans un avis argumenté, elles tiennent à rappeler le succès actuel des ZPPAUP et s’interrogent sur l’opportunité d’en modifier profondément l’équilibre. Les dispositions votées par le Sénat nous ont paru toutefois acceptables. En revanche, le texte adopté par l’Assemblée nous paraît mettre en péril la protection du patrimoine dans les aires concernées. En conséquence, nous demandons, soit le retour au texte du Sénat, soit, à défaut, les modifications suivantes au texte de l’Assemblée. »

(suite…)

Pocket

VMF s’alarme du peu de protection du patrimoine dans le Grenelle II

11 juin 2010
Pocket

GRENELLE 2

Dans un communiqué, daté du 11 juin 2010, l’association des Vieilles Maisons Françaises s’alarme des dispositions énoncées dans le Grenelle 2 en faveur de la protection du patrimoine historique :

« Stupeur à la lecture du texte du Grenelle II voté par l’Assemblée : les AMVAP offrent une protection plus que minimale !

(suite…)

Pocket

F. Mitterrand installe une commission sur le rôle de l’ABF dans les zones protégées

29 septembre 2009
Pocket

PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL – ABF/ZPPAUP

Supprimé par le parlement lors du vote sur le Grenelle 2, en juillet dernier, l’avis conforme de l’architecte des bâtiments de France dans les zones de protection du patrimoine architectural, urbanistique et paysage (ZPPAUP) revient en force dans le débat parlementaire soutenu par le Sénat. L’arbitrage sera effectué en commission paritaire mixte. Afin que toute lumière soit faîte sur le rôle de l’ABF dans les zones protégées, Frédéric Mitterrand a pris la décison de créer une commission « dont les propositions doivent permettre de rénover les relations entre l’État et les collectivités territoriales dans les zones de protection ».

Cette commission a été installée lundi 28 septembre.

Lire également les ‘artcicles :
Avis conforme des ABF : suite du feuilleton mais pas encore fin par Me Alain de la Bretesche
Pourquoi vouloir la peau de l’ABF ?

Lire la composition de la commission ci-dessous
(suite…)

Pocket

Pourquoi vouloir la peau de l’ABF ? (Archive 2009)

23 juin 2009
Pocket

PATRIMOINE HISTORIQUE – AVIS CONFORME DES ABF

Hasard de calendrier ? C’est au moment de la publication des actes de leur congrès, tenu à Bordeaux en décembre dernier sur le développement durable, que les architectes des bâtiments de France essuient une seconde salve de la part de parlementaires. Et ce dans le cadre du vote de la Loi dite de Grenelle 1.

logo_iamge_anabf Pourtant ces architectes, dans leur grande majorité, ne sont pas hostiles au développement durable. Ils savent mieux que quiconque la valeur durable des constructions anciennes faites pour traverser les siècles. « A travers ce colloque, explique Frédéric Auclair, président de l’Association nationale des ABF (ANABF), nous avons voulu combler une lacune et montrer que la culture ne devait pas être le pilier trop souvent oublié du développement durable. N’oublions pas que la culture, et le patrimoine en particulier, créent du lien social. La plupart des bâtiments construits, parfois il y a plusieurs siècles, sont encore de bonne tenue. Des immeubles du XIIIème siècles portent encore leurs fenêtres tricentenaires. Qu’en serait-il des constructions actuelles et de leur « durabilité » ? Nous avons hérité d’un habitat qui s’inscrit dans un espace à partager. L’ABF y défend l’intérêt général, au nom du « vivre ensemble ». Monter un édifice plus haut que les les autres c’est aussi créer de l’ombre pour les autres. Il est donc normal que cet espace partagé par tous le reste, et à fortiori dans les zones protégées à cause de ses monuments historiques. »

(suite…)

Pocket