Posts Tagged ‘Renaud Donnedieu de Vabres’

RDDV promeut les bâches publicitaires

17 mars 2016

 

ECONOMIE

RDDV mage_previewDans le numéro de mars d’Horizon patrimoine, la lettre d’information en ligne du Groupe franaçis des entreprises de restauration de monuments historiques (GMH), l’ancien ministre de la culture Renaud Donnedieu de Vabres (RDDV) plaide pour la règle permettant d’affecter 50% de la surface des bâches de chantier à des affichages publicitaires le temps de la restauration des monuments historiques

« Aujourd’hui, écrit-il, c’est plus de 92 millions d’euros qui ont été générés de la sorte et consacrés aux rénovations. Ce sont 1,6 million d’heures de travail non-délocalisables qui ont pu être financées. »

(suite…)

Débat : Quel avenir pour le patrimoine de l’Etat

1 octobre 2012

DEBAT – VIDEO

L’Académie de l’Architecture vient de mettre en ligne la vidéo de la table ronde qu’elle organisait le 9 février 2012 autour du thème « L’état du patrimoine. Quel avenir pour le patrimoine de l’Etat ? » un débat animé par Michel Schulman, président de l’association des Journalistes du patrimoine

J’ai trouvé ce débat passionnant !

(suite…)

Une deuxième charte pour développer le mécénat culturel des entreprises

22 avril 2010

MÉCÉNAT



Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, et Jean-François Bernardin, président de l’Assemblée des Chambres françaises de Commerce et d’Industrie, ont signé le 20 avril une deuxième charte pour inciter les entreprises au mécénat culturel

Ni le site internet du ministère de la Culture et de la Communication ni celui de l’Assemblée des Chambres françaises de Commerce et d’Industrie n’ont à cette heure fait état de la signature d’une seconde charte incitant les entreprises au mécénat culturelau siège de l’AFCCI, avenue de la Grande Armée, à Paris.

Les responsables des chambres de commerce et les chefs d’entreprises y croient-il vraiment ? Sans doute et malgré la crise qui tend les budgets, mais ils ne le montrent guère. Le ministre y croie-t-il lui-même ? A l’écouter on en serait aisément convaincu, d’autant plus que l’appui des entreprises à l’entretien du patrimoine historique, public ou privé, et à la vie culturelle est bienvenue à l’heure où l’Etat doit penser à se serrer la ceinture. Alors pourquoi cet étonnant silence, au moment même où le document paraphé annonce renforcer la communication sur le sujet?

Quoiqu’il en soit, cette nouvelle charte a bel bien été signée. Elle renouvelle pour cinq nouvelles années la précédente signée par Renaud Donnedieu de Vabres, en 2005. La charte s’appuie  sur la loi du 1er août 2003 relative au mécénat et aux fondations, avec un régime fiscal amélioré en 2004

(suite…)